lundi 21 octobre 2019 14:05:23

Concours hachemite feminin de memorisation du Coran : La jeune Benkerrouche Akila (Algérie) remporte la 7e édition

La jeune Benkerrouche Akila, de Boussaâda, a remporté le 9e concours hachémite féminin de mémorisation du saint Coran, qui s’est déroulé du 1 au 6 mai 2014 à Amman

PUBLIE LE : 11-05-2014 | 23:00

La jeune Benkerrouche Akila, de Boussaâda, a remporté le 9e concours hachémite féminin de mémorisation du saint Coran, qui s’est déroulé du 1 au 6 mai 2014 à Amman, a t- on appris, hier, sur le site web du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs. Selon M. Mohand Azzoug, sous directeur au ministère, chargé de l’enseignement coranique, la jeune Akila (22 ans), est arrivée en tête de l’édition 2014 du concours  international de récitation, psalmodie et interprétation du Coran, suivie de Mouda bint Abdeljalil (Arabie Saoudite) et de Kheïria Sinane El Kassem (Yémen).
Il a ajouté que l’heureuse lauréate, qui a décroché le mois de janvier dernier, le premier prix du concours national de récitation, psalmodie et interprétation du Coran, organisé lors de la 15e semaine du Coran, a reçu un accueil chaleureux de la part des cadres du ministère et des représentants des médias, mercredi passé, à son arrivée à l’aéroport Houari-Boumediene d’Alger.
Réservé exclusivement à la gent féminine, issue des pays du monde musulman, ce concours culturel est parrainé par la reine Rania Abdallah de Jordanie, rappelons le.
Le haut cadre du ministère a annoncé également que deux autres jeunes algériens, Mohamed Bouchoucha et Soheib Benkemmache se sont illustrés au 4e Concours international de mémorisation et de psalmodie du Coran de Tunisie, qui s’est clôturé vendredi dernier à Tunis, en présence du président tunisien Moncef El Merzouki, en décrochant à cette occasion la 2e place dans la catégorie mémorisation du Coran, pour le premier, et la 3e place dans celle de la psalmodie, pour le second.
Selon M. Azzoug Mohand, il existe 3.786  écoles coraniques à travers le territoire national, la plupart sont annexées aux mosquées, qui sont fréquentées par 104.707 garçons et 72.000 filles (tous niveaux confondus). C’est le ministère qui pourvoit aux besoins des mosquées et des écoles en matière d’enseignants du Coran, a rappelé le haut responsable du ministère avant d’aborder le volet des méthodes d’enseignement coranique, et préciser qu’une méthode moderne de mémorisation du Coran, destinée aux classes préparatoires, est disponible et se trouve  en voie de publication, alors que pour les autres niveaux, l’étude est en cours.
 Il reste à souligner dans ce conteste que, depuis l’accession du Président Abdelaziz Bouteflika à la haute magistrature du pays, l’enseignement coranique se trouve en plein essor en Algérie et ce, en matière d’infrastructures, d’équipements modernes et concernant le nombre d’enseignants, à la faveur des nombreuses mesures incitatives de l’Etat ».
Cet encouragement, ce soutien constant à la promotion de l’enseignement du Coran peut être constaté partout, tamment à travers l’organisation chaque année d’une semaine nationale du Coran et l’institution du Prix international d’Alger de récitation, psalmodie et interprétation du saint Coran, qui en est déjà à sa 10e édition.                             
Mourad A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions