mercredi 22 mai 2019 19:03:57

MSP : Mokri prône un dialogue sérieux entre le pouvoir et l'opposition

Le président du Mouvement de la société pour la paix, (MSP), Abderrezak Mokri, a souligné, vendredi passé à Alger, la nécessité d'ouvrir un dialogue sérieux et efficace entre le pouvoir et l'opposition, pour réaliser de véritables réformes et relever les défis socio-économiques actuels.

PUBLIE LE : 04-05-2014 | 0:00
D.R

Le président du Mouvement de la société pour la paix,  (MSP), Abderrezak Mokri, a souligné, vendredi passé à Alger, la nécessité d'ouvrir un dialogue sérieux et efficace entre le pouvoir et l'opposition, pour réaliser de véritables réformes et relever les défis socio-économiques actuels. Le régime actuel est face à deux options pour relever les défis, l’une repose sur l'ouverture d'un dialogue sérieux et fructueux  avec l'opposition, a précisé M. Mokri lors de l'allocution d'ouverture d'une rencontre sur le rôle de l'élu dans la promotion du  service public.
 Il a énuméré plusieurs défis à relever, notamment liés à un front social en effervescence, aux nombreuses revendications, qui aspire à la réalisation des promesses faites lors de la dernière campagne électorale, en particulier dans un contexte marqué par la présence d'une opposition expérimentée.  
Le président du MSP a estimé que les indicateurs économiques actuels, qui sont "préoccupants", constituent  le principal défi économique qui se pose dans un contexte international marqué par des  conflits internationaux motivés par la quête de sources d'énergie. Nous voulons la paix, la sécurité et la stabilité. Tous les Algériens, qu'ils soient opposants ou partisans du pouvoir savent que le présent et l'avenir  de l'Algérie sont à même de définir les politiques, positions, volontés et orientations, a-t-il dit.  
L'option du dialogue entre le pouvoir et l'opposition est judicieuse, a estimé M. Mokri, soulignant qu'elle permettra de relever les défis qui impliquent de véritables réformes et exigent de tourner la page du passé. L'opposition en Algérie vit une expérience inédite. Elle est porteuse  d'un projet, active de manière pacifique et avec responsabilité pour éviter toute déroute, a-t-il affirmé. Concernant la décision du Président de la République, relative à l'élaboration  d'une constitution consensuelle,  annoncée dans son discours d'investiture,  M. Mokri dit qu'il faut, tout d'abord, évoquer la question de la lutte contre la corruption, à travers la prise de mesures sévères concernant les grandes affaires de corruption dans un délai de six mois, en se référant à la justice algérienne et en organisant, ce qu'il a appelé, la campagne des mains propres pour démanteler les empires financiers. Par ailleurs, M. Mokri a souligné que son mouvement prépare une conférence des cadres du parti, prévue le 9 mai pour évaluer l'action de sa formation politique et élaborer sa stratégie pour la prochaine étape, une année après la tenue de son 5e congrès.
Le MSP prépare, également, avec plusieurs personnalités politiques, partis et organisations, une conférence nationale sur la transition démocratique, prévue fin mai pour dégager un projet politique à soumettre aux autorités.  
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions