lundi 19 novembre 2018 02:47:28

Assises nationales de la santé les 16 et 17 juin prochain : Les recommandations des journalistes seront prises en considération

M. Boudiaf a propos du virus Ebola : « Aucun virus ne menace l’Algérie »

PUBLIE LE : 13-05-2014 | 0:00
D.R

Les deux centres anticancéreux des wilayas de Sétif et de Batna seront opérationnels le 28 mai prochain, a annoncé le ministre de la Santé

«L’ensemble des recommandations du séminaire atelier sur l’information, l’éducation et la communication en santé destiné aux journalistes seront intégrées dans la nouvelle dynamique de réflexion  engagée  pour  la refonte de la nouvelle loi sanitaire d'une part et pour consolider les acquis en matière de  santé d'autre part lors des assises nationales de la santé qui se tiendront les 16 et le 17 juin prochain les assises nationales de la santé ». C’est ce qu’a déclaré, hier à Alger, M. Abdelmalek Boudiaf, en marge du séminaire atelier sur l’information, l’éducation et la communication en santé. Cette rencontre a été organisée, par le Programme  d’appui au secteur de la santé (PASS).
Le PASS est un projet lancé par le ministère de la Santé, de la Population  et de la Réforme hospitalière, en collaboration avec l’Union européenne, et dont le principal objectif, est d’apporter un soutien effectif au ministère de la Santé dans  sa politique de réforme et de modernisation du secteur en Algérie.
 M. Boudiaf a expliqué que « les  objectifs assignés  à ce séminaire ateliers, sont de sensibiliser la nécessité d’intégrer les aspects de communication dans toute interaction avec les patients (l’Education Thérapeutique du Patient, dans le protocole  conformément aux recommandations de l’OMS). Il s’agit aussi de développer l’approche participative de communication avec le patient, usager des services de santé  dans les volets curatif et préventifs,  renforçant ainsi l’aspect de responsabilité personnelle et collective pour une vie saine. »
Selon lui, l’essentiel de la démarche est de présenter les procédures et les outils en communication pour la santé au profit, notamment, des différents groupes cibles (malades hospitalisés, cas ambulatoires, population générale) pour promouvoir la prévention primaire et secondaire et de rappeler  les rôles et responsabilités des différents acteurs du secteur pour  renforcer l’approche Information Education Communication  dans tous les services et à tous les niveaux du système de santé. Il est également question de décrire les intérêts, rôles et responsabilités des différents acteurs du secteur et de la société en faveur des populations et d'échanger l’expérience algérienne, européenne dans le domaine.
« Je reste persuadé  qu'avec votre expérience à tous et avec votre engagement pour une bonne santé  des populations, nous  réussirons  ensemble le chalenge  en faveur d'une vie saine  pour tous », a-t-il déclaré.
Le ministre a estimé que « l'intégration des techniques d'information, d'éducation et de communication en santé dans les approches  de soins et de prévention et du management du secteur, concourent à  renforcer  le système national de santé et assoir une démarche qualité  continue des pratiques professionnelles.
C’est toute une stratégie sanitaire pour un meilleurs pilotage du secteur qui repose sur, outre le dialogue constructif, le triptyque de  l'information en santé, de l'éducation sanitaire  et la communication en santé. »  
Le ministre a en outre, annoncé que les deux centres anticancéreux de la wilaya de Sétif et de Batna seront opérationnels le 28 mai prochain.  
 Pour sa part, le directeur du PASS, le Dr Nacer Grim, que la prise en charge des patients,  particulièrement en ce qui concerne l’éducation thérapeutique, doit passer par l’information.
 « L’information et la communication jouent un rôle majeur dans la relation  patient-malade, car elles permettent aux malades d’établir des rapports de confiance  avec le praticien », a-t-il affirmé tout en estimant que «  la prévention à travers la communication  et la sensibilisation est plus profitable pour éviter la maladie, plutôt que  de recourir aux médicaments, une fois que cette maladie se déclare ».
Wassila Benhamed

------------------------------

M. Boudiaf a propos du virus Ebola :
« Aucun virus ne menace l’Algérie »
M.  Abdelmalek Boudiaf a rassuré, hier à Alger, en marge du séminaire atelier sur l’Information, l’Education et la Communication en Santé, que « le virus Ebola ne menace pas l’Algérie » et a assuré que « le ministère accompagnera les hadjis aux pèlerinage comme c’est la tradition. » Le ministre a expliqué : « L’année passée la délégation algérienne a été félicitée par les Saoudiens.
Il faut qu’il y ait de l’hygiène. Il ya des médecins spécialistes en prévention qui vont tenir des réunions avec le ministère des Affaires religieuses afin de bien informer et prévenir nos hadjis. Il y aura même des visites médicales au niveau de l’aéroport. »
W. B.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions