lundi 10 dcembre 2018 10:54:29

7 femmes ministres dans le nouveau gouvernement : La compétence avant tout

De plus en plus, la femme est représentée dans la sphère politique.

PUBLIE LE : 07-05-2014 | 0:00
D.R

De plus en plus, la femme est représentée dans la sphère politique. La gent féminine marque, en effet, sa présence sur la scène politique, et renforce davantage ses acquis, en termes d’intégration du champ politique, à la faveur des réformes engagées par le Président de la République qui consacrent le droit de l’Algérienne à épouser une carrière politique. Ces nouvelles orientations sont confirmées par le dernier remaniement ministériel qui consacre pas moins de sept portefeuilles ministériels stratégiques à des femmes, dont le seul critère demeure la compétence et l’efficacité. La désignation de ces femmes qui ont jusque-là occupé de hauts postes de responsabilité dans les instances de l’État, chacune dans son créneau — qui intervient, faut-il le rappeler, après une première mesure, prise auparavant pour élever le taux de représentation des femmes dans les Assemblées élues d’au- moins de 33% — conforte cette démarche qui vient rétablir la femme dans ses droits constitutionnels, mais aussi de citoyenne à part entière. La désignation, en fait, de Mmes Aïcha Tagabou, ministre déléguée auprès du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, chargée de l’Artisanat, de Nouria Yamina Zerhouni, à la tête du Tourisme et de l’Artisanat, de Zohra Derdouri, au département de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, de Mounia Meslem, à la Solidarité nationale, la Famille et de la Condition de la femme, de Nadia Labidi, à la Culture, de Dalila Boudjemaâ, pour l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, et enfin de Nouria Benghebrit, à la tête du ministère de l’Éducation nationale, un département stratégique, confirme la volonté du premier magistrat du pays d’offrir à la femme, les mêmes chances pour accéder aux postes-clefs. L’égalité entre les sexes est, une fois de plus, réaffirmée, hier, à travers la composition du nouveau gouvernement qui ouvre de nouvelles perspectives pour les femmes algériennes. En fait, après les Assemblées élues, où elles feront leurs preuves en politique, la femme passe à une autre phase, renforçant sa position dans la sphère politique. La promotion des droits de la femme se traduit ainsi dans les faits aujourd’hui, permettant à l’Algérie de réaliser un saut remarquable en matière de participation de la femme dans la vie politique et économique du pays. La nomination de la plus jeune femme, de surcroît à la tête du ministère délégué chargé du Tourisme et de l’Artisanat, confirme le souci des pouvoirs publics d’aller dans la dynamique de la consécration des femmes et de lutter contre les préjugés qui limitent le rôle et la mission de celles-ci, afin de ne plus les confiner dans des secteurs classiques que sont l’éducation ou encore la santé.
Samia D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions