lundi 11 dcembre 2017 04:45:47

Cérémonie d’investiture, hier, au Palais des nations : Le président de la République prête serment

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, réélu le 17 avril pour un quatrième mandat, a prêté serment lundi, lors d'une cérémonie officielle au Palais des Nations à Alger en présence des membres du gouvernement, des cadres de la nation, de personnalités historiques et politiques et du corps diplomatique accrédité en Algérie.

PUBLIE LE : 29-04-2014 | 0:00
Ph : A. Yacef

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, réélu le 17 avril dernier avec 81,49% des suffrages exprimés pour un quatrième mandat consécutif, a prêté serment, hier, au Palais des nations à Club des pins lors d'une cérémonie officielle.

Un parterre de personnalités parmi lesquelles les membres du gouvernement sortant, cadres de la nation, personnalités historiques, politiques et de culture et représentants du corps diplomatique accrédités en Algérie, ont assisté à cette cérémonie d’investiture.
Dès son arrivée sur les lieux, le Président Bouteflika a salué le drapeau national et passé en revue un détachement de la Garde républicaine et des trois corps de l'Armée nationale  populaire (ANP), qui lui ont rendu les honneurs.          
Il était 11 heures lorsque le Président de la République a fait son entrée dans la salle de conférence, accueilli par un tonnerre d’applaudissements et a pris place face à l’assistance.
Après avoir écouté des versets coraniques, le premier président de la Cour suprême, M. Slimane Boudi, a ouvert l’audience solennelle d’investiture du nouveau Président de la République. En prenant la parole pour ses réquisitions, le procureur général près la Cour suprême a rappelé que la  prestation de serment intervient conformément à l'article 75 de la  Constitution qui stipule que « le Président de la République prête serment devant le peuple en présence de toutes les hautes instances de la nation, dans la semaine qui suit son élection ».
La main droite sur le Coran, le Président de la République a été invité, conformément à l'article 75 de la Constitution, par le premier président de la Cour suprême, à prononcer le texte consacré par l'article 76 de la Constitution tout en s’engageant à être « Fidèle au sacrifice suprême et à la mémoire sacrée des martyrs, ainsi qu'aux idéaux de la Révolution de Novembre éternelle et en jurant de « respecter et de glorifier la religion islamique, défendre la Constitution, veiller à la continuité de l'Etat, réunir les conditions nécessaires au fonctionnement normal des institutions et de l'ordre constitutionnel »,  œuvrer « au renforcement du processus démocratique, respecter le libre choix du peuple, ainsi que les institutions et lois de la République, préserver l'intégrité du territoire national, l'unité du peuple et de la nation, protéger les libertés et les droits fondamentaux de l'homme et du citoyen, travailler  sans relâche au développement et à la prospérité du peuple » et œuvrer, de  toutes ses forces, à « la réalisation des grands idéaux de justice, liberté et de paix dans le monde ».
A l'issue de la prestation de serment, le Président Bouteflika a prononcé une allocution dans laquelle il a remercié tous ceux qui ont participé au succès du scrutin présidentiel.
Il a réaffirmé son engagement à travailler à la préservation de la stabilité du pays, soulignant que la réconciliation  nationale demeure sa « priorité ». Le Président de la République n’a pas omis d’exprimer ses vifs remerciements au peuple algérien pour  l'avoir « honoré » de la « majorité des suffrages ».
Sarah Sofi

----------------------------------

Un nouveau quinquennat pour le développement et le progrès
Dernière étape du processus électoral, la prestation de serment est axée sur le fait que le Président prête serment sur le saint Coran et respecte la Constitution pendant l’exercice de ses fonctions en tant que Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire et Premier magistrat du pays. En répondant aux appels nombreux sollicitant sa candidature, le Président de la République a pris des engagements pour ce nouveau quinquennat afin de conforter en premier lieu la stabilité du pays en demeurant « un partenaire loyal pour la lutte contre le terrorisme. Le Président de la République promet la révision de la Constitution à travers « une large consultation » avec la classe politique en vue d’aboutir à une « révision constitutionnelle consensuelle ». Toujours dans ce même ordre d’idées, le Président de la République compte dans ces cinq prochaines années à venir, enraciner une démocratie apaisée avec la poursuite des réformes politiques pour donner forme à une vie politique et institutionnelle nourrie du débat contradictoire et unie autour des intérêts supérieurs de la nation. Il s’agit entre autres de promouvoir la démocratie participative, consolider et de promouvoir la bonne gouvernance, de garantir le service public performant, lutter efficacement contre la corruption et de d’informer et communiquer avec la base. Sur un autre plan, le Premier magistrat du pays insiste sur la valorisation du capital humain qui doit faire l’objet d’une politique intégrée qui englobera aux côtés de l’éducation, et la santé, la culture et le cadre de vie qui concourent à l’épanouissement des citoyens avec la promotion et la confortation de la place de la jeunesse pour un développement harmonieux.
Sur le plan économique, le Président Abdelaziz Bouteflika insiste sur une économie émergente fondée sur le savoir et à la hauteur des exigences de productivité et de compétitivité du marché international. Comme il veillera à « la poursuite du développement et à l’avènement d’une économie diversifiée, de plus en plus forte, complémentaire à notre potentiel en hydrocarbures ». Il s’agit d’intensifier les programmes lancés pour relever les défis du développement à travers la diversification des capacités productives du pays et la création d’emplois dans le cadre d’une stratégie de développement durable, inclusif et équitable.
S. S.

----------------------------------

Les termes du serment prévus par l'article 76 de la Constitution   
Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika,  réélu le 17 avril pour un quatrième mandat, a prêté serment, hier, devant le peuple lors d'une cérémonie officielle au Palais des nations (Alger) en présence  de toutes les hautes instances du pays.  Voici les termes du serment prévu par l'article 76 de la Constitution : ''Fidèle au sacrifice suprême et à la mémoire sacrée de nos martyrs,  ainsi qu'aux idéaux de la Révolution de Novembre éternelle, je jure par Dieu  Tout-Puissant de respecter et de glorifier la religion islamique, de défendre la Constitution, veiller à la continuité de l'Etat, réunir les conditions  nécessaires au fonctionnement normal des institutions et l'ordre constitutionnel,  d’œuvrer  au renforcement du processus démocratique, respecter le libre choix du peuple, ainsi que les institutions et lois de la République, préserver  l'intégrité du territoire national, l'unité du peuple et la nation, protéger les libertés et les droits fondamentaux de l'homme et du citoyen, travailler sans relâche au développement et à la prospérité du peuple et d’ouvrer de  toutes mes forces, à la réalisation des grands idéaux de justice, de liberté et de paix dans le monde. Dieu en est témoin''.

----------------------------------

Allocution du Président Bouteflika à l'issue de sa prestation de serment   
 Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a prononcé, hier à Alger, à l'issue de la cérémonie de prestation de serment, une allocution, dont voici le texte intégral : "Je voudrais d'abord vous exprimer mes vifs remerciements de m'avoir  honoré de la majorité des suffrages. Je salue aussi la sérénité avec laquelle vous avez fait du 17 avril une fête de la démocratie au service de la stabilité de notre pays et de son édification. J'exprime également ma considération aux autres candidats à cette élection présidentielle dont le premier vainqueur aura été l'Algérie. Je rends hommage  aux centaines de milliers d'agents de l'Etat dans les rangs de l'ANP, des services de sécurité et de la fonction publique qui ont veillé sur l'organisation, la sécurité et le bon déroulement du scrutin. Je ne saurai manquer de remercier les organisations régionales et les organisations non gouvernementales que l'Algérie a sollicités, d'avoir accepté de dépêcher leurs observateurs pour témoigner des conditions ayant entouré ce  rendez-vous électoral".

----------------------------------

Le Président Bouteflika réitère son engagement pour la préservation de la stabilité du pays  
Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika,  a réaffirmé, hier à Alger, lors de la cérémonie d'investiture son engagement à travailler à la préservation de la stabilité du pays, soulignant que la réconciliation nationale demeure sa "priorité". "Le premier de ces engagements est de travailler avec vous à la préservation  de la stabilité du pays", a déclaré le Président de la République dans un discours  écrit distribué à la presse au Palais des nations, soulignant qu'il confirme, dès ce jour, les engagements qu'il a pris avec le peuple algérien. "Je voudrais confirmer ces engagements étant entendu que j'aurai l'occasion, dans les semaines et les mois à venir, de revenir sur chacun d'entre eux dans le détail au fur et à mesure de l'action que j'aurai à mener pour les concrétiser", a expliqué le Chef de l'Etat. Il a ajouté que "la main de l'Algérie demeure tendue à ses enfants égarés que j'appelle à nouveau à revenir dans leur foyer", affirmant que la réconciliation  nationale "reste ma priorité" et ce, "au nom de peuple qui la faite sienne". "En même temps, la loi sanctionnera tout acte terroriste contre la sécurité des citoyens et des biens", a-t-il averti, relevant que "le peuple algérien pourra compter sur l'Armée nationale populaire et ses services de sécurité pour protéger le pays de toute tentative subversive ou criminelle d'où qu'elle vienne". Le Président Bouteflika a lancé, à cette occasion, un appel pour mettre l'intérêt du pays "au-dessus de toute divergence ou différence politique". "Dans le même temps, je lance un appel à tous nos compatriotes à l'effet de placer l'intérêt national au-dessus de toute divergence ou différence politique au demeurant parfaitement admissible en démocratie", a noté le Président Bouteflika.  Il a exprimé ses "vifs" remerciements au peuple algérien de l'avoir "honoré" de la "majorité des suffrages", saluant la "sérénité avec laquelle vous avez fait du 17 avril une fête de la démocratie au service de la stabilité de notre pays et de son édification". "En répondant à vos appels nombreux sollicitant ma candidature j'ai  pris aussi des engagements envers vous à présent que vous m'avez réélu à la  magistrature suprême", a attesté le Président de la République.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions