samedi 19 octobre 2019 13:25:10

Algérie - EAU : Le Président Bouteflika reçoit le ministre émirati des AE

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, jeudi à Alger, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane. L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

PUBLIE LE : 09-05-2014 | 23:00
D.R

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, jeudi à Alger, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane. L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Le ministre émirati des Affaires étrangères est arrivé jeudi à Alger dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié, à l'invitation de son homologue algérien Ramtane Lamamra. La visite de Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane en Algérie s'inscrit dans le cadre de la tenue de la 12e session de la commission mixte algéro-émiratie.

Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane se félicite de l'« excellence » des relations

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, s'est félicité, jeudi à Alger, de l'"excellence" des relations "diversifiées" qui unissent l'Algérie et les Émirats arabes unis. Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience que lui a accordée le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le chef de la diplomatie émiratie a souligné que les relations algéro-émiraties étaient "excellentes, diversifiées et développées", appelant à leur renforcement dans différents domaines. "Il existe d'importantes opportunités de coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines des investissements et de l'économie", a-t-il indiqué, rappelant l'existence de lignes aériennes directes entre les deux pays. Le ministre émirati des Affaires étrangères a estimé nécessaire "d'exploiter les opportunités offertes en matière d'investissements, notamment dans les secteurs du tourisme, des infrastructures et de l'énergie", a-t-il dit. Par ailleurs, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane a déclaré avoir transmis au Président Bouteflika, les salutations du président de l'État des Émirats arabes unis, Cheikh Hamed Ben Zayed Al-Nahyane, et ses vœux de santé, et de davantage de progrès et de stabilité pour l'Algérie. "Le Président de la République s'est montré très attentif aux explications que j'ai fournies concernant le développement des relations bilatérales", a affirmé le diplomate émirati, ajoutant que l'audience lui a permis d"'écouter l'analyse faite par Son Excellence sur les évènements en cours dans le monde arabe". Par ailleurs, le ministre émirati a évoqué la 12e session "riche et fructueuse" de la commission mixte algéro-émiratie qui s'est tenue jeudi à Alger. L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra. À son arrivée à l’aéroport internationale Houari-Boumediene, le ministre émirati des Affaires étrangères, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, avait affirmé que sa visite en Algérie s'inscrivait dans le cadre du "renforcement des relations de coopération entre les deux pays frères". "Les Émirats arabes unis recèlent d'énormes opportunités pour la promotion de l'investissement dans les différents domaines en Algérie, considérée comme le meilleur espace pour nombre d'entreprises privées émiraties", a-t-il précisé. Il a souligné que les moyens de renforcer la coopération bilatérale et de travailler ensemble pour investir les marchés, notamment en Europe et en Afrique, et l'échange de vues autour de questions régionales" d'intérêt commun seront également au menu de cette visite.

M. Sellal reçoit Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu, jeudi à Alger, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, en visite de travail dans le cadre de la tenue de la 12e session de la commission mixte algéro-émiratie, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. L'entretien a permis de procéder à une évaluation de la coopération bilatérale et de son évolution, a ajouté la même source. Il a également été question, lors des entretiens, des moyens à mettre en œuvre pour renforcer le cadre institutionnel et juridique mis en place à l'effet de mener à bien les programmes d'action, déjà élaborés ou à venir, dans les différents domaines d'intérêt commun. Les deux parties ont tenu à réaffirmer leur engagement à œuvrer dans le sens de la consécration et de coordination pour la prise en charge de toutes les questions liées à la promotion des relations de coopération et partenariat existant entre les deux pays, a précisé le même communiqué. L'audience, qui s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a enfin donné lieu à un échange de vues sur un ensemble de questions d'actualité à caractère régional et international.

Industrie et mines
M. Bouchouareb : « Des projets de partenariat en exploration avec des Émiratis »

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, a affirmé, jeudi à Alger, que le projet de partenariat avec les Émirartis est devenu une réalité dans le domaine de l’industrie mécanique, et que d’autres opportunités de partenariat sont explorées. "On constate aujourd’hui que le projet de partenariat est devenu une réalité, et nous explorons d’autres opportunités pour de nouveaux partenariats avec les Émiratis", a indiqué le ministre sur le site de production de camions à Rouiba (Alger). Le site est entré en phase de production de véhicules lourds, grâce à un partenariat entre la Société nationale de véhicules industriels (SNVI), le groupe émirati Aabar et Mercedes Benz. Lors de sa visite, le ministre était accompagné du responsable de la direction de la fabrication militaire au ministère de la Défense nationale, le général-major Rachid Chouaki, ainsi que du vice-ministre émirati de la Défense et de la Sécurité, Farès Al-Mazroui, et du chef de projet camion auprès de l’allemand Daimler Benz, Jordan Gerhard. Le président du groupe SNVI, Hamoudi Tazrouti, a souligné que les projets de fabrication de camions de bus et de véhicules 4x4 à Alger et Tiaret "sont le fruit de partenariat entre la SNVI, le ministère de la Défense nationale, Daimler Benz et le groupe émirati Aabar". M. Tazrouti a ajouté que de nombreux types de véhicules seront produits sur le site de Rouiba à Alger, ajoutant que la production est appelée à doubler dans quelques années, et que de nouveaux buildings seront installés pour la production de nouveaux types de bus. "À fin 2014, il y aura la sortie d’un nouveau bus urbain", a-t-il annoncé. En plus du site de Rouiba, il y a aussi une unité à Oued Hmimine à Constantine qui produira des moteurs. Une fiche de présentation des projets indique que le taux d’intégration des moteurs Mercedes sera de 30% en cinq ans. La forge sera disponible à Rouiba pour ajouter l’intégration d’autres éléments et des composants supplémentaires seront aussi produits à Rouiba à côté de la sous-traitance, ce qui permettra la création d’emploi et le transfert de technologie, a-t-il ajouté. Un centre de formation sera créé prochainement pour une formation technique et en management.

Signature de documents juridiques entre les deux pays…

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a cosigné, jeudi à Alger, avec son homologue émirati, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, des documents juridiques entre les deux pays.
Les documents cosignés au terme des travaux de la Commission mixte algéro-émiratie consistent en un accord de partenariat entre le groupe Saïdal et la compagnie émiratie Jalfar, spécialisée dans l'industrie pharmaceutique, un programme exécutif inhérent aux archives pour la période 2014-2016, un accord de coopération entre l'agence Algérie Presse Service (APS) et l'Agence de presse émiratie (WAM), ainsi qu'un mémorandum d'entente dans le domaine de la jeunesse et des sports.
Les deux parties ont également signé un mémorandum d'entente en matière d'équivalence des diplômes de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ainsi qu'un mémorandum portant création d'une commission mixte de coopération entre l'Algérie et les Émirats arabes unis. Les deux ministres ont, enfin, cosigné le procès-verbal de la 12e  session de la Commission mixte algéro-émiratie.

… et d'une convention entre Saïdal et Jalfar pour la gestion d'une usine pharmaceutique

Un pacte d'actionnaires entre le groupe Saïdal et la compagnie émiratie Jalfar, spécialisée dans l'industrie pharmaceutique, a été signé, jeudi à Alger, pour la gestion d'une usine de production pharmaceutique en Algérie. Six autres conventions liées à l'enseignement, à la jeunesse et à l'information ont été également signées, lors de cette réunion. La convention a été signée, du côté algérien, par le directeur général du groupe Saïdal, Derkaoui Boumediene, et, du côté émirati, par le directeur exécutif commercial de la compagnie émiratie, Saoud Al Naïmi.
Lors des travaux de cette commission, il a été convenu de la tenue, aux Émirats arabes unis (EAU), de la première réunion du Conseil des hommes d'affaires algériens et émiratis, et de la redynamisation du mémorandum de coopération sur la gestion et le contrôle des opérations boursières. Les deux parties ont convenu de la tenue, à Abou Dhabi, de la deuxième réunion de la Commission mixte algéro-émiratie installée en 2012 pour le suivi des dossiers d'investissements en partenariat, et l'évaluation des projets d'investissements entre les deux pays. Il a également été décidé de la tenue de la réunion de la commission douanière algéro-émiratie à Abou Dhabi, et de l'installation d'une commission mixte chargée de suivre la mise en œuvre de la convention de coopération touristique bilatérale. Lors de la réunion, les participants ont souligné la nécessité de hisser le niveau des investissements entre les deux pays. Dans ce contexte, le ministre algérien des Affaires étrangères a réitéré la volonté de l'Algérie d'élargir et de promouvoir la coopération avec les Émirats arabes unis, notamment à travers l'appui aux investissements, au partenariat, et à l'action commune. L'Algérie et les Émirats arabes unis ont réalisé des acquis "considérables" dans les différents domaines, à l'instar de l'énergie, des services, des finances, de l'industrie et du tourisme, a rappelé le ministre, soulignant qu'ils recèlent des potentialités matérielles, techniques et humaines, pouvant leur assurer une meilleure exploitation des opportunités d'investissement offertes, à la faveur de lois favorables et incitatives qui donnent des garanties à l'investisseur et prennent en charge ses principales préoccupations. Il a appelé à intensifier les contacts entre les institutions en charge des investissements dans les deux pays, pour encourager la circulation des investisseurs, aplanir les difficultés qui entravent l'investissement et instaurer un climat de confiance chez l'investisseur. Le ministre émirati des Affaires étrangères a pour sa part affirmé que les opportunités de coopération et de partenariat entre l'Algérie et les Émirats arabes unis étaient "importantes" dans plusieurs domaines, soulignant qu'il était possible de les développer, notamment en matière d'échanges commerciaux qui restent "très faibles", car ne dépassant pas les 0,5 milliard de dollars, selon les chiffres avancés. Par ailleurs, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane a proposé d'augmenter le nombre des vols directs entre l'Algérie et les Émirats arabes unis, pour encourager les échanges commerciaux.
Les opportunités d'investissement en Algérie sont "importantes", ainsi que celles de la coopération qui sont nombreuses dans les différents domaines, a-t-il estimé, citant certaines sociétés émiraties qui ont réussi en Algérie, notamment dans les domaines de l'énergie et du transport maritime. La 13e session de la commission mixte algéro-émiratie se tiendra l'année prochaine à Abou Dhabi.

M. Lamamra, lors de la séance d'ouverture de la réunion  de la 12e commission mixte algéro-émiratie :
« L'échéance électorale du 17 avril 2014 porte un message clair pour le renforcement de la sécurité et de la stabilité »


Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, affirmé, jeudi, que l'élection présidentielle du 17 avril dernier a véhiculé un message clair pour la consolidation des acquis réalisés, la poursuite du processus de développement et le renforcement de la sécurité et de la stabilité. Cette échéance électorale est "une opportunité pour la poursuite du processus des réformes politiques qui englobent une large concertation afin de parvenir à une entente nationale autour de la réforme de la Constitution", a indiqué M. Lamamra, lors de la séance d'ouverture de la réunion de la commission mixte algéro-émiratie. Il a précisé que le peuple algérien aspire, à travers le programme du Président de la République, à davantage de prospérité et de progrès. D'autre part, M. Lamamra a réitéré le soutien de l'Algérie à la lutte du peuple palestinien et à son droit à un État indépendant, avec El-Qods pour capitale, saluant l'accord de réconciliation conclu le 23 avril dernier à Ghaza.
Il a souligné, à ce propos, que cet accord "contribuera au resserrement du rang palestinien et à la consolidation de la capacité de négociation palestinienne pour le recouvrement des droits palestiniens spoliés". Concernant la crise syrienne, il a insisté sur l'intensification des efforts pour parvenir à une cessation immédiate des actes de violence et de destruction, appelant les antagonistes syriens à faire montre de retenue, à faire prévaloir l'intérêt suprême du peuple syrien et à reprendre le dialogue afin de trouver une solution politique consensuelle qui permettra la préservation de la souveraineté et de la stabilité de la Syrie
. Le ministre des Affaires étrangères a réaffirmé, en outre, le soutien de l'Algérie au dialogue amorcé à Genève 1 et 2, et aux efforts de l'émissaire international, Lakhdar Brahimi, visant à trouver une sortie de crise définitive en Syrie. De son côté, le chef de la diplomatie émiratie, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, a salué le peuple algérien qui a renouvelé sa confiance en la personne du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, estimant que cela "permettra à l'Algérie de relever les défis qui se posent dans la région". Il a souligné, enfin, l'importance de renforcer les relations bilatérales pour les hisser à la hauteur des aspirations des peuples algérien et émirati dans tous les domaines, notamment celui de l'investissement et du partenariat.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions