mardi 12 dcembre 2017 20:54:53

Bordj Bou-Arreridj, Commune d’El Maien : 70 milliards pour l’alimentation en gaz naturel

La commune d’El Maien, à 70 kilomètres au nord de Bordj Bou-Arréridj, est l’une des plus éloignées du chef-lieu de wilaya. Située à la frontière entre les wilayas de Sétif et de Béjaïa, elle est aussi l’une des plus démunies.

PUBLIE LE : 12-05-2014 | 0:00
D.R

La commune d’El Maien, à 70 kilomètres au nord de Bordj Bou-Arréridj, est l’une des plus éloignées du chef-lieu de wilaya. Située à la frontière entre les wilayas de Sétif et de Béjaïa, elle est aussi l’une des plus démunies.

Connue pour son relief accidenté, la commune est marquée par un hiver rigoureux. Ses habitants recourent au bois pour se chauffer quand le gaz butane vient à manquer pour cause de neige qui isole la commune pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour les différents villages répartis à travers les montagnes. Le gaz naturel, qui n’est pas seulement un rêve mais une contrainte technique du fait de l’éloignement et surtout du relief que nous avons évoqué, est devenu pourtant une réalité.
En effet, El Maien, une des cinq communes à ne pas être touchée par le programme de branchement au gaz naturel de la wilaya, a bénéficié d’une opération de dotation de cette énergie.
Inscrite au programme quinquennal 2010-2014, cette opération a nécessité un financement de l’ordre de 70 milliards de centimes. Les travaux pour sa réalisation ont déjà commencé à la grande joie des habitants qui espèrent en finir avec la contrainte du manque de moyens de chauffage et en sont à 32 pour cent pour le réseau de distribution qui compte 2.249 branchements et à 17 pour cent pour celui des transports.
 La faiblesse du dernier taux s’explique par l’opposition manifestée par certains propriétaires de terres sur lesquelles passe la conduite principale.
Le wali, qui a donné des instructions pour que ces personnes qui ont refusé d’appliquer les décisions d’expropriation soient traduites en justice, a insisté sur la livraison du projet avant le début de l’hiver.
Cet acte relève du manque de civisme de ces citoyens, a expliqué le premier responsable de la wilaya qui est revenu dans sa déclaration à la presse sur les dimensions du projet, allant du bien-être des habitants à leur fixation dans leur village, en passant par l’ouverture de perspectives de développement pour la commune.
A propos de perspectives, notons également la construction d’un pont entre les trois wilayas qui permet, avec la modernisation de la route qui lie le chef-lieu de wilaya à la commune, de mettre fin à l’isolement de cette dernière, et le projet de réhabilitation de la source thermale d’Ouled Halla, située dans la même commune, qui offre la possibilité d’encourager les visiteurs et de créer des emplois.
F. D.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions