mardi 15 octobre 2019 02:53:06

Soudan du Sud : Machar et Kiir signent un accord de paix

Le président sud-soudanais, Salva Kiir, et son ancien vice-président, Riek Machar, ont signé vendredi à Addis Abeba un document dans lequel ils s’engagent à cesser les hostilités et à la mise en place d’un gouvernement de transition en vue de prochaines élections.

PUBLIE LE : 10-05-2014 | 23:00
D.R

Le président sud-soudanais, Salva Kiir, et son ancien vice-président, Riek Machar, ont signé vendredi à Addis Abeba un document dans lequel ils s’engagent à cesser les hostilités et à la mise en place d’un gouvernement de transition en vue de prochaines élections. Le traité, également paraphé par le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, hôte des négociations, précise que les hostilités doivent prendre fin 24 heures après la signature de l’accord. «Les deux dirigeants ont convenu que toutes les activités hostiles cesseraient dans les 24 heures», selon Seyoum Mesfin, un des responsables de la médiation. Un cessez-le-feu entre les belligérants, péniblement négocié et signé le 23 janvier dans la capitale éthiopienne sous l’égide de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), organisation sous-régionale est-africaine, n’a jamais été respecté. Outre la cessation des hostilités, la mise en place d’un gouvernement de transition est confirmée. Ce dernier devra aboutir à des élections pour lesquelles les deux hommes n’évoquent pas de date. Les deux dirigeants ont «convenu qu’un gouvernement de transition offre les meilleurs chances au peuple du Soudan du Sud» en vue de prochaines élections, a expliqué Seyoum Mesfin. Ce dernier, ancien ministre éthiopien des Affaires étrangères et l’un des principaux négociateurs de l’Igad, a félicité MM. Kiir et Machar d’avoir «mis fin à la guerre». «Les combats vont cesser», a-t-il encore assuré. Il est également établi que l’action humanitaire devra être facilitée et soutenue et cela dans toutes les régions du pays. L’accord prévoit aussi «l’ouverture de couloirs humanitaires (...) et la coopération avec les agences humanitaires et de l’ONU afin de faire en sorte que l’aide humanitaire atteigne toutes les zones du Soudan du Sud», selon Seyoum Mesfin.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions