samedi 21 octobre 2017 22:15:26

Mohamed Benhamou, président d’El Karama : « Bouteflika est de la trempe de Mandela »

Pour le parti El Karama, la réélection de Bouteflika pour un 4e mandat est avant tout la « victoire » de l’Algérie et de son peuple qui a prouvé « encore » une fois sa « maturité ».

PUBLIE LE : 30-04-2014 | 0:00
D.R

Pour le parti El Karama, la réélection de Bouteflika pour un 4e mandat est avant tout la « victoire » de l’Algérie et de son peuple qui a prouvé « encore » une fois sa « maturité ».
Et surtout, il a fait « barrage » à toute tentative de déstabilisation que « souhaitaient » beaucoup de personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur. « Si vous avez un peuple mûr, n’ayez pas crainte alors de votre nation », a résumé Mohamed Benhamou, président de ce parti qui a affiché depuis le début de la campagne électorale son soutien indéfectible au Président de la République. S’exprimant lors d’un point de presse animé en son siège, sis à Alger, le président d’El Karama estime que la réaction du peuple algérien est un signal « fort » et « positif » en direction de l’Occident et sa participation à la présidentielle du 17 avril constitue une « leçon ».
« Le peuple algérien est un génie et a su déjouer toutes les tentatives et autres plans destructeurs pour aboutir au chaos tant attendu par certains, mais ceci ne s’est pas concrétisé grâce à la mobilisation et la maturité du peuple. Un peuple qui ne se soumet pas à la logique occidentale et il l’a prouvé encore une fois ». Mohamed Benhamou considère que « le rôle de Bouteflika dans cette attitude des citoyens est majeur et se laisse aller à des propos dithyrambiques envers le Chef de l’Etat ».
« L’homme a prouvé qu’il est un patriotique de premier rang. Un homme courageux qui n’a pas d’égal même dans le monde, car je pense que Bouteflika demeure un modèle. Il est le père d’une nation qu’on ne trouve pas ailleurs. Des hommes politiques étrangers peuvent témoigner de la grandeur de l’homme et d’ailleurs, ils n’hésitent pas à venir en Algérie pour demander conseil auprès de Bouteflika », a-t-il tout bonnement affirmé, invitant dans la foulée l’ensemble de la classe politique à unir ses rangs et à mettre les intérêts de la nation au dessus de toute autres considération. Et surtout à répondre à l’appel du Président de la République. « L’opposition a réclamé une constitution consensuelle, chose faite avec l’engagement pris par Bouteflika. La balle est désormais dans leur camp, car il y va de l’avenir de l’Algérie », a estimé le président  d’El Karama qui se dit convaincu que la constitution consensuelle à laquelle appelle le Président consacrera définitivement une vraie démocratie, loin de la période de transition exigée par certains et qui n’a pas lieu d’être évoquée tant le peuple a fait son choix en toute liberté et légalité. Une légalité, a-t-il ajouté,  « qui a fini par parachever ses fondements avec la prestation du serment de Bouteflika ».
SAM 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions