mercredi 19 septembre 2018 03:20:57

Setif commemore le 69e anniversaire des massacres du 8 Mai 1945 : Mai de la douleur, mai de l’espoir et de la sérénité

« Nous avons, en ce 69e anniversaire des massacres du 8 mai 1945, rendre l’hommage qui se devait à tous ceux là qui sont tombés pour la liberté, mais aussi et à travers ce vibrant hommage et sa dimension historique, conférer à l’événement son juste lien avec une Algérie libre qui abonde aujourd’hui dans le sens du progrès et de la prospérité »

PUBLIE LE : 11-05-2014 | 0:00

« Nous avons, en ce 69e anniversaire des massacres du 8 mai 1945, rendre l’hommage qui se devait à tous ceux là qui sont tombés pour la liberté, mais aussi et  à travers ce vibrant hommage et sa dimension historique, conférer à l’événement son juste lien avec une Algérie libre qui abonde aujourd’hui dans le sens du progrès et de la prospérité », devait souligner Mohamed Bouderbali, le wali de Sétif alors qu’il procédait, jeudi passé, au lancement des travaux  de ce autre grand projet structurant qu’est le tramway de Sétif .
Accompagné du président de l’APW, du secrétaire de wilaya de L’ONM, du président de l’association du 8 mai 1945 ainsi que les autorités civiles et militaires de la wilaya et de nombreux représentants du mouvement associatif et cadres de la wilaya, le premier responsable de la wilaya et la famille des moudjahidines tenaient à mettre en symbiose le sacrifice sanglant de mai et les grandes avancées de la liberté  dans une wilaya où le passé se conjugue déjà au futur .
C’est pour cela que dans le programme qui a été mis en pace pour commémorer ces massacres perpétrés par l’occupant français en ce mardi du 8 mai 1945, la marche de la fidélité occupera une fois encore une dimension historique privilégiée et sur ce même itinéraire que celui emprunté il y a 69 ans, ne manquera pas de susciter une émotion forte fierté et de dignité parmi ceux là qui se donneront rendez vous rendez vous dans la matinée à proximité de la mosquée Abi Dhar El Ghaffari.
Précédé comme il y a 69 ans par un groupe de jeunes scouts, le cortège s’ébranle de nouveau pour traverser  banderoles et emblème national, hissés une partie de l’avenue du premier novembre puis celle du 8 mai 1945, sous un soleil de plomb qui n’affecte en rien tous ces jeunes et moins jeunes, des femmes, des hommes parmi lesquels de nombreux élus et représentants de la société civile qui sont précédés au premiers rang par le wali et les autorités de cette wilaya.
Au cœur de l’avenue du 8-Mai-1945, la foule s’immobilise à la place « Saal Bouzid », là où s’écroula il y a 69 ans sous les balles assassines d’un policier français, ce premier martyrs de ces massacres, refusant alors de baisser l’emblème national et alors que de vibrants you yous fusaient, rendra l’ame, conférant au mai 1945, l’élan précurseur de Novembre. Une gerbe de fleurs sera déposée en hommage à Saal Bouzid et tous ces compagnons odieusement massacrés par le colonialisme Français, mutilés, brulés à la chaux vive et jetés dans des fosses communes.
Des souvenirs impérissables qui conduiront auparavant, tous ces responsables et moudjahidines vers le cimetière de «  Sid El Said » qui se souvient encore et ou un hommage sera rendu à tous ceux là, massacrés qui furent jetés dans les deux fosses communes ou des gerbes de fleurs seront également déposées.
Pour écouter, le message de mai de la douleur et de l’espoir, chanté par cette imposante chorale d’enfants qui élira domicile le temps d’une commémoration à Ain Fouara, la foule s’immobilisera une fois encore, portée par le chant du chahid et celui de cette jeune génération  habillée aux couleurs nationales et exprimant sa fidélité au sacrifice  de ses ainés : Hakim, Amel, Ramzy et mille voix déliée  chantait dans une sublime polyphonie :«  Aoufia li Dima Echouhada » . (Fidèles au sang de nos martyrs). Après la salle des fêtes où les responsable de la wilaya s’en iront inaugurer le Salon international des arts plastiques avec plus de 50 participants émanant de 21 pays, la Tunisie, Jordanie, Maroc, Maurétanie, Hollande, Koweit, Egypte, Qatar, Palestine, émirats, Yemen, Irak, Brésil, Syrie, Sultanat d’Oman, Arabie saoudite, Bahrein, Liban, Espagne, et Algérie avec une forte participation sétifienne, place sera laissée à l’ouverture du Salon de la philatélie, le départ du semi marathon et une compétition de karaté à l’université Ferhat-Abbas, Setif 1.
Pour clôturer cet imposant programme  qui débuta la veille déjà et depuis plusieurs jours pour certaines activités sportives et culturelles, le choix sera porté sur les hauteurs d’ « El Bez » et  dans une très forte symbolique sur le lancement des travaux de la première ligne du tramway de Sétif, véritable acquis qui vient s’ajouter aux grands projet structurants de la wilaya et lui conférer sa dimension de métropole régionale.
F. Zoghbi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions