samedi 16 dcembre 2017 21:44:12

Energie durable : 4e Forum Asie-Afrique les 13 et 14 mai à l’USTO (Oran)

L’auditorium de l’Université des sciences et de la technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran (USTO-MB) abritera les 13 et 14 mai courant, la 4e édition du Forum Asie-Afrique sur l’énergie durable. Une centaine de communications scientifiques sont prévues, lors de cette rencontre organisée par la faculté d’électronique et les laboratoires de recherche en génie électrique de l’UST d’Oran et l’université de Saïda, en partenariat avec l’unité de recherche du Centre de développement des énergies renouvelables d’Adrar.

PUBLIE LE : 10-05-2014 | 0:00
D.R

L’auditorium de l’Université des sciences et de la technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran (USTO-MB) abritera les 13 et 14 mai courant, la 4e édition du Forum Asie-Afrique sur l’énergie durable. Une centaine de communications scientifiques sont prévues, lors de cette rencontre organisée par la faculté d’électronique et les laboratoires de recherche en génie électrique de l’UST d’Oran et l’université de Saïda, en partenariat avec l’unité de recherche du Centre de développement des énergies renouvelables d’Adrar.
La participation étrangère à ce forum sera importante. Selon le président du comité d’organisation, M. Amine Boudghène Stambouli, pas moins d’une centaine de chercheurs de différents pays asiatiques et africains ont manifesté leur intérêt pour ce forum. Les Japonais y participeront également en force.   
La majorité des communications  émanent d’experts algériens et japonais,  en raison de la coïncidence du Forum avec le 6e workshop international sur le programme « Sahara Solar Breeder » (SSB) qui  est dédié au développement des technologies solaires.
Sont aussi  attendus,  des experts en provenance d’Arabie saoudite, Egypte, Emirats arabes unis, Libye, Maroc, Mauritanie, et de Tunisie, a affirmé M. Stambouli qui  relèvera la participation de chercheurs allemands, espagnols et taïwanais.
Les chercheurs  se pencheront, à travers les communications présentées, sur des thèmes aussi riches que variés mais intimement liés à la question de l’énergie durable. Figurent parmi les thèmes programmés, à cet effet, des discussions autour de la problématique de l’énergie et du développement, des autoroutes de l’énergie, de la coopération régionale pour le développement durable, des systèmes d’énergie, de la production des matériaux notamment le silicium, etc.
Le programme « SSB » (Sahara Solar Breeder ou élevage de stations solaires au Sahara), lancé en 2010, dans le cadre de la coopération algéro-japonaise, a pour objectif l’étude de faisabilité, à l’échéance 2015, d’une opération d’envergure de production électrique à partir du Sahara.
Trois établissements algériens sont partenaires du « SSB », à savoir l’USTO-MB, l’Université « Tahar Moulay » de Saïda (UTMS) et l’Unité de recherche en énergies renouvelables en milieu saharien d’Adrar (URERMS) affiliée au CDER, tandis que la partie japonaise est composée d’un consortium de 8 universités et instituts de recherche.
Il convient de rappeler, enfin, que l’USTO-Mohamed Boudiaf,  avait abrité, il y a voilà maintenant deux années de cela, la 2e édition du Forum sur l’énergie durable et le 4e workshop sur le « SSB », deux rencontres conjointes tenues en mai 2012 avec la participation d’une vingtaine de pays.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions