mardi 13 novembre 2018 22:23:55

Louisa Hanoune, SG du PT : Lancement d’une nouvelle initiative sur les réformes politiques

« Le Parti des Travailleurs n’est pas concerné par le nouveau gouvernement », a indiqué, hier, sa secrétaire générale, Mme Louisa Hanoune, précisant qu’elle a informé le Président de la République et le Premier ministre de la position de son parti sur cette question.

PUBLIE LE : 04-05-2014 | 0:00
D.R

« Le Parti des Travailleurs n’est pas concerné par le nouveau gouvernement », a indiqué, hier, sa secrétaire générale, Mme Louisa Hanoune, précisant qu’elle a informé le Président de la République et le Premier ministre de la position de son parti sur cette question.

Au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée à l’issue des travaux de la session ordinaire du comité central de son parti. Mme Hanoune a estimé que le gouvernement actuel est « une addition de personnes qui ne sont pas l’émanation d’une majorité à l’assemblée, avec des points de vue parfois divergents, auquel  le parti ne prendra pas part ».
« J’ai rappelé notre position au Président  de la République, lors de notre conversation, qui a duré plus d’une demi-heure, et qui a eu lieu en marge de la cérémonie de prestation de serment. Je l’ai rappelé aussi au Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, qui m’a  contacté dès sa reconduction à la tête du gouvernement », a-t-elle précisé.
«Le PT ne s’impliquera pas dans le prochain gouvernement, nous avons d’autres priorités, dont la plus urgente consiste en l’organisation d’élections législatives anticipées».
Toutefois, Mme Hanoune estime que sa formation politique n’est pas restée indifférente à cette question. « J’ai dit au Président et à M. Sellal que parmi les priorités se trouve l’organisation d’élections législatives anticipées.
Concernant sa rencontre avec le Président de la République, Mme Hanoune a indiqué qu’elle a abordé avec lui un certain nombre de questions politiques et qu’elle a senti chez ce dernier la ferme volonté d’aller de l’avant. « Malheureusement, il y a des forces politiques qui voudraient maintenir le statu quo, or le statu quo serait mortel pour le pays. J’ai abordé ce point avec le Président et il en était conscient ».  Elle a, en outre, confié lui avoir transmis les problèmes de certains  secteurs sensibles, notamment l'éducation et la santé et évoqué la  situation à Ghardaïa qui reste, selon elle, une priorité. La responsable du PT a salué les engagements du Président qu'il a réaffirmés dans son discours d'investiture, notamment sur la « démocratisation du régime et l'indépendance du Parlement ».
La session du comité central du PT a constitué l'occasion pour sa responsable d'évoquer la dernière élection présidentielle estimant que le vote de plus de  8 millions d'Algériens en faveur du Président Bouteflika "exprime clairement  la volonté des Algériennes et des Algériens de consacrer la stabilité et d'éviter  au pays de sombrer dans l'anarchie ».   
Concernant le processus électoral, elle a relevé « une nette  amélioration » par rapport aux échéances précédentes, notant tout de même qu'il y a eu "quelques dépassements". « L'Algérie demeure exposée à la menace malgré le choix du peuple algérien qui a voté pour la paix et  la stabilité », a-t-elle soutenu.  Abordant l'annulation de l'article 87 bis, elle estime que cette démarche est "un triomphe" de la lutte de la classe ouvrière et des syndicats en Algérie, saluant sa consécration par le Président de la République Abdelaziz  Bouteflika dans son message la veille de la célébration de la fête du Travail. Elle a précisé que cette décision « très importante » profitera à « des centaines de milliers de travailleurs et à leurs familles vu son impact positif sur les salaires et le pouvoir d'achat ».  Dans le même sillage, Mme Hanoune a émis le souhait de voir l’application de ces nouvelles augmentations lors de la prochaine loi de finances complémentaire de 2014 et ne pas attendre jusqu'à 2015. « J’ai abordé cette question avec le ministre des Finances Karim Djoudi qui n’a émis aucune réserve à ce sujet », a-t-elle précisé.
La secrétaire générale du PT a salué l'"augmentation des  pensions de retraite de 12%", qualifiant cette décision de "positive" même  si son efficience reste "menacée par la hausse des prix et l'instabilité du  marché". Elle a souligné à ce propos qu' « il revient à l'Etat de réorganiser  le secteur du commerce pour une meilleure réglementation des prix et des marges bénéficiaires ».
Par ailleurs, le PT est en passe d’impulser une nouvelle initiative sur les réformes politiques allant dans le sens de l’instauration de la IIe République sans pour autant opérer de rupture avec les objectifs de la glorieuse guerre de Libération, a encore indiqué Mme Louisa Hanoune, réclamant de ce fait,  une réforme constitutionnelle urgente et profonde et une réduction de l’influence de l’argent en politique.  Pour la SG du PT l’initiative que compte lancer sa formation et qui  fera l’objet d’un débat au niveau des communes et wilayas du pays, préservera les acquis politiques et socioéconomiques prévus par l’actuelle Constitution.
A l’occasion de la journée mondiale de la Liberté de la presse, la SG  du PT a mis l’accent sur l’impératif d’accélérer « l’installation du Conseil d’éthique de la profession et la définition des garde-fous » réitérant son appel  à « la création d’un secrétariat d’Etat à l’amazighité ».
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions