vendredi 15 novembre 2019 17:46:10

Ligue 2 - Accession : L’ASMO dans la cour des grands

Ils étaient aux anges ces milliers de supporters de l’ASM Oran  qui ont fêté vendredi dernier, au stade Habib-Bouakeul d’Oran, en grandes pompe et fanfare, l’accession de leur club en Ligue 1.

PUBLIE LE : 12-05-2014 | 0:00
D.R

Ils étaient aux anges ces milliers de supporters de l’ASM Oran  qui ont fêté vendredi dernier, au stade Habib-Bouakeul d’Oran, en grandes pompe et fanfare, l’accession de leur club en Ligue 1.

L’équipe de Medina Djdida, très chère à feu Bouhizeb  et Pons alias  Reguieg,  est de retour parmi cette division qu’elle avait quittée, il y a sept saisons. Les joueurs, dirigeants et supporters de l’ASM Oran ont tenu à fêter cet événement bien avant la rencontre de ce vendredi et les rues du mythique quartier de Medina Djdida  étaient aux couleurs vert du club et les balcons des immeubles tous drapés des fanions et oriflammes de leur club fétiche et ce weekend  avant le match, toutes les discussions dans le café du club Ennadjah tournaient autour du même sujet ; la fête de l’accession parmi l’élite et  sur leur terrain, face au  NA Hussein-Dey pour le compte de la 29e journée du championnat de ligue 2 professionnelle.  Joueurs, dirigeants et staff technique, très fébriles et impatients de marquer ce but libérateur  et grâce à cette victoire étriquée certes mais ô combien précieuse  qui a tardé à se dessiner  (1-0), but inscrit par Zidane Mohamed sur penalty  dans les derniers moments du match, à la 80e minute mais qu’importe, l’ASMO a fait l’essentiel et a assuré sa montée et retrouvé l’élite, après sept saisons de purgatoire. Et l’on vous laisse imaginer l’attente du  coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre remportée par l’ASMO pour voir une déferlante de Verts parmi les fans du club envahir  le terrain depuis les gradins qui étaient ce jour-là noirs de monde et pleins à craquer, et une impressionnante haie d’honneur a été formée  aux joueurs, avant de les porter en triomphe.
La fête s’est poursuivie en ville où d’autres milliers de personnes se sont joints, drapés aux couleurs Vert et Blanc, sillonnant les principales artères de la ville. Les klaxons des nombreux cortèges de voitures fusaient de toutes parts. L’ambiance de cette journée festive était tout simplement indescriptible et beaucoup de supporters avaient les larmes aux yeux, des pleurs de joie bien évidemment et ne savaient pas où donner de la tête pour contenir leur grande joie.
L’ASMO, cette pépinière et ce creuset  de grands joueurs qui ont fait les beaux jours du football national, était décidée cette saison à ne pas lâcher du lest en restant cramponnée aux premières places du classement du  championnat de ligue 2 . Et ce n’est que justice si l’équipe drivée par un grand monsieur du football en la personne de Mouassa  qui grâce à sa grande expérience de coaching  et aussi au travail mené par tout le groupe (joueurs, staff technique et dirigeants) qui n’ont ménagé aucun effort durant toute cette saison pour replacer le club à la place  qui lui sied. Cette accession  amplement méritée est le couronnement de tous les efforts déployés par tous, notamment les milliers de  supporters qui ont soutenu leur équipe durant tout ce championnat, car ils croyaient dur comme fer que c’était la saison de la consécration, ils ont supporté le club à domicile et pendant ses déplacements  hors des bases du stade de Habib-Bouakeul.
L’émotion mêlée à la joie  était palpable sur tous les visages des supporters. Ils ont tenu à dire haut et fort ce vendredi Bravo aux  joueurs, car, disent-ils, ce sont   eux qui ont le plus souffert pour qu’enfin ce rêve devienne réalité. Un sentiment de reconnaissance et de gratitude. De l’avis de tous, cette  accession est amplement méritée eu égard au parcours de cette saison, certes difficile, mais la volonté des joueurs et du staff a eu raison de tous les obstacles et entraves,  face à la rude concurrence à laquelle  a fait face le club de Guemri Redouane , Tasfaout , Belhadj , Lefdjah  pour ne citer que ces anciens grands joueurs du cru formes  au club. Aujourd’hui, l’équipe rajeunie à 90%  dont l’ossature ne compte en son sein aucune grosse pointure a tenu la dragée haute  aux grand clubs. 
L’accession ayant été  le  principal objectif depuis le début et  tous ont concouru pour atteindre ce but qui a été lent à se dessiner  et au  regard de son public, l’ASMO mérite sa place en Ligue 1, nous a affirmé Mouassa. Toute la ville d’Oran est très heureuse pour le club  d’avoir réalisé un tel exploit qu’ils considèrent comme étant le meilleur cadeau à offrir aux  supporters qui étaient tout le temps aux côtés de l’équipe de l’ASMO. Cette huitième accession parmi l’élite de l’ASMO est par voie de conséquence  méritée pour cette école oranaise qui est restée 15 saisons dans cette division, avant de descendre, il y a sept ans en division inférieure,  deux fois finaliste en Coupe d’Algérie face à l’USM Alger en 1981 et au MCA en 1983 qu’il a perdue, mais  l’histoire retiendra que la coupe est allée au MCA  mais l’avenir à l’ASMO, ont titré à la une toutes  les manchettes de la presse écrite à cette époque.
 A. Ghomchi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions