vendredi 06 dcembre 2019 18:12:23

Festival national du théâtre universitaire : Ouverture de la 10e édition à Oran

La 10e édition du festival national du théâtre universitaire s’est ouverte, samedi, à l’Université des sciences et technologies d’Oran Mohamed-Boudiaf, avec la participation de 12 troupes venues de diverses régions du pays.

PUBLIE LE : 05-05-2014 | 0:00
D.R

La 10e édition du festival national du théâtre universitaire s’est ouverte, samedi, à l’Université des sciences et technologies d’Oran Mohamed-Boudiaf, avec la participation de 12 troupes venues de diverses régions du pays. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du président de  l’APW d’Oran, Abdelhak Kazi Tani, du représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Zaïdi, du directeur général  de l’ONOU, de la rectrice de l’USTO, ainsi que d’un grand nombre d’invités et de figures du monde de la culture et du 4e art. L’assistance, invitée à prendre place sous une grande kheïma, a suivi un défilé des troupes participantes avant de se rendre à l’auditorium de l’USTO, où a eu lieu les traditionnelles prises de parole, entrecoupées de nombreux  spectacles artistiques dont des danses puisées du terroir national représentant les différentes régions du pays, exécutées par de jeunes éléments du ballet folklorique national. Les intervenants ont notamment souligné, la place accordée à la culture en général et au théâtre en particulier dans les établissements universitaires,  puisque le 4e art y est enseigné depuis des années. Les opportunités d’échange, de nouer des relations et contacts entre  les participants et d’évaluer le travail entrepris par les troupes estudiantines  ont été également mises en exergue. Jusqu’au 9 mai prochain, les 12 troupes venues d’Aïn defla, Chlef, Mascara,  Oum El-Bouaghi, El-Oued, Guelma, Tizi Ouzou, Béjaïa, Adrar, Batna, Laghouat, Khenchela se reproduiront sur scène sous le regard connaisseur d’un jury présidé par Mme Hamida Aït El- Hadj, femme de théâtre, qui aura à décerner les différents prix. Six représentations «Off» sont également prévues au TRO Abdelkader-  Alloula. Outre la présidente, le jury est composé d’Adhar Mohamed (comédien et metteur en scène), Ahmed Hamouni (universitaire et auteur dramatique), Mohamed Chergui (expert à l’Alesco), Nouredine Amroune (enseignant à l’ISMAS de Bordj El-Kiffan), Amar Keddach (comédien et metteur en scène), Seghir Ghanem (comédien  et metteur en scène). Le commissariat du festival a également rendu hommage à quatre figures du 4e art oranais, en l’occurrence les défunts Abdelkader Alloula et Sirat Boumedienne, ainsi que l’universitaire Ahmed Hamoumi, qui a mis en place la  première faculté des arts dramatiques à l’université d’Oran et la comédienne oranaise Khelladi Daoudia. Tous les travaux seront suivis, le lendemain de leur représentation sur scène, de débats sous une grande kheïma, érigée dans l’enceinte du campus. Des spécialistes et universitaires nationaux et arabes, du Soudan, du  Koweit, d’Égypte, de Tunisie et de Palestine, entre autres, prendront part à ces débats et aux analyses critiques des pièces présentées.
Le commissaire du festival, Smaïl Inzaren, dans une déclaration à l’APS,  s’est réjouit de la place dévolue au théâtre en milieu universitaire, désormais enseigné dans les amphithéâtres et pratiqué, de plus en plus, par les étudiants.  «Nous ambitionnons de donner une dimension internationale, arabe d’abord, puis africaine, à ce festival, dès la prochaine édition», a-t-il ajouté. La cérémonie de clôture aura lieu vendredi avec la remise des prix aux  troupes lauréates.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions