mardi 17 octobre 2017 10:46:36

Petrochimie : Sonatrach et l’Espagnol Villar Mir signent deux accords

La compagnie nationale d’hydrocarbures Sonatrach et le groupe espagnol Vilar, partenaires depuis 2005 dans deux unités de production de fertilisants à Annaba et Arzew, ont signé mercredi deux accords portant sur le développement de leur activité en Algérie

PUBLIE LE : 03-05-2014 | 0:00
D.R

La compagnie nationale d’hydrocarbures Sonatrach et le groupe espagnol Vilar, partenaires depuis 2005 dans deux unités de production de fertilisants à Annaba et Arzew, ont signé mercredi deux accords portant sur le développement de leur activité en Algérie, a annoncé Sonatrach dans un   communiqué. Le premier accord porte sur la révision de certaines dispositions de l’accord de partenariat régissant Fertial, une société mixte détenue à 66% par  le groupe Mir et à 33% par Asmidal, filiale à 100% de Sonatrach. Cependant, le communiqué ne précise pas les modifications apportées à cet accord conclu en 2005 mais souligne qu’elles visent à « rééquilibrer les intérêts économiques et opérationnels des deux parties ».
Sonatrach et Villar Mir ont déjà mené d’intenses négociations pour parvenir à un nouveau contrat de partenariat. Sonatrach avait revendiqué un  prix international pour le gaz utilisé dans les unités de production de Fertial,  en affirmant que le prix de cette énergie fixé dans l’accord de 2005 n’était  pas prévu pour les volumes d’exportation de fertilisants réalisés depuis une année par cette société mixte. Fertial produit dans deux sites industriels, installés à Annaba et à  Arzew, et dont la capacité annuelle avoisine un million de tonnes d’ammoniac.
L’entreprise mixte a gagné des parts de marché considérables tant à l’export que sur le marché intérieur grâce à un investissement initial de 170 millions de dollars qui lui a permis de se positionner comme leader dans le Bassin méditerranéen et deuxième dans le monde arabe, derrière l’Arabie saoudite. Par ailleurs, le deuxième accord signé par Sonatrach et Villar Mir porte sur la relance du projet d’El Bahia Fertilizer, qui va produire 1,1 million de tonnes d’ammoniac par an, a précisé le groupe pétrolier. L’accord va permettre le démarrage effectif d’El Bahia Fertlizer, dont la société mixte a été créée en 2006 entre Sonatrach et Fertiberia, filiale  du groupe Villar Mir. « Les parties se sont félicitées de cet accord qui donnera un nouveau souffle à leur partenariat dans le domaine des fertilisants et permettra la satisfaction de la demande du secteur agricole national à des prix compétitifs »,  selon le communiqué.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions