lundi 11 dcembre 2017 02:59:28

Salon national de la photographie de Tlemcen : Regards croisés sur le patrimoine

Le Salon national de la photographie de patrimoine constitue une occasion de découvrir l’immensité, la diversité et la richesse du patrimoine national, ont affirmé des participants à cette manifestation culturelle.

PUBLIE LE : 07-05-2014 | 0:00
D.R



Le Salon national de la photographie de patrimoine  constitue une occasion de découvrir l’immensité, la diversité et la richesse  du patrimoine national, ont affirmé des participants à cette manifestation culturelle. « Le patrimoine national est tellement beau et riche que je me suis fais un grand plaisir à photographier les sites romains de Cherchell, a déclaré le plus jeune participant à ce Salon, en l’occurrence Réda Bounedjar d’Alger (25  ans).
Prenant part, pour la première fois à ce genre de manifestation culturelle, Réda se dit subjugué et émerveillé par les photos du patrimoine exposées dans ce Salon par ses pairs, « qui ont très bien su mettre en valeur cet héritage  patrimonial ». Les sites historiques de toutes les régions d’Algérie dont les vestiges de hammam Bey de Constantine, en passant par les remparts de la Casbah d’Alger, les grottes d’Ibn Khaldoun de Frenda (Tiaret) et les différents sites historiques de la cité des Zianides, qui remontent à diverses civilisations et époques, sont admirablement mis en relief par les artistes photographes qui n’ont pas omis de faire montre de la richesse des costumes féminins kabyles et targuis.
L’esthétique du patrimoine artisanal national est également mise en  exergue. De l’artisan dinandier de Constantine, au tisserand de Saida, à l’artisan en poterie de Bider (Tlemcen), tous les artistes photographes sont unanimes  à dire l’Algérie, ses ressources naturelles, véritable trésor patrimonial constitué de tous ces métiers et sites archéologiques, à même de devenir une attraction touristique de grande importance.
Cette manifestation photographique qui a réuni, pour la première fois à Tlemcen, une pléiade de photographes de talents à l’image de Houda Amel Arfi de Bechar, de Cheddad Houari d’Oran, de Mohamed Bendella de Tlemcen, de Nouara Dadache de Béjaia, de Samia Fillali de Constantine, de Ouadahi Nacer de Tiaret, de Amine Rekia de Saida, de Mohamed Bisker d’Alger, « constitue une opportunité inouïe pour instituer un grand festival de la photographie de patrimoine qui  pourra non seulement contribuer au développement de l’art photographique algérien, mais aussi mettre en valeur et promouvoir ce riche patrimoine », a-t-on souligné.
Des regards croisés portés par ces artistes photographes ont subjugué, par la beauté de leurs œuvres, les nombreux visiteurs qui ont eu à voyager aux quatre coins du pays et à découvrir pour bon nombre d’entre eux les trésors  que recèle l’Algérie. Cette rencontre conviviale entre photographes a, en outre, permis des  échanges fructueux en matière de techniques photographiques, notamment par le biais d’ateliers sur la photographie de nuit et sur d’autres logiciels de traitement  photo, à l’image de photoshop. Le Salon national de la photographie du patrimoine a été une réussite, de l’avis des participants, des visiteurs et des responsables locaux du secteur de la culture.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions