mardi 20 aot 2019 02:05:44

AÏN-DEFLA, journée d’information de l’Agence nationale de développement de la petite et moyenne entreprise : Préparer les entreprises à la rude concurrence

Dans le cadre de ses journées de sensibilisation et d’information, l’ANDPME (Agence nationale de développement de la petite et moyenne entreprise) en collaboration avec la direction de wilaya de l’industrie et de la promotion de l’investissement a organisé dimanche matin une rencontre au niveau de la bibliothèque communale du chef-lieu au profit des chefs d’entreprises locaux.

PUBLIE LE : 13-05-2014 | 23:00
D.R

 Dans le cadre de ses journées de sensibilisation et d’information, l’ANDPME (Agence nationale de développement de la petite et moyenne entreprise) en collaboration avec la direction de wilaya de l’industrie et de la promotion de l’investissement a organisé dimanche matin une rencontre au niveau de la bibliothèque communale du chef-lieu au profit des chefs d’entreprises locaux.

Pilotée par Mme Khiat, Chef d’agence de Blida et Mr Maamria Rabah, expert financier, cette rencontre a pour but de préparer les entreprises locales à la rude concurrence qui les attend à l’horizon 2020 avec l’ouverture quasi-totale du marché algérien tant avec l’entrée de l’Algérie dans l’Organisation mondiale du commerce qu’avec le lancement de la zone de libre échange avec les pays de l’Union Européenne, « deux rendez-vous très importants à ne pas rater et qui requièrent une préparation dès à présent » a relevé Mr Bachir Sahraoui, le directeur l’industrie et de la promotion de l’investissement. Une préparation qui passe par une mise à niveau, laquelle mise à niveau requiert un diagnostic, l’élaboration d’un business-plan sur la base des points forts de l’entreprise et des correctifs apportés et préconisés tant pour ce qui est de la gestion des ressources humaines, de la production et de la commercialisation du produit fini. Ainsi a informé l’assistance Mme Khiat, c’est des montants variant entre 25 millions de dinars, 75 millions de dinars et  145 millions de dinars, selon la taille de l’entreprise qui sont alloués pour cette opération de mise à niveau, « 80% des frais étant supporté par l’Etat ».
A l’échelle nationale, ce sont 22 000 entreprises qui sont concernées et pour Aïn-Defla seules 15 entreprises sur les 67 ayant déposé une demande auprès de l’ANDPME ont reçu à cette occasion leur décision  d’octroi d’aide. Des entreprises majoritairement versées dans le secteur du BTPH, d’où l’appel lancé pour une diversification et un intéressement dans l’industrie et l’agro-alimentaire.
Au niveau de cette Agence nationale ce sont 450 experts qui sont à l’écoute de la moindre des pulsations des petites et moyennes entreprises « ils sont là pour aider, orienter et accompagner les chefs d’entreprises » a souligné Mr Maamria., venus en force de la Wilaya de Chlef, de jeunes chefs d’entreprises ont assailli la « tribune » de questions aussi pertinentes les unes que les autres. Pour l’un, c’est la non-qualification de la main- d’œuvre qui entrave le développement de l’entreprise, pour un autre c’est le salaire offert dans le secteur public économique qu’il n’est pas en mesure lui d’offrir pour retenir ses cadres.
D’autres intervenants ont plaidé pour une vaste campagne de sensibilisation visant le consommateur algérien à consommer « Made in Bladi », le produit local.
A.M.A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions