mercredi 05 aot 2020 07:58:31

Kamel Mouassa, entraîneur de l’ASMO : « On a mené une politique audacieuse, qui nous a donné raison »

"Lorsque l’entraîneur a une personnalité, des principes et impose sa philosophie des choses, en ayant la confiance des dirigeants, il est capable du meilleur."

PUBLIE LE : 13-05-2014 | 23:00
D.R

Voilà enfin l’ASMO qui retrouve la Ligue 1 après 7 ans de purgatoire. Votre sentiment ?
Je ne peux vous décrire mon bonheur et la fierté que je ressens en ce moment. Vous savez, lorsque vous suez durant toute une saison et que vous menez une politique audacieuse, qui vous donne raison par la suite, cela ne peut que vous faire plaisir. Je suis d’autant plus heureux pour toute la ville d’Oran et les formidables supporters de l’ASMO. Cette accession est pour eux.

Que voulez-vous insinuer par politique audacieuse ?
C’est le fait qu’on a opté pour les jeunes joueurs du club, auxquels on a fait confiance. Des jeunes inexpérimentés, certes, mais aux immenses qualités et qui ont faim de football. Je n’ai pas regretté d’avoir réussi le pari de l’accession en misant sur de jeunes éléments de la catégorie espoir, qui se sont montrés à la hauteur.

C’était néanmoins un pari risqué, non ?
En quelque sorte. Mais lorsqu’on sait ce qu’on veut et où l’on va, on arrive souvent à bon port. Dans la vie, il faut savoir prendre des risques. Je suis heureux pour tout le club, tous ceux qui l’ont aidé et pour tous nos joueurs, qui récolent ainsi le fruit d’une longue et difficile saison où ils n’ont cessé de déployer des efforts pour parvenir à relever le défi de l’accession.

En tant que technicien dont les compétences ne sont plus à démontrer, l’ASMO vous doit une fière chandelle…
Je n’ai fait qu’accomplir mon travail, avec la passion et l’amour du football qui m’ont toujours animé. Les dirigeants de l’ASMO m’ont fait confiance, et je crois qu’ils n’ont pas eu tort. On a encore une fois démontré que seuls la stabilité, la continuité, le travail sérieux et rigoureux, et une confiance mutuelle entre la direction, le staff technique et les joueurs sont les clés de la réussite. Cela fait 18 mois que je suis à la tête de l’équipe. J’ai eu le temps nécessaire pour connaître mes joueurs et mettre en place ma stratégie de travail et de jeu.

Comptez-vous rester à la tête de l’équipe la saison prochaine, surtout que tout le monde vous apprécie à l’ASMO ?
Laissez-nous savourer cette belle accession et souffler un peu, on verra après pour mon avenir. Je me sens bien à l’ASMO. On a accédé avec peu de moyens et beaucoup de volonté de notre part, avec une devise travail-confiance-sérieux. J’espère seulement, qu’une fois en Ligue 1, l’ASMO réussira de belles saisons et évitera à nouveau la rétrogradation. Lorsque l’entraîneur a une personnalité, des principes et impose sa philosophie des choses, en ayant la confiance des dirigeants, il est capable du meilleur.
Entretien réalisé par
Mohamed-Amine Azzouz

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions