mercredi 21 novembre 2018 11:54:56

Sidi Bel-Abbès, Décès de Hadj Khaled Reguieg, ancien Wali : Un homme aux grandes valeurs….

L’ancien wali de Tipaza Hadj Khaled Reguieg est décédé avant-hier à la suite d’une longue maladie. La triste nouvelle est tombée tel un couperet pour plonger toute la population locale dans la consternation tant que le regretté s’est toujours distinguée par un comportement d’une si rare exemplarité pour susciter l’admiration et imposer le respect.

PUBLIE LE : 12-05-2014 | 0:00
D.R

L’ancien wali de Tipaza Hadj Khaled Reguieg est décédé avant-hier à la suite d’une longue maladie. La triste nouvelle est tombée tel un couperet pour plonger toute la population locale dans la consternation tant que le regretté s’est toujours distinguée par un comportement d’une si  rare exemplarité pour susciter l’admiration et imposer le respect.
L’enfant des Mehadja s’est effectivement conformé scrupuleusement aux traditions et aux valeurs transmises par ses parents, des propriétaires terriens fortement attachés à leur authenticité et à leur originalité. C’est sous la coupe de Cheikh Sahnoun qu’il a appris les premiers versets coraniques  pour ensuite poursuivre ses études d’enseignement classique dans les trois paliers et devenir instituteur. Instituteur tout en participant au développement et à la promotion de sa localité, Sidi Hamadouche qu’il a  eu le privilège de présider ses destinés en tant que Président de l’APC.
Président d’APC puis membre de l’APW aux cotés des Dr Hassani Abdelkader, Djamel Ould Abbes et Allel Mustapha pour être ensuite promu chef de daira, secretaire général de wilaya et wali de Tipaza. Une longue carrière à vrai dire qui fut prolifique mais soumise constamment à une obligation de réserve et une grande discretion.
En se retirant de la scène , le regretté s’est  versé dans l’agriculture pour exploiter une parcelle de terre héritée au niveau de la localité de Zelifa et passer la majorité du temps dans cet espace évocateur de souvenirs d’enfance et de combat d’une région contre l’occupation étrangère.La disparition de son frère Abdelkader, ancien journaliste de la station d’Oran, l’a beaucoup affecté pour qu’il s’isole davantage en se contentant de ces visites d’amis et proches au caractère cependant régulier.
Des visites pour seulement se tremper dans l’ambiance d’autant et se rappeler de la foi et de l’engagement d’une génération pour le pays.        
A 77 ans , Hadj Khaled tire sa révérence laissant un grand vide au sein sa propre famille et de la cité de la Mekkerra dont la population a tenu à l’accompagner hier à sa dernière demeure pour lui rendre un vibrant hommage.
A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons….
A BELLAHA

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions