dimanche 22 octobre 2017 23:56:19

Investissement dans l'industrialisation de logements : Tebboune annonce de nouvelles mesures

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé de nouvelles mesures pour encourager les investisseurs privés algeriens et étrangers à créer des usines modernes d'industrialisation de logements.

PUBLIE LE : 05-05-2014 | 0:00
D.R

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme  et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé de nouvelles mesures pour encourager  les investisseurs privés algeriens et étrangers à créer des usines modernes d'industrialisation de logements.
M. Tebboune a précisé lors de l'inauguration du 17e Salon international du batiment "Batimatec 2014" a précisé que "l'Etat a accordé toutes les facilités et garanties aux investisseurs privés désireux de créer des usines d'industrialisation de logements permettant d'accélérer le rythme de réalisation".
Les mesures, qui prévoient, essentiellement, des contrats d'achat garantis  pour les entreprises spécialisées dans l'industrie de logements, d'une durée  de cinq ans, visent à moderniser les moyens de réalisation en vue  d'améliorer la qualité des logements et d'accelerer leur réalisation, selon  le ministre.  "Nous préparons le programme quinquennal 2015-2019 qui prévoit le  lancement d'un grand nombre de projets de logements outre ceux en cours de réalisation  dans le cadre du plan quinquennal actuel", a indiqué M. Tebboune précisant que  "nous sommes appelés plus que jamais à renforcer et à moderniser les moyens  de réalisation".
Il a ajouté "nous ne pouvons pas faire face à la demande forte et  croissante qu'en réduisant les délais de réalisation ce qui ne peut se faire  sans la modernisation des équipements".
M. Tebboune a indiqué, par ailleurs, que la short-list des entreprises nationales et étrangères chargées de la réalisation des projets de  logements moyens (de 400 à 2.000 unités) sera rendue publique.
Le ministère de l'Habitat a établi en 2013, la short-list des entreprises de réalisation d'ensembles de logements integrés (de 2.000 à 5000  unités).
Tous les promoteurs publics comme les offices de promotion immobilière, et l'AADL pourront recourir à cette liste pour choisir l'une des entreprises  à travers un marché de gré à gré, ce qui facilitera le lancement des projets  de logements.
"La nouvelle short-list vise à promouvoir les entreprises nationales en les associant aux programmes de logements", a indiqué  M. Tebboune.
Outre la formation des jeunes, les entreprises nationales sont "appelées à moderniser leurs méthodes et équipements", a-t- ajouté.
Le ministre a précisé à ce propos que plus de 71.000 postes de formation ont été ouverts au profit des jeunes dans les métiers du bâtiment et ce en collaboration avec le ministère de la formation professionnelle.
S'agissant des entreprises immobilières privées, le ministre a souligné  qu'une série de mesures a été prise l'année dernière pour faciliter le lancement de ce type de projets, ajoutant que prochainement il sera procédé à la création d'une instance au niveau de chaque wilaya pour régler les litiges en suspens.
M. Tebboune a, d’autre part, affirmé qu'il n'y a pas de pénurie du ciment, soulignant qu'"il est inconcevable qu'une grève au niveau d'une unité dont la production ne dépasse pas 150.000 tonnes par an, perturbe l'approvisionnement".
Les travailleurs de l'unité du groupe "Lafarge" à Mascara ont observé une grève au cours des deux derniers mois, rappelle-t-on.
L'Algérie produit 18 millions de tonnes de ciment par an et importe 2 à 3 millions de tonnes pour répondre à la demande locale estimée à 21 millions de millions de tonnes par an.
Les sept nouvelles cimenteries en cours de réalisation permettront d'arrêter l'importation de cette matière dans deux ans, a fait savoir le ministre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions