jeudi 14 novembre 2019 03:30:21

M. Mehmel, Pdg d’Algérie Télécom : « Plus de 53.000 km de fibre optique déployés en Algérie »

Plus de 53.000 km de fibre optique ont été déployés jusqu’à aujourd’hui à travers le territoire national, a indiqué mercredi le Pdg d’Algérie Télécom (AT), Azouaou Mehmel

PUBLIE LE : 03-05-2014 | 0:00
Ph. Nacéra I.

Plus de 53.000 km de fibre optique ont été déployés jusqu’à aujourd’hui à travers le territoire national, a indiqué mercredi le Pdg d’Algérie Télécom (AT), Azouaou Mehmel. « Nous sommes à plus de 53.000 km de fibre optique déployés dans le cadre du développement du haut et très haut débit à travers le territoire national », a précisé M. Mehmel qui était l’invité de la rédaction de la Chaîne III de la Radio algérienne. Algérie Télécom a annoncé en février dernier que 20.000 km de fibre optique seront installés dans une période de deux ans. Ils viendront ainsi s’ajouter aux 50.000 km de fibre optique déjà installés dans le cadre d’un programme portant sur la pose de la fibre optique sur un linéaire de 200.000 km en cours de réalisation à travers le territoire national. M. Mehmel a rappelé que toutes les localités de plus de 1.000 habitants seront raccordées au réseau téléphonique avec des supports à fibre optique dans le but d’offrir une connexion Internet haut et très haut débit. Il a expliqué que les zones non couvertes par l’ADSL (internet haut débit) seront desservies par d’autres supports tels que la téléphonie de quatrième génération 4G LTE sans fil en mode fixe, lancée mardi dernier en Algérie. La 4G LTE touchera, dans un premier temps, les chefs lieux des 48 wilayas du pays, a-t-il précisé.

Algérie Télécom prévoit d’investir 70 milliards de dinars en 2014 pour mettre à niveau son infrastructure

Algérie Télécom prévoit d’investir 70 milliards de dinars en fonds propres dans le cadre d’un plan d’investissements élaboré pour 2014, a indiqué M. Mehmel. « Un plan d’investissement en fonds propres d’un montant de 70 milliards de dinars a été arrêté pour 2014 destiné à l’assainissement, l’expansion et la mise à niveau de l’ensemble de l’infrastructure d’Algérie Télécom », a-t-il précisé. « Ce plan concerne notamment les supports de  réseau et même le système d’information interne», dira-t-il encore. «Face à l’importance des TIC, un plan de rattrapage s’impose aujourd’hui. Les autorités ont consenti à AT un prêt de 115 milliards dinars assorti d’un taux bonifié de 5% pour rattraper rapidement le retard enregistré en termes de pénétration du haut débit », précise M. Mehmel. « Couvrir un territoire aussi vaste que l’Algérie induit une difficulté certaine en matière de rentabilisation rapide de ces investissements, car nous activons dans un domaine technologique caractérisé par une obsolescence rapide», expliquera-t-il. « Rentabiliser ces investissements nécessite le développement de l’industrie du contenu, des moyens de paiement en ligne afin de créer une synergie entre ces infrastructures et leur usage » a poursuivi M. Mehmel. Par ailleurs, il soulignera que son entreprise ambitionne à terme de mettre à disposition du citoyen en tout lieu un accès au réseau actif payable en ligne.

L’ARPT seule habilitée à communiquer des statistiques sur la 3G

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) est la « seule habilitée » à communiquer des informations relatives au nombre d’abonnés de la téléphonie mobile et aucune statistique « fiable » sur la 3G ne peut être publiée, a indiqué mercredi dernier l’autorité dans un communiqué. « L’ARPT est la seule habilitée à émettre valablement des informations relatives à la situation du parc d’abonnés de la téléphonie mobile. Pour l’heure, le marché de la 3G étant encore naissant, aucune statistique fiable y afférente ne peut être publiée », selon le communiqué. Elle affirme que « toute information à ce sujet, quelles que soient sa source et sa destination, ne peut être considérée comme étant exacte ». L’Autorité de régulation assure qu’elle communiquera « en temps utile » les statistiques relatives à l’évolution du marché de la 3G dont l’élaboration et la validation « obéissent à un processus strict d’investigation et de vérification ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions