lundi 19 novembre 2018 02:45:05

JSK : fin de saison compliquée pour Aït Djoudi

La défaite de la JSK en finale de Coupe d’Algérie face au Mouloudia (1-1, TAB 4-5) risque sérieusement de provoquer quelques remous dans la maison kabyle.

PUBLIE LE : 04-05-2014 | 0:00
D.R

La défaite de la JSK en finale de Coupe d’Algérie face au Mouloudia (1-1, TAB 4-5) risque sérieusement de provoquer quelques remous dans la maison kabyle. Il est vrai que pour l’heure personne n’en parle, mais il n’en demeure pas moins que cet échec pourrait décider rapidement de l’avenir de l’entraîneur Azzedine Ait Djoudi à la tête de la barre technique des Canaris.
Certaines indiscrétions avancent même que le technicien jouerait carrément sa tête ce mardi face au CABBA. Autrement dit, un échec pourrait déboucher sur son limogeage, bien que ce scénario demeure invraisemblable, du fait que la JSK devrait négocier sans trop de difficultés le match face au club bordji, qui n’a plus rien à espérer de sa saison, après avoir grillé sa dernière carte de maintien. Tout le contraire de la JSK qui lutte encore pour une deuxième place, synonyme de qualification à la Ligue des Champions d’Afrique. Au regard du déséquilibre de niveau qui existe entre les deux équipes, la JSK devrait tirer son épingle du jeu et Aït Djoudi sera maintenu à son poste jusqu’à nouvel ordre.
 Ceci serait dans la logique des choses, mais il n’en demeure pas moins que Moh-Chérif Hannachi reprocherait beaucoup de choses à son entraîneur après la défaite en finale de la Coupe d’Algérie. A commencer par sa gestion du stage d’avant la finale et le choix de certains joueurs. A chaud déjà, Hannachi avait déclaré que l’entrée en jeu de Aouedj et Zaâbia est survenue tardivement. Il a déclaré aussi le lendemain que la JSK « a perdu la finale la plus facile de l’histoire de la Coupe d’Algérie », mais se garde néanmoins pour le moment d’égratigner son entraîneur, bien qu’il est très remonté contre lui en privé, assurent des indiscrétions.
De son côté, Aït Djoudi dit « avoir la conscience tranquille et qu’il assume totalement ses choix », mais on sent quand même comme un malaise dans les coulisses. Azzedine Aït Djoudi demande à reporter l’heure des bilans à la fin de la saison, vu qu’il y a encore une deuxième place à prendre, mais la suite du parcours risque sérieusement d’être compliquée dans la mesure où l’ambiance est très tendue dans le vestiaire (les rapports Aït Djoudi - joueurs sont devenus très tendus). Le groupe va devoir trouver les ressources nécessaires pour terminer la saison à cette deuxième place que le club convoite tant. Au demeurant, la JSK aura réalisé une belle saison, quelle que soit la place où elle termine. Car si on fait le parallèle avec la saison dernière, il n’y a pas photo. Mais comme le football est cruel, c’est souvent l’entraîneur qui porte le chapeau en cas d’échec. Ça a toujours été comme ça.    
A. Benrabah

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions