dimanche 08 dcembre 2019 05:23:49

Ukraine, Kerry : « Les Etats-Unis rejettent le référendum planifié par des séparatistes dans l’Est »

Les Etats-Unis ont rejeté les efforts des séparatistes pro-Russie dans l’est de l’Ukraine visant à organiser le 11 mai un référendum «inventé et bidon» sur l’indépendance

PUBLIE LE : 08-05-2014 | 0:00
D.R

Les Etats-Unis ont rejeté les efforts des séparatistes pro-Russie dans l’est de l’Ukraine visant à organiser le 11 mai un référendum «inventé et bidon» sur l’indépendance, a indiqué mardi le secrétaire d’Etat américain John Kerry. «Nous rejetons catégoriquement cette tentative illégale de diviser l’Ukraine davantage.
La poursuite de cette initiative va encore plus contrarier les efforts de désescalade de la situation», a-t-il déclaré à la presse après une réunion avec la chef de la politique étrangère de l’UE, Catherine Ashton. «C’est réellement le scénario de la Crimée qui se répète et aucun pays civilisé ne reconnaîtra le résultat d’un exercice aussi bidon», a déclaré M. Kerry.
Pour sa part, le président en exercice de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter, a appelé à un cessez-le-feu en Ukraine pour la tenue des élections présidentielles anticipées prévues le 25 mai dans le pays, rapportent hier des médias.
Intervenant mardi lors d’une conférence des ministres des Affaires étrangères du Conseil de l’Europe à Vienne, M. Burkhalter, a noté que «l’Ukraine a besoin de paix pour la tenue du scrutin présidentiel dans la sérénité et la transparence», déplorant «l’effusion de sang dans l’st du pays et la poursuite des affrontements entre les belligérants dans ce pays d’Europe de l’Est». Cette situation de crise pourrait amener l’Otan à envisager une présence militaire permanente dans les pays-membres en Europe de l’Est, a indiqué le commandant des forces de l’Otan en Europe, le général Philip Breedlove, cité hier par les médias. «Nous suivons de près l’évolution des événements dramatiques qui se déroulent à l’Est de l’Ukraine et nous restons particulièrement inquiets pour les habitants», a indiqué à Ottawa le général Breedlove lors d’une conférence de presse conjointe avec le général Tom Lawson, chef d’état-major canadien de la Défense.
A la question de savoir si la situation en Ukraine pouvait induire une présence militaire permanente de l’Otan dans les pays-membres d’Europe de l’Est, il a répondu : «Je pense que nous devrions y réfléchir (...) nous avons besoin d’évaluer notre réactivité, notre disponibilité et notre positionnement des forces pour être en mesure de répondre à ce nouveau paradigme», a-t-il expliqué. Il est nécessaire de réévaluer «la réactivité des forces de défense» de l’Alliance en raison de la nouvelle donne avec la Russie qui avait été jusqu’ici perçue comme un partenaire.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions