jeudi 21 novembre 2019 03:01:47

Poliomyelite : L'OMS tire la sonnette d’alarme

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré, lundi passé, la sonnette d’alarme suite à la propagation de la poliomyélite dans plusieurs pays du monde, depuis le début de l’année.

PUBLIE LE : 07-05-2014 | 0:00
D.R

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré, lundi passé, la sonnette d’alarme suite à la propagation de la poliomyélite dans plusieurs pays du monde,  depuis le début de l’année.
En effet, alors qu’on croyait que cette maladie était définitivement enrayée, rien qu’entre janvier et avril 2014, 74 cas de polio ont été notifiés dans 10 pays dont trois exportent actuellement des cas de polio. Il s’agit du Pakistan, du Cameroun et de la Syrie.
La propagation de la poliomyélite dans les pays où elle a été éradiquée par le passé est un « évènement extraordinaire » et la maladie va resurgir si une réponse internationale coordonnée n'est pas mise en place d'urgence, a prévenu l’OMS.
Les membres du Comité d'urgence de l'OMS réunis lundi à Genève ont convenu à l'unanimité que la priorité pour tous les pays touchés par la poliomyélite doit être l'interruption de la transmission du virus de la polio à l'intérieur de leurs frontières « dès que possible ».
L’OMS a indiqué,  dans un communiqué de presse, que la poliomyélite continue de se propager à l’échelle internationale depuis les pays endémiques et les pays réinfectés, précisant qu’Entre janvier et avril, habituellement saison basse de transmission de la poliomyélite, trois nouvelles manifestations de cas importés de poliomyélite ont été détectées : en Asie (du Pakistan vers l’Afghanistan), au Moyen-Orient (de Syrie vers l’Irak) et en Afrique centrale (du Cameroun vers la Guinée-Equatoriale.
De nouvelles campagnes de vaccination avec le vaccin oral contre la polio, la surveillance du virus et la vaccination de routine sont parmi les principaux moyens pour interrompre la transmission de cette maladie.
Le Cameroun, le Pakistan et la Syrie sont les pays ayant le plus grand risque d'exporter le virus vers d'autres pays et devraient faire en sorte que tous les résidents et visiteurs de long durée soient vaccinés avant de voyager et soient munis d'une preuve de vaccination, préconise l'OMS.
Outre la vaccination, l'OMS a recommandé que les gouvernements au plus haut niveau déclarent officiellement que l'interruption de la propagation de la poliomyélite est une urgence nationale de santé publique.
Selon le Comité, il y a de plus en plus de preuves que les voyageurs adultes ont joué un rôle dans la propagation de la maladie.
La polio frappe habituellement les enfants de moins de cinq ans. Le virus pénètre dans l'organisme par la bouche et se multiplie dans les intestins attaquant le système nerveux et pouvant causer une paralysie totale en quelques heures. Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible et chez les personnes paralysées, 5 à 10% meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner, selon les chiffres des Nations Unies.
Kamélia  H.

A retenir
• La poliomyélite touche principalement les enfants de moins de cinq ans.
• Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible. Parmi les sujets paralysés, 5 à 10% meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner.
• Le nombre des cas de poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 à 406 cas notifiés en 2013. Cette baisse résulte de l’effort mondial pour éradiquer cette maladie.
• En 2014, il ne reste plus que trois pays d’endémie (Afghanistan, Nigéria et Pakistan), alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988.
• Tant qu’un seul enfant reste infecté, tous les autres, dans tous les pays, risquent de contracter la poliomyélite. L’échec de l’éradication dans les derniers bastions de la maladie pourrait aboutir à ce que le nombre des nouveaux cas revienne, d’ici 10 ans, à 200 000 par an.
• Dans la plupart des pays, l’action mondiale a permis de renforcer les capacités de lutte contre d’autres maladies infectieuses en développant des systèmes de surveillance et de vaccination efficaces.
K. H.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions