jeudi 15 novembre 2018 12:17:33

Violences armées en Ukraine : L’enlisement

Des insurgés armés pro-Russes ont donné l'assaut, samedi, contre une unité militaire et un point de recrutement à Lougansk (est de l'Ukraine), blessant deux soldats, a indiqué la branche locale du ministère de l'Intérieur.

PUBLIE LE : 05-05-2014 | 0:00
D.R

Des insurgés armés pro-Russes ont donné l'assaut, samedi, contre une unité militaire et un point de recrutement à Lougansk (est de l'Ukraine), blessant deux soldats, a indiqué la branche locale du ministère de l'Intérieur.

Des troubles ont également été signalés parallèlement dans plusieurs autres villes de l'est de l'Ukraine, selon les médias locaux. Un soldat des troupes de l'intérieur a été blessé lors de l'assaut contre l'unité militaire N3035, sur laquelle les attaquants armés ont tiré et lancé des grenades assourdissantes, indique le ministère dans un communiqué.Des troubles ont également été signalés parallèlement dans plusieurs autres villes de l'est de l'Ukraine, selon les médias locaux. Un soldat des troupes de l'intérieur a été blessé lors de l'assaut contre l'unité militaire N3035, sur laquelle les attaquants armés ont tiré et lancé des grenades assourdissantes, indique le ministère dans un communiqué.

Peu avant, une vingtaine de personnes ont brûlé des pneus devant cette unité afin d'empêcher les militaires de quitter leur caserne. Un conscrit a été blessé dans une attaque séparée avec des armes automatiques contre un point de recrutement de cette ville, indique également le ministère sur son site internet.
Dans une vidéo diffusée plus tôt dans la journée, le gouverneur séparatiste autoproclamé de la région de Lougansk Valéri Bolotov avait annoncé la «mobilisation totale de tous les hommes» et a demandé aux représentants des forces de l'ordre de prêter allégeance à «l'armée du Sud-Est», faute de quoi ils seraient punis «d'après les lois martiales».
A Donetsk, grande ville industrielle dans l'Est, les séparatistes ont pris d'assaut dans la soirée le siège des services de sécurité (SBU), ont rapporté les médias locaux.
Quelque 2.000 personnes armées de matraques et de battes de baseball ont occupé le bâtiment, qui n'était pas protégé, en criant «Russie !» ou «Nous ne pardonnerons pas Odessa», ville portuaire du Sud où les violences entre pro-Russes et pro-Ukrainiens ont fait vendredi plus de 40 morts, principalement du côté des pro-Russes.
A Kostiantynivka, des affrontements ont été signalés entre séparatistes et forces de l'ordre près de la tour de télévision.
Des tirs ont été entendus et le signal a cessé de fonctionner, selon les médias locaux.
A Marioupol, des séparatistes ont bloqué la rue devant la mairie et brûlé de pneus. Des tirs ont aussi été entendus, selon les médias locaux.
Andriï Paroubiï, secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense, a déclaré à la chaîne Kanal 5 : «Après la fin de l'opération à Slaviansk et Kramatorsk, nous allons mener une phase active de l'opération (antiterroriste) dans d'autres villes contrôlées par les séparatistes.»

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions