samedi 21 octobre 2017 00:23:12

JSK 1 – MCA 1 (le MCA aux tirs au but 5-4) : Le Mouloudia au firmament

Dominer n’est pas gagner. La JSK l’a appris à ses dépens en finale de la coupe d’Algérie de football, disputée hier au stade Tchaker de Blida.

PUBLIE LE : 03-05-2014 | 0:00
Photo: T. Rouabah

Dominer n’est pas gagner. La JSK l’a appris à ses dépens en finale de la coupe d’Algérie de football, disputée hier au stade Tchaker de Blida.

Fiche technique
Stade Mustapha-Tchaker (Blida) - Temps printanier - Pelouse en bon état - stade archi-comble.
 
Arbitrage : Mohamed Bichari, assisté de Mokrane Gourari et Omari Bouabdellah.
 
Quatrième arbitre : Mohamed Benouza.
 Buts : Rial (4’ CSC) pour le MCA
Rial (89’ SP) pour la JSK.
 
Avertissements :
Ebossé (39’), Aouedj (60’) JS Kabylie
Djalit (41’), Bouchérit (52’), Gharbi (65’), Ghazi (84’), Djeghbala (88’) MC Alger
 
Les équipes
 JS Kabylie : Asselah, Remache, Bencherifa, Belamri, Rial (Cap), Sedkaoui, Maroci (Rayah 45’), Yesli (Zaabiya 73’), Mekkaoui, Ebossé, Beziouene (Aouadj 58’).
Entraîneur : Azeddine Ait Djoudi
 MC Alger : Djemili, Bouchrit, Hachoud, Djaghbala, Aksas, Ghazi, Djalit (Yachir 83’), Zeghdane, Bougueche (CAP), Ouali (Metref 91’), Yahia Chérif (Gharbi 60’).
Entraîneur : Foued Bouali.

En effet, les camarades de Rial se sont inclinés, aux tirs au but face aux joueurs du Mouloudia après avoir dominé de bout en bout, pratiquement, la partie. Ainsi, l’issue de cette confrontation a donné raison au coach Kabyle. « Une finale se gagne. Elle ne se joue pas », avait déclaré, à la veille du match, Ait Djoudi, qui a perdu la bataille tactique en choisissant de prendre à son compte l’animation de la rencontre. Il faut, cependant, reconnaître que l’ouverture précoce du score par les joueurs du MCA a quelque peut dicté l’orientation du jeu. 4’ minute de jeu, suite à un corner Rial trompe de la tête son gardien et permet au Doyen de mener à la marque. Dès lors, les Canaris se sont retrouvé contraints de faire le jeu et de prendre des risques pour tenter de revenir au score. Evoluant avec un schéma, plutôt prudent (4-1-4-1), consistant à opérer sur les côtés en bloquant, par la même, les couloirs, la JSK a eu un monopole de la balle plutôt stérile. Dans la phase concrétisation, les attaquants n’arrivaient à prendre le dessus. 6e minute, d’un joli heading, Beziouene oblige Djemili à se détendre pour renvoyer le cuir en corner. Juste après, Mekioui voit sa balle passer à côté de la cage du portier du MCA. Au quart d’heure de jeu, le coup franc d’Isly est bien capté par le gardien du Mouloudia. De leur côté, les poulains de Bouali, évoluant avec un schéma assez défensif (4-2-3-1), ont tenté, tant bien que mal, de gérer la partie. En cassant l’animation offensive des joueurs de la JSK, les Mouloudéens parviennent à préserver leur avantage avant de regagner les vestiaires. Même physionomie en seconde période. La JSK pousse pour revenir à la marque, alors que le MCA tente de résister pour garder l’avantage au score. 46e minute, Hachoud sauve sur sa ligne. Mekioui avait devancé le gardien en reprenant de la tête un centre d’Isly. Djemili s’illustre pour s’opposer aux tentatives de Rayah (56’), Isly (74’) et Remache (78’), avant de s’incliner devant Rial sur penalty à la dernière minute du temps réglementaire. Le temps additionnel n’apportera pas de nouveau. Il fut une parfaite réplique de la partie. Une équipe qui fait le jeu, créer un véritable danger et une autre qui défend avec les moyens du bord.  Dans la séance de tirs au but, la chance a souri au MCA, qui remporte ainsi son septième trophée dans la compétition.
 Rédha Maouche
 

La presidence de la republique recompense les deux finalistes
50 millions de dinars pour chacun
des finalistes

 C’est désormais devenu une tradition. Chaque année la présidence de la République remet une récompense financière assez conséquente aux équipes qui animent la finale de la coupe d’Algérie. Cette saison, la JSK et le MCA se sont fait offrir une prime de 50 millions de dinars par le Président, M. Abdelaziz Bouteflika. Les chèques ont été remis en son nom aux présidents des deux club, en l’occurrence MM. Hannachi et Boumella, par le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal. Les deux finalistes de la coupe d’Algérie militaire, à savoir la 2e Région militaire, vainqueur par le score de 2-1, et le commandement des Forces de défense du territoire ont eux aussi reçu une récompense financière. Par ailleurs, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, s’est fait offrir le maillot officiel de l’équipe nationale de football pour le Mondial brésilien 2014 par le président de la FAF, M. Mohamed Raouraoua.
Rédha Maouche

Ait Djoudi (entraineur de la JSK) :
« Le premier but a influencé
notre jeu »

 

 Avant ce match vous avez dit qu’une finale se gagne, elle ne se joue pas. Vous avez, pourtant choisi de faire le jeu, avant de vous incliner. Quelles sont vos sentiments après cet échec ?
On ne s’est pas contenté de faire le jeu dans cette partie nous avons aussi tenté de porter le danger dans le camp adverse dans le but de marquer. Malheureusement la chance n’a pas été de notre côté. Je tiens cependant à remercier mes joueurs qui ont réalisé une bonne partie et une saison honorable dans l’ensemble.
 
Le but encaissé en tout début de match ne vous a-t-il pas obligé à modifier vos plans ?

C’est évident. Le but encaissé à l’entame de la rencontre a influencé notre façon d’évoluer. Il a, par la même, permis au Mouloudia de mieux gérer la partie. C’est beaucoup plus compliqué et plus risqué de faire le jeu que de défendre et d’opérer par des contre-attaques. Les joueurs du MCA ont adopté un pressing haut pour nous empêcher de construire. Ce qui nous a obligés d’opérer sur les côtés et à balancer des balles en profondeur. 
 
La sortie sur blessure d’Isly, n’a-t-elle pas contraint à modifier vos cartes ?
 Oui, dans la mesure où Isly est un élément essentiel dans l’animation offensive de l’équipe. Cependant, Zaabya est bien rentré dans le match. Il a réalisé une partie correcte. Ce n’est pas ce qui nous a le plus perturbé, même si le changement était tout de même forcé. C’était d’ailleurs le dernier.
 
Vous auriez voulu avoir le choix pour faire rentrer Iboud, peut-être ?
En effet, j’aurais aimé avoir le choix pour le dernier changement. J’aurais certainement ajouté un autre atout offensif. Notamment dans les prolongations ou Mekioui était à bout.
 
Rial était inconsolable en fin de match. Il a fait le match à lui seul ?
Aujourd’hui on peut dire que Rial est rentré dans l’histoire. Il a tout fait dans cette partie. Il a marqué contre son camp. A la fin du temps réglementaire, il a égalisé en transformant un penalty dont il était a l’origine. Dans la séance de tirs au but, c’est le seul a manqué son essai alors qu’il est le spécialiste en la matière de l’équipe. Il a été malchanceux cette fois, mais cela ne remet nullement en doute ses qualités de défenseur.
 Entretien réalisé par Rédha Maouche
 

Fouad Bouali (Entraineur
du MCA) :
« C’est la victoire du cœur »

 

Vous avez réussi à vous imposer en finale de la coupe d’Algérie face à la JSK, après avoir subi le poids de la partie. Quelles sont vos impressions, à l’issue de ce succès ?
Après une victoire, on ne peut qu’être heureux. Surtout lorsqu’il s’agit d’un succès en finale. La joie est beaucoup plus importante. Pour ce qui est du match, nous avons géré le score qui était à notre avantage dès l’entame de la partie. Nous avons pressé très haut dans la zone adversaire pour éloigner le jeu de notre zone et tenter de surprendre les Canaris par des contres-attaques rapides. Face à une équipe de la JSK, très motivée et visiblement bien préparé, les choses n’ont pas été aussi simples.
 
Le but inscrit en début de match vous a un peu facilité la tâche pour mieux gérer la suite des événements ?
Tout à fait. Il est toujours bon de marquer en premier dans ne finale pour mieux gérer la partie. Après vous n’avez plus qu’à neutraliser les assauts de l’adversaire, qui va prendre plus de risques et laisser des espaces, et le contrer. Cela dit, mes joueurs ont prouvé une fois de plus qu’il avait une force mentale pour s’adapter à toutes les situations. Après l’égalisation de la JSK, survenue à la fin du temps réglementaire, mes joueurs n’ont pas craqué. Ils sont restés concentrer jusqu’au bout.
 
Qu’est-ce que vous leur avait dit, avant l’entame des prolongations, justement ?
De rester concentrer et d’y croire. C’était déjà le cas face à l’US Chaouia, où l’équipe était menée par 2 à 0 avant de renverser la vapeur. C’est avec le cœur que cette victoire s’est concrétisée.
 
Avec ce trophée, on peut dire que le Mouloudia à sauvé sa saison ?

 
En football, il n’y a pas de secret. Soit on parvient à remporter des titres et on dit qu’on a sauvé notre saison, soit on échoue et se sauve...
 
Si vous ne vous sauvez pas, cela veut dire que vous rester encore pour la saison prochaine, n’est-ce pas ?
Je n’ai rien dit de tel. Il reste encore cinq journées de championnat. Nous allons faire de notre mieux pour terminer à la meilleure position possible. A la fin de saison, j’aborderais la question de mon avenir avec les dirigeants du club. Tout reste possible et envisageable.
 Entretien réalisé par Rédha Maouche
 

Declarations :
 

Abdelkader Besseghir (joueur et capitaine du MC Alger) :
« Sincèrement, je suis comblé après cette consécration. Après avoir perdu trois finales, deux avec l’USM Alger et une avec le MC Alger, ce succès a un goût spécial pour moi. Pour ce qui est du match, il  a été difficile face à une bonne équipe de la JSK. Notamment après l’égalisation à la toute dernière minute de la partie. Nous avons réussi à gagner aux tirs au but. C’est la chance et c’est aussi le charme de la coupe. Je dédie cette coupe à nos supporters qui nous ont soutenus tout au long de la partie. »
 
Toufik Zeghdane (joueur MC Alger) :
« C’est une finale qu’on pouvait facilement perdre. Nous sommes tombés sur une équipe de la JSK très coriace et animée d’une grande volonté. ça a été difficile jusqu’au bout. Après l’égalisation, il a fallu trouver les ressources physique et mental pour rester dans le match et ne pas baisser les bras. Nous avons résisté et nous avons fini par l’emporter aux tirs au but. C’est le premier titre de ma carrière. Il a une saveur particulière. A présent, il faut se consacrer au championnat pour tenter de terminer sur le podium. Je dédie ce trophée à nos fidèles supporters. »
 
Boumella (président du MCA) :

« Pour ne rien vous cacher, j’étais très confiant quant à l’issue de cette finale. Je savais pertinemment que le MCA allait s’imposer. Cette victoire est celle de tout le peuple mouloudéen. Nous allons la savourer ensemble et faire la fête. »
 
 Albert Ebossé (joueur JSK) :
« Personnellement je suis très déçu Notamment après les efforts déployés durant 120 minutes de jeu. Nous avons dominé le match de bout en bout. A l’exception du but marqué par notre défenseur contre notre camp, le MCA n’a eu aucune occasion durant le match. Ce but précoce encaissé à la 4e minute a faussé nos calculs. Cela dit, le Mouloudia n’a pas démérité. Notre adversaire du jour a résisté jusqu’au bout pour remporter le trophée.
A présent, on doit se donner à fond lors des dernières journées de championnat pour finir à la deuxième place et assurer la participation à la Ligue des champions d’Afrique, l’année prochaine. »
 
Rayah (joueur de la JSK ) :
« Evidemment, je suis, à l’image de l’ensemble de mes coéquipiers et de nos supporteurs, déçu après cet échec. Dans cette finale, ce n’est pas la meilleure équipe qui a gagné. La JSK a fait l’essentiel du jeu dans cette finale, mais la chance a souri au MCA, dans la séance de tirs au but. Le destin en a voulu ainsi. Je félicite le Mouloudia pour son succès.»
 Propos recueillis par R. M.
 

 Abdelmalek Sellal remet le trophée au capitaine du MCA

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a remis le trophée de la coupe d’Algérie 2014 au capitaine du
 MC Alger, Abdelkader Besseghir,  après la victoire face à la JS Kabylie aux tirs au but 5-4 (1-1 après
le temps réglementaire et les prolongations), en finale disputée jeudi au stade Mustapha-Tchaker.  
 

Le Premier ministre a également remis des médailles aux arbitres ainsi qu’aux joueurs et staffs technique et administratif des deux clubs.  Grâce à ce succès, le MCA s’adjuge son 7e trophée de son histoire pour  8 finales jouées.

La providence
 a choisi son camp

Il est certain qu’une finale de Coupe d’Algérie se gagne et ne se joue pas. Les Mouloudéens ont bien appris la leçon de leur mésaventure de l’édition précédente face à l’USM Alger sur le score de 1 à 0 et surtout leur refus de monter à la tribune officielle  pour récupérer leurs médailles. Ils ont bien joué devant les Usmistes, mais il a fallu d’un coup franc bien transformé par Benmoussa pour « tuer » le match. Depuis, « beaucoup d’eau a coulé sous les ponts ». En parvenant à cette 50e finale de la Coupe d’Algérie, les Vert et Rouge voulaient tout oublier et renouer avec les succès. En championnat national, le MCA ne pourra pas s’adjuger un autre titre et ce n’est pas la course presque « fantaisiste » pour mettre la main sur cette fameuse deuxième place qui va étancher leur soif. Seule cette opportunité inespérée de Dame coupe qui peut leur sauver la saison. C’est dans  cette optique qu’ils ont pris en considération cette finale inédite contre la JSK. En effet, c’est la première fois que les deux équipes se rencontrent à ce stade de la compétition. D’où la curiosité des observateurs. Bien préparées, les deux équipes ont entamé le match tambour battant. Bien concentrés sur leur sujet et sur un corner botté par Zeghdane, les mouloudéens ouvrent le score. La balle de Zeghdane a été légèrement touchée par Rial qui trompe son gardien Asselah (5’). Ce but précoce avait chamboulé les plans des deux coaches. Les Mouloudéens ont bien tenté d’ajouter le deuxième but, celui de l’assurance. Ils ont buté sur une défense Kabyle très compacte et surtout qui ne laisse pas de champ libre. On file tout droit sur le porteur du ballon en ne le laissant même pas tourner. Il faut dire qu’Aksas a fait du bon travail au sein de la défense mouloudéenne. Il a vraiment mis sous l’éteignoir Ebossé, le buteur de la JSK avec 13 réalisations. Ce qui a obligé les canaris à user de balles en profondeur. Ce qui avait eu pour effet de faciliter la tâche aux Mouloudéens.  De plus, il faut mettre en exergue la performance exceptionnelle de Djemili qui a sauvé quelques balles des plus « chaudes ». Les Mouloudéens assez solidaires entre eux, même si certains joueurs n’ont pas été assez tranchants comme par le passé. Et c’est donc logiquement que les deux équipes rejoindront les vestiaires sur ce score de 1à0 en faveur des mouloudéens. De retour des vestiaires, les « canaris » reviennent avec de meilleurs arguments, surtout après l’entrée de Raiah. Ils acculèrent les mouloudéens, mais sans parvenir à tromper la vigilance de Djemili vraiment dans son jour. Il a gagné en confiance. Les Mouloudéens ont su comment freiner les élans de leurs adversaires en étant assez prêts sur celui qui avait le ballon. Il est vrai que ce n’était pas facile d’atteindre son objectif, surtout que l’arbitre a contribué à rendre le jeu plus haché en sifflant chaque fois qu’un joueur tombe par terre. Cette attitude regrettable de l’arbitre a eu des répercussions sur le spectacle qui n’a pas été emballant. Il faut bien le souligner. Chez nous, on siffle même les simulations de joueurs qui n’en pouvaient pas tellement ils ont donné sur le terrain. Les poulains d’Aït-Djoudi n’ont pas  baissé la pression jusqu’au bout. Ce qui leur a permis d’égaliser sur penalty par Rial. Dans les prolongations, les deux équipes n’ont pu se départager. Ce qui a rendu inévitable la série des tirs au but. C’est Rial a raté le premier penalty, Gharbi, le dernier tireur mouloudéen, offre le septième sacre aux siens. Une consécration méritée permettant au MCA de sauver sa saison tout en pensant à la prochaine saison. La JSK ont bien joué pour gagner, mais la réussite a déjà son camp.
                Hamid Gharbi

Les 7  coupes remportées par le MC Alger    
1971 : MC Alger - USM Alger            (2-0)  
1973 :  MC Alger - USM Alger            (4-2 après prolongation)  
1976 : MC Alger - MO Constantine   (2-0)  
1983 : MC Alger - ASM Oran            (4-3 après prolongation)  
2006 : MC Alger - USM Alger           (1-0)  
2007 : MC Alger - USM Alger           (2-1)   
2014 : MC Alger - JS Kabylie            (1-1, 5-4 aux tab).

ambiance  
Explosion de joie
à Alger     


Les supporters du MC Alger ont envahi jeudi en début de soirée les rues de la capitale pour saluer le sacre de leur équipe, vainqueur de la JS Kabylie en finale de la coupe d’Algérie 2014 de football disputée à  Blida pour ce qui est le 7e titre du Doyen dans cette épreuve populaire. Des scènes de liesse ont accompagné le dernier tir réussi de Sabri  Gharbi qui a constitué une véritable délivrance pour des milliers de supporters,  sortis spontanément manifester leur joie après un match stressant qui n’a livré  son verdict qu’après la fatidique séance de tirs au but (5-4, 1 à 1 après la  fin des 120 minutes de jeu).  Des cortèges de voitures drapées aux couleurs de l’emblème national  ont ainsi sillonné les rues de la capitale à coup de klaxons.  Le silence de cathédrale dans lequel étaient plongés les quartiers de  l’Algérois a laissé place à une ambiance de joie ayant illuminé la capitale  en cette journée qui marque le début du mois de mai. La foule des inconditionnels des Vert et Rouge grossissait davantage  à mesure que les cortèges affluaient dans les principales places d’Alger, notamment  ceux rentrant de la ville des Roses après avoir assisté de près à la victoire mouloudéenne. Embrassades, danses, chants, fumigènes, feux d’artifice et larmes de  joie ont caractérisé cette liesse, une manière de saluer la performance des  équipiers de l’international Abderrahmane Hachoud qui viennent, là, d’effacer  leur déconvenue de la saison dernière au même stade de la compétition face au  rival de toujours, l’USM Alger (0-1). De Chéraga à Chevalley, d’El-Madania à Bouzaréah, en passant par Ruisseau, Annassers, Place des Martyrs, Bab El-Oued et Triolet, les mêmes scènes de joie ont été observées. Toutes les expressions ont été étalées dans un décor  dominé par le vert et le rouge, les couleurs du Doyen des clubs algériens. Les « Campeone, campeone » et « Mouloudia matmoutchi », entremêlés de you yous stridents, fusaient de partout.

  Palmarès
1963 : ES Sétif
1964 : ES Sétif  
1965 : MC Saïda  
1966 : CR Belouizdad  
1967 : ES Sétif  
1968 : ES Sétif  
1969 : CR Belouizdad
1970 : CR Belouizdad  
1971 : MC Alger  
1972 : Hamra Annaba  
1973 : MC Alger  
1974 : USM El-Harrach  
1975 : MC Oran  
1976 : MC Alger  
1977 : JS Kabylie  
1978 : CR Belouizdad  
1979 : NA Hussein-Dey  
1980 : ES Sétif  
1981 : USM Alger  
1982 : DNC Alger
1983 : MC Alger  
1984 : MC Oran
1985 : MC Oran  
1986 : JS Kabylie  
1987 : USM El-Harrach  
1988 : USM Alger  
1989 : ES Sétif  
1990 : non disputée  
1991 : USM Bel-Abbès  
1992 : JS Kabylie  
1993 : non disputée  
1994 : JS Kabylie  
1995 : CR Belouizdad  
1996 : MC Oran  
1997 : USM Alger  
1998 : WA Tlemcen  
1999 : USM Alger  
2000 : CR Béni Thour (Ouargla)  
2001 : USM Alger  
2002 : WA Tlemcen  
2003 : USM Alger     
2004 : USM Alger   
2005 : ASO Chlef  
2006 : MC Alger  
2007 : MC Alger   
2008 : JSM Béjaïa  
2009 : CR Belouizdad
2010 : ES Sétif  
2011 : JS Kabylie  
2012 : ES Sétif  
2013 : USM Alger  
2014 : MC Alger.

Coupe d’Algerie militaire
 

Le commandement de la 2e Région militaire
remporte le trophée-2014

L’équipe du commandement de la 2e Région militaire  a remporté le trophée la coupe d’Algérie militaire de football, en battant,  le commandement des Forces de la défense aérienne du territoire (CFDAT) 2 à  1 (mi-temps : 1-1), jeudi en finale disputée au stade Mustapha-Tchaker de Blida.
 Les buts de la rencontre ont été inscrits pour la 2e RM, par Abdelkader  Radja (37’) et Abdelaziz Zaidi (81’) et Bouderiat Hamza (32’) pour le CFDAT.  Avec ce trophée, l’équipe du commandement de la 2e Région militaire conserve la coupe remportée la saison dernière face à l’équipe du commandement  régional de la gendarmerie nationale de Ouargla 3-2.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions