mardi 18 septembre 2018 23:19:48

Protocole d’accord entre le ministère de la Santé et General Electric

Un protocole d’accord a été signé, hier à Alger, entre le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et le groupe américain General Electric (GE), pour améliorer les prestations au niveau des services des urgences, dans quatre CHU de la capitale.

PUBLIE LE : 13-05-2014 | 0:00

Un protocole d’accord a été signé, hier  à Alger,  entre le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et le groupe américain General Electric (GE), pour améliorer les prestations au niveau des services des urgences, dans quatre CHU de la capitale. Une expérience, à titre bénévole, a été lancée, depuis une année, en  commun entre le groupe GE et le CHU Mustapha-Pacha, dans le but de rendre plus performante la structure des urgences. General Electric est un conglomérat américano-canadien fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et d'Edison General  Electric Company. La firme possède 36 filiales dans plus de 142 pays et est une valeur symbole de la Bourse de New York. M. Abdelmalek Boudiaf a indiqué, à ce propos, que cette expérience s’est avérée positive et qu’elle allait être renouvelée dans  d’autres CHU. Il a précisé que les CHU les CHU de Mustapha-Pacha, Beni-Messous, Bab  El-Oued et Nafissa-Hamoud (Hussein-Dey) étaient concernés par la coopération. Le responsable à l'international de général de GE médical, Jhon Dineen,  a fait savoir que les équipes de son groupe, réparties dans les 4 CHU comptaient  échanger leur savoir faire avec leurs homologues algériens. Le groupe américain apportera son savoir-faire technique et le processus médical, a-t-il ajouté.  M. Dineen a souligné qu’en une année de présence, au CHU Mustapha Pacha, plusieurs audits avaient été effectués pour détecter insuffisances et disfonctionnements, afin d’optimiser la qualité des soins. De son côté, le directeur de GE médical en Afrique, Farid Fezoua, a précisé que l’accompagnement au niveau des urgences était multidisciplinaire et touchait à la fois la pratique médicale que les moyens techniques. M. Fezoua a ajouté que des techniques modernes ont été utilisées au cours de cette expérience, précisant que les résultats étaient concluants et allaient être généralisés dans d’autres structures. D’autres conventions de partenariat ont été signées auparavant dans le domaine médical entre le groupe américain et le ministère de la Santé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions