dimanche 18 aot 2019 14:06:07

Prix Ooredoo d’Alphabetisation de l’annee 2014 : Le mobile à la rescousse du droit à l’instruction

Comme à l'accoutumée, l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo a réitéré, cette année, son engagement à lutter contre l'analphabétisme en Algérie et ce, en soutenant les actions que mène l'association algérienne d'alphabétisation IQRAA pour la promotion du savoir et la lutte contre l’analphabétisme.

PUBLIE LE : 07-05-2014 | 23:00
D.R

Comme à l'accoutumée, l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo a réitéré, cette année, son engagement à lutter contre l'analphabétisme en Algérie et ce, en soutenant les actions que mène l'association algérienne d'alphabétisation IQRAA pour la promotion  du savoir et la lutte contre l’analphabétisme. En effet, l'opérateur étoilé et son partenaire IQRAA, ont décerné, mardi passé, le prix  « Ooredoo d’alphabétisation de l’année 2014, en sa deuxième édition à M. Larbi Merrad, en reconnaissance à son travail et ses efforts méritoires dans la lutte contre le fléau de l’alphabétisation.
La cérémonie s'est déroulée en présence de nombreux officiels, de Mme Aïcha Barki, présidente de l'association IQRAA, du directeur opérationnel des relations générales et de l’information de l’opérateur Ooredoo, M. Ramdane Djazairi  ainsi que des représentants des différents ministères et des médias.
Au cours de cette cérémonie une conférence portant sur « la sensibilisation sur l’alphabétisation via le téléphone mobile » a été présentée, dans la perspective de maintenir cet intérêt pour la lecture  et l’apprentissage, que ce programme trouve toute sa place auprès du citoyen utilisateur de cet outil de communication.
C’est dans ce contexte que l’Association IQRAA, se propose dans le cadre des nouvelles technologies, à investir le domaine de l’apprentissage via le téléphone portable.  Ce dernier est un projet selon Mme Barki, « constitue un moyen d’entretenir le goût de  la lecture et de  l’écriture chez les néo-analphabètes. La première étape consiste en l’apprentissage de base d’une durée d’un mois dans un centre d’alphabétisation, à raison de trois fois par semaine. La seconde étape consiste dans le programme de la post-alphabétisation ».
 Kafia Ait Allouache

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions