dimanche 17 dcembre 2017 14:32:04

Nouveau gouvernement : Les partis politiques satisfaits dans leur majorité

FLN : Plein soutien à la nouvelle équipe gouvernementale

PUBLIE LE : 08-05-2014 | 0:00
D.R

Le FLN s’est dit prêt à « accompagner le Président Bouteflika afin de concrétiser les engagements pris le jour de sa prestation de serment ». Il s’agit, principalement, selon le communiqué du parti, « d’œuvrer à l’édification d’un Etat de droit, l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs. »

Le nouveau gouvernement vient d’être installé après la traditionnelle cérémonie  de passation de pouvoirs. Le RND a mis en relief la place qu’a prise la femme dans ce nouveau staff.
Contactée, hier, par téléphone, Nouara Djaâfar, un des hauts responsables du parti, apparemment fort satisfaite, dira qu’il s’agit « avancée très remarquable » dont le « premier artisan » n’est autre que le Chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika. La porte-parole du Rassemblement national démocratique se réjouit également de l’importance des postes confiés aux ministres femmes, citant, entre autres, les ministères de la Solidarité et la Culture.  Aussi, dans un communiqué rendu public, le RND a souligné que même si l’application du programme socio-économique du gouvernement est décidée par l’appareil exécutif, « il est temps d’intégrer les formations politiques ayant soutenu le Chef de l’Etat dans toutes ses démarches.» A cet effet, le parti d’Abdelkader Bensalah assure que ce soutien est une « question de principe qui repose uniquement sur un seul fait : permettre à l’Algérie de parachever son processus de réformes, approfondir la pratique démocratique et préserver sa stabilité et sécurité. »  De son côté le secrétaire du Front de libération nationale, Amar Saïdani a affirmé que « c’est un gouvernement de transition. » Et Abdelhamid Si Afif, membre du comité central du parti de relever qu’il y a « du nouveau pour certains secteurs notamment pour ce qui concerne l’entrée en lice de femmes. »  Par ailleurs le FLN a lancé aussi un appel aux forces politiques, aux organisations et aux personnalités nationales, afin « de contribuer au dialogue autour des questions importantes posées sur la scène politique ».  Et s’est dit prêt à « accompagner le Président Bouteflika afin de concrétiser les engagements pris le jour de la prestation de serment ». Il s’agit principalement, selon le communiqué, « d’œuvrer à l’édification d’un Etat de droit, l’indépendance de la justice et la séparation  des pouvoirs. »
Quant à Djelloul Djoudi, chargé de communication du Parti des Travailleurs, il rappelle que lors de la présidentielle passée, le peuple algérien « a déjoué tous les plans de déstabilisation en faisant de l’unité nationale son mot d’ordre. » Ce peuple, a-t-il ajouté, «  a des attentes et des revendications socio-économiques que le nouveau gouvernement doit satisfaire. » D’autre part, il souligne que le chef de l’exécutif a, durant la campagne électorale, promis un « renouveau politique. » Un renouveau que le PT lie à la tenue d’élections législatives anticipées « comme préalable à l'édification démocratique. » Hanoune a souligné, dans l’une de ses sorties médiatiques, que « la priorité après l'élection présidentielle du 17 avril doit être la « réforme profonde de la Constitution et non son amendement. »
Fouad Irnatene

----------------------------

FLN
Plein soutien à la nouvelle équipe gouvernementale       
Le secrétaire général du parti du Front de libération  Nationale (FLN), Amar Saïdani, a souligné, mardi passé à Alger, le soutien de son parti à la composante du nouveau gouvernement annoncée, lundi dernier, par le Président de la  République, Abdelaziz Bouteflika. Dans une déclaration à la presse à l'issue de la réunion du bureau politique du parti, M. Saïdani a indiqué que "le FLN soutient ce gouvernement  qui est indépendant".
L'objectif de l'actuel gouvernement est "de consacrer une constitution consensuelle pour instaurer un Etat de droit, consolider l'indépendance de  la justice, la séparation des pouvoirs et la liberté de la presse" a-t-il ajouté.    M. Saïdani a rappelé le contenu du discours prononcé par le président  de la République à l'occasion de la cérémonie de prestation de serment, et son  appel aux partis de l'opposition à participer à l'amendement de la Constitution,  ajoutant que "le FLN prépare nombre de propositions concernant  l'amendement de la Constitution". Il a, d'autre part, souligné que le bureau politique du parti a examiné, lors de sa réunion, plusieurs dossiers dont "la préparation de la tenue de la session du comité central, l'installation du comité de préparation du 107e congrès et l'organisation d'une journée parlementaire sur les lois relatives  aux prochaines réformes, notamment l'amendement de la Constitution".

Appel au dialogue sur les questions de l’heure
Le parti du Front de libération nationale (FLN), a appelé les forces politiques, les organisations de la société civile et les  personnalités nationales à participer au dialogue sur les questions soumises  au débat sur la scène nationale, a indiqué mardi un communiqué du bureau politique  du parti.
 Le bureau politique a appelé les forces politiques, les organisations de la société civile et les personnalités nationales à participer au dialogue sur les questions importantes soumises au débat sur la scène nationale, précise  le communiqué ajoutant que le FLN "aspire à une participation efficace pour  renforcer l'Etat de droit, consolider l'indépendance de la justice et la séparation  des pouvoirs et lédification d'un Etat rassembleur de tous les Algériens".
Le bureau politique du FLN, qui s'est réuni sous la présidence du secrétaire  général du parti, Amar Saïdani, a passé en revue les derniers développements  enregistrés sur la scène politique, et réaffirmé son soutien au Président de  la République, qu'il "aspire à accompagner dans la concrétisation des promesses qu'il a tenues dans son discours prononcé lors de la cérémonie de prestation  de serment", souligne le communiqué.  Le parti a, en outre, salué "les efforts déployés par l'Armée nationale populaire (ANP) et les corps de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme  et de préservation de la sécurité et de la stabilité du pays", et saisi " la  commémoration du 69e anniversaire des massacres du 8 Mai 1945 "pour se recueillir  à la mémoire des chouhada".
Par ailleurs, le bureau politique "fustige la campagne médiatique tendancieuse dont font l'objet les dirigeants du parti et son secrétaire général" et s'interroge  sur "les desseins cachés de cette campagne", conclut le communiqué.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions