Séminaire sur la citoyenneté : Entre l’originalité et la mondialisation

Face aux dangers de la mondialisation qui menacent la pérennité et l’existence des cultures locales et nationales, les pays du Maghreb en général et l’Algérie en particulier, se voient dans l’urgence de faire face au défi de la préservation et la consolidation de l’identité nationale.
PUBLIE LE : 07-05-2014 | 0:00

Face aux dangers de la mondialisation qui menacent la pérennité et l’existence des cultures locales et nationales, les pays du Maghreb en général et l’Algérie en particulier, se voient dans l’urgence de faire face au défi de la préservation et la consolidation de l’identité nationale.
Dans ce contexte, et pour débattre de cette thématique, le centre universitaire de Tipasa en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé hier, une rencontre internationale autour du thème « la citoyenneté entre originalité et mondialisation ». Cette rencontre de deux jours a vu la participation d’une trentaine d’enseignants chercheurs et universitaires de plusieurs pays dont la France, la Tunisie, le Maroc, la Libye, l’Egypte ainsi que des experts de différentes universités algériennes. Intervenant la première, la directrice du centre universitaire de Tipasa, Mme Fadila Hariti a estimé que « la société est confrontée aujourd’hui à des changements rapides et à des défis qui s’inscrivent dans des systèmes complexes, à l’échelle mondiale. Afin de  mieux cerner cette problématique ».
Aussi, précise la même responsable, « les organisateurs ont choisi le thème de la citoyenneté dans l’ère de la mondialisation afin de mieux comprendre les  pratiques citoyennes dans un monde en constante mutation. » Mme Hariti a fait savoir que « parmi quelque 150 demandes de participation, 40 interventions en relation avec le sujet ont été retenues pour ce rendez-vous intellectuel et académique international ».
De son côté, le docteur Mohamed Aboura, enseignant au centre universitaire de Tipasa, a tenu à préciser dans son intervention d’ouverture, que « les préoccupations de citoyenneté sont aussi vieilles que l’histoire des formations politiques ».
Pour cet universitaire, la problématique de la citoyenneté « revêt un caractère local et non mondial ». Il dira aussi à ce propos que la citoyenneté et l’identité sont les deux faces d’une même pièce, celle de la patrie et du pays, mettant l’accent sur l’importance du recours au nationalisme pour faire face aux questions liées à la globalisation.
 Par ailleurs,  le  rôle des institutions primaires et secondaires dont la famille, l’école et la société, dans la formation des futurs citoyens bien ancrés dans leur identité et ouverts sur un monde en perpétuel changement, a été largement souligné par les participants.
Pour Hanane Manai, de l’Institut de l’éducation continue de Tunis, l’école qui participe à la formation de la personnalité du sens critique des élèves, se trouve aujourd’hui face à l’obligation de former à la fois le futur citoyen local et le citoyen du monde, « d’où la nécessité pour l’école de se doter d’une stratégie éducative adéquate dont l’éducation à la citoyenneté ». Pour cette enseignante, « l’éducation à la citoyenneté est le meilleur rempart face à une globalisation rampante réductrice des différences culturelles et spécificités de chaque civilisation ». De son côté le docteur Mhamed Zerdoumi, de l’université d’Alger, a estimé dans son intervention intitulée, « l’éducation à la citoyenneté à la lumière des conflits de valeurs et les défis de la mondialisation », que les résidus de l’éducation sociale traditionnelle se mettent en rempart contre les efforts qui visent à ancrer  la citoyenneté sur la base des droits et des devoirs qui donne à chaque individu sa place dans la société. « L’éducation sociale traditionnelle a montré ses limites dans la formation des générations capables de s’adapter avec les nouveaux rôles dictés par la vie civilisationnelle pour la co-existence », a-t-il expliqué. Il convient de souligner par ailleurs, que les travaux du séminaire se poursuivront aujourd’hui avec au menu plusieurs interventions autour de la citoyenneté et la préservation des valeurs culturelles et civilisationnelles locales face aux défis et enjeux de la globalisation.
Salima Ettouahria

 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com