lundi 24 septembre 2018 19:30:16

32e session du conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA : Évaluation du bilan de l’action maghrébine

Les travaux de la 32e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union du Maghreb arabe (UMA) ont débuté hier à Rabat avec la participation de ministres des pays membres de l’organisation.

PUBLIE LE : 10-05-2014 | 0:00
D.R

Les travaux de la 32e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union du Maghreb arabe (UMA) ont débuté hier à Rabat  avec la participation de ministres des pays membres de l’organisation.

L'Algérie est présente avec une délégation conduite par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi.
Les participants à cette 32e session du Conseil auront à "évaluer le bilan de l'action maghrébine depuis la session précédente, et examineront les moyens permettant de renforcer la coopération entre les pays de l'UMA dans divers domaines".
"La participation de l'Algérie à cette session traduit l'attachement de notre pays à l'option UMA et au processus de construction de l'édifice maghrébin au mieux des intérêts communs et des aspirations des peuples et des pays de la région", a souligné, mercredi, M. Benali-Cherif, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs points sont à l’ordre du jour de cette réunion ayant trait, notamment aux concertations politiques, l’action d’intégration maghrébine, les activités des commissions ministérielles spécialisées, la réforme du système de l’union, la réactivation des conventions maghrébines, les institutions de l’union, l’établissement d’un calendrier des rencontres prévues pour 2014, les activités des ONG maghrébines, ainsi que les questions financières et organisationnelles. Les travaux de cette session ont été précédés, jeudi, par la 49e réunion du comité de suivi de l’UMA et de la rencontre des hauts fonctionnaires et experts des pays membres de l'organisation qui s’est tenue, mardi et mercredi, au siège de l’UMA à Rabat. L’Algérie était représentée à la réunion du comité de suivi par l’ambassadeur Abdelhamid Chebchoub, directeur général des pays arabes au ministère des Affaires étrangères.  
Par ailleurs, la 49e réunion du comité de suivi de l’Union du Maghreb arabe (UMA) a tenu, jeudi, ses travaux à Rabat, avec la participation d’une délégation algérienne conduite par Abdelhamid Chebchoub, directeur général des pays arabes au ministère des Affaires étrangères. La réunion se déroule au niveau des ministres délégués et secrétaires d’État aux Affaires étrangères et en présence du secrétaire général de l'UMA, Habib Benyahia, qui a présenté un rapport sur les activités de l'union. Elle intervient au lendemain de celle ayant regroupé, mardi et mercredi au siège de l'UMA à Rabat, les hauts fonctionnaires et experts des pays membres de l'organisation. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour de cette réunion du comité de suivi dont les recommandations devaient être soumises à la 32e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères pour adoption. Les travaux du comité portent, entre autres, sur le suivi de l’action d’intégration maghrébine, notamment au sein des commissions ministérielles spécialisées et des conseils ministériels sectoriels, la création de la zone maghrébine de libre-échange, la Banque maghrébine d’investissement et de commerce extérieur (BMICE), et des questions intéressant la jeunesse, l'agriculture, l'industrialisation, le système de santé, ainsi que la réactivation des conventions maghrébines.  Ils portent également sur les réunions maghrébines, notamment pour l’établissement d’un calendrier des rencontres prévues pour 2014, les différentes institutions de l’union et les questions financières et organisationnelles. Le comité doit discuter également du projet de l’ordre du jour du Conseil des ministres des Affaires étrangères.


Problématique sécuritaire
L’Algérie, en faveur de la mise en place d’une stratégie maghrébine globale

L’Algérie a appelé à Rabat à la mise en place d’une stratégie sécuritaire maghrébine globale devant aboutir à des mécanismes opérationnels et des structures spécialisées dans différents aspects afin de faire face à la problématique sécuritaire dans la région. "En attendant le parachèvement du processus consensuel issu de la déclaration d’Alger (9 juillet 2012), nous aspirons à la mise en place d’une stratégie sécuritaire maghrébine globale pour faire face aux dangers du terrorisme, du crime organisé, du trafic de drogues, d’armes et des êtres humains, de l’émigration clandestine et des organisations criminelles", a déclaré le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi. Il a estimé que cette stratégie sécuritaire devrait aboutir à des mécanismes opérationnels et à des structures spécialisées dans différents aspects pour faire face à la problématique sécuritaire dans la région. Pour atteindre cet objectif, a-t-il dit, il est "impératif d’éviter l’enchevêtrement et la multiplicité des politiques sécuritaires dans la région maghrébine, en veillant à adapter la coopération sécuritaire avec les stratégies internationales qui font l’objet d’un consensus international, et à réaffirmer l’attachement des pays maghrébins à prendre en charge, par eux-mêmes, la sécurité de la région". Abordant la situation en Libye, le représentant algérien a réitéré la solidarité de l’Algérie avec ce pays, réaffirmant sa disponibilité "absolue" à fournir tout le soutien et l’assistance nécessaires pour contribuer au renforcement des institutions libyennes dans la cadre de l’État de droit.


L’Algérie propose la tenue d’une conférence sur la communauté économique maghrébine avant la fin de l’année

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi, a annoncé, hier à Rabat, que l’Algérie proposait d’accueillir une conférence sur la communauté économique maghrébine avant la fin de l’année 2014, pour concrétiser le projet d’intégration maghrébine.  “L’Algérie renouvelle sa volonté d’accueillir une conférence portant sur la communauté économique maghrébine, avant la fin de l’année en cours, afin de donner suffisamment de possibilités aux experts, aux spécialistes et aux opérateurs économiques d’approfondir l’étude et de rechercher les voies et moyens de concrétiser le projet d’intégration maghrébine”, a déclaré M. Senouci Bereksi, lors de son intervention devant la 32e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union du Maghreb arabe (UMA). Il a souligné que “les défis économiques et financiers auxquels font face nos pays nous dictent d’adapter les structures de l’Union avec les exigences que connaît la région maghrébine selon une approche pragmatique, évolutive dont les contours sont précis et exécutables”. Selon lui, les expériences au niveau arabe, régional ou bilatéral ont prouvé que la complémentarité et l’intégration ne pouvaient être concrétisées seulement à travers l’intensification des échanges commerciaux et la circulation des marchandises, mais plutôt fondées sur des bases solides réunissant les potentialités structurelles et productives des pays du Maghreb arabe devant servir à la réalisation de projets vitaux répondant aux exigences de développement et réduisant le niveau de dépendance économique, alimentaire et technologique dans le cadre de la communauté économique maghrébine.


Célébration du 25e anniversaire de l’UMA
M. Chebchoub, DG des pays arabes au MAE :  « Une occasion pour tirer les enseignements et opérer une refondation »

L’ambassadeur Abdelhamid Chebchoub, directeur général des pays arabes au ministère des Affaires étrangères, a estimé, jeudi à Rabat, que la célébration du 25e anniversaire de l’Union du Maghreb arabe (UMA) était une occasion toute indiquée pour tirer les enseignements, depuis sa création en 1989, et d’opérer une refondation de l’institution à même de "préserver les acquis des pays membres et les intérêts communs".
"C’est une occasion toute indiquée pour tirer les enseignements de 25 ans années d’action maghrébine commune", en vue d’opérer une refondation de l’UMA à même de "préserver les acquis des pays membres et les intérêts communs" et de surmonter "les difficultés et les obstacles qu’elle a rencontrés", a déclaré M. Chebchoub, à l’ouverture des travaux La 49e réunion du comité de suivi de l’UMA qui se déroule à Rabat.
La réunion se tient à la veille de la 32e session des ministres des Affaires étrangères qui devait avoir lieu hier et à laquelle prendra part une délégation algérienne conduite par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi.
 Dans son intervention, M. Chebchoub a considéré qu’il était "impératif", pour les pays membres de l’union, de revenir "à l’esprit du traité de Marrakech" qui demeure, a-t-il dit, "la référence de base dans l’action maghrébine commune, en particulier en ce qui concerne la préparation des décisions et leur mise en œuvre". "Partant de la volonté des dirigeants maghrébins, il est nécessaire de donner une plus grande importance aux projets structurants, étant donné qu'ils sont classés parmi les principaux segments menant vers l’intégration maghrébine, et ce par le biais de programmes intégrés au niveau des infrastructures maghrébines", a-t-il souligné. À cette occasion, il a tenu à réaffirmer "l’attachement strict de l’Algérie et son souci permanent quant à l’édification du socle maghrébin", rappelant que l’édification du Maghreb constituait "l’une des priorités stratégiques" dans la politique extérieure de l’Algérie pour répondre aux "aspirations profondes" des peuples maghrébins et concrétiser, ainsi, la complémentarité et l'intégration économique et sociale de la région. Selon lui, l’anniversaire de la création de l’UMA pourrait constituer une opportunité pour la relance de ses structures et une nécessité impérieuse, à la lumière des défis auxquels est confronté la région et aux fléaux auxquels elle fait face tels que le terrorisme, le crime transnational, le commerce de la drogue, etc.
 Ces défis exigent, a-t-il déclaré, une intensification de la coopération et des efforts concertés à même de contribuer aux aspirations à un développement économique, culturel et social des peuples maghrébins.


Mongi Hamdi, MAE Tunisien :
« Le peuple tunisien reconnaissant envers la solidarité de l’Algérie et du peuple algérien »


Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a déclaré, hier à Rabat, que le peuple tunisien est reconnaissant envers la solidarité de l’Algérie et du peuple algérien "en ce moment historique que traverse la Tunisie"."Nous sommes très heureux et très reconnaissants pour tout ce que fait l’Algérie et le peuple algérien en ce moment historique que traverse la Tunisie", a déclaré M. Hamdi à l’APS, en marge des travaux du 32e Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union du Maghreb arabe (UMA) qui se déroulent à Rabat. Il a rappelé que "la solidarité de l’Algérie est exemplaire et notre amitié est historique", en soulignant l’aide économique et sécuritaire apportée à la Tunisie. Par ailleurs, il a tenu à rappeler que les deux visites effectuées par le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaâ en Algérie avaient été "fructueuses", au cours desquelles l’Algérie avait réaffirmé à la délégation tunisienne son soutien.
 "Le Président Abdelaziz Bouteflika nous avait assurés que l’Algérie ne lâchera jamais la Tunisie", a ajouté le responsable tunisien.

La Tunisie disposée à accueillir
 un sommet des Chefs d’État maghrébins en octobre prochain

 Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a déclaré, hier à Rabat, que son pays était disposé à accueillir un sommet des Chefs d’État des pays membres de l’Union du Maghreb arabe (UMA) en octobre à Tunis. La proposition pour la tenue de ce sommet a été accueillie favorablement et à l'unanimité des participants aux travaux de la 32e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA qui se déroulent dans la capitale marocaine.
Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi, qui conduit la délégation algérienne à cette session, a indiqué, notamment dans son allocution, que les pays membres sont appelés à conjuguer leurs efforts pour créer les conditions favorables et un climat propice à la tenue de ce 7e sommet.
Il a estimé que la tenue de ce sommet constituera, sans aucun doute, le début d'une relance effective de l’union en conférant un caractère exécutif à toutes les décisions maghrébines.


Réélection du Président Bouteflika
Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UMA félicite le peuple algérien

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union du Maghreb arabe (UMA), dont les travaux de sa 32e session se déroulent à Rabat, a adressé, hier, ses "sincères félicitations" au peuple algérien, à l’occasion de la réélection du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la magistrature suprême. Le Conseil a souhaité au Président de la République, "plein succès dans la poursuite du processus d’édification nationale et de bien-être au profit du peuple algérien frère".
Les travaux de la 32e session du Conseil se tiennent avec la participation de ministres des pays membres de l’UMA et du secrétaire général de l’organisation, Habib Benyahia.
L'Algérie est présente avec une délégation conduite par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi.
 

  • Publié dans :
  • UMA
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions