mardi 12 dcembre 2017 17:02:37

Dans la lucarne : Sportivité et sagesse

En dépit de l’enjeu qui n’a échappé à personne, la finale de la coupe d’Algérie, la 50ème du genre, entre le MCA et la JSK, s’est déroulée dans les meilleures conditions possibles.

PUBLIE LE : 04-05-2014 | 0:00
D.R

En dépit de l’enjeu qui n’a échappé à personne, la finale de la coupe d’Algérie, la 50ème du genre,  entre le MCA et la JSK, s’est déroulée dans les meilleures conditions possibles. Bonne organisation en générale par une journée quasiment printanière avec deux bonnes équipes du championnat algérien. Le stade Mustapha Tchaker était plein à craquer. Même les «bidasses» se sont joints à la fête en proposant des fresques et le drapeau national avec des chansons patriotiques avec une grande ingéniosité. En fait, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette 50ème finale de la coupe d’Algérie une véritable fête où tous le monde peut rêver voir les siens brandir joyeusement le trophée. On peut, d’ores et déjà, avancer que ce rendez-vous de Blida a été une grande réussite sur tous les plans. Certes, sur le plan technique, on ne peut pas garder de cette halte blidéenne, entre canaris et mouloudéens, quelque chose d’impérissable qui s’incruste, malgré soi, dans le subconscient, mais globalement, il y’a lieu d’être satisfait par la prestation des deux larrons.  En effet, l’enjeu a eu le dessus sur le beau spectacle. Il faut dire aussi que les « 22 acteurs »n’étaient pas au départ obnubilés par les facettes technique et autres «petits ponts». Ils n’ont cherché que la victoire et surtout la façon de mettre le ballon au fond de la cage adverse. Il n’ya que l’envie d’étrenner le trophée qui les faisait courir. Cette folle envie de vouloir s’imposer à tout prix a fait que les 22 joueurs sur le terrain n’avaient pour seul souci que le succès et monter le plus vite possible récupérer le trophée des mains du 1er ministre M. Abdelmalek Sellal qui avait représenté le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Ce qui est vrai, cependant, demeure le fait que sur le terrain les joueurs, des deux équipes se sont dépensés sans compter. Des « litres de sueurs » ont été ainsi versées sur la verte pelouse de Tchaker qui était bien préparée à cet évènement de cette année 2014. Sur les travées du stade, les spectateurs des deux équipes se sont égosillés comme jamais. Finalement, «dame coupe» a choisi capricieusement son camp en permettant aux mouloudéens d’engranger un 7ème succès qu’ils sont allés chercher avec panache et opiniâtreté jusqu’au bout de l’effort. Leur témérité a été finalement payante. Ils ont pris ainsi leur revanche sur le sort et tout ce qui leur était arrivé lors de l’édition précédente devant l’USMA. Cette fois ci, les mouloudéens sont montés avec le sourire, à l’instar de ceux de la JSK, pour recevoir leurs médailles. Pour faire amende honorable, le président du MCA, Boudjemaâ Boumella, avait remis une médaille à Sellal. Une façon de tourner la page de l’édition précédente et ne pas refaire les mêmes erreurs. Aujourd’hui, les vert et rouge ont brandi le trophée le 7ème de l l’histoire du club. Ils sont heureux. C’est certain ! Tant mieux pour eux. Ils l’ont mérité ! La JSK aussi a bien joué, mais elle a manqué de chance. L’histoire et le palmarès, cependant, ne retiennent que les équipes qui gagnent.
H. G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions