mardi 20 novembre 2018 23:43:17

Journée nationale des personnes âgées : « Le plan d’action stratégique en faveur des personnes âgées adopté »

Le plan d’action stratégique en faveur des personnes âgées a été adopté hier à Alger lors d’une réunion du Comité national de la protection et du bien-être de cette catégorie de la population, a indiqué le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme dans un communiqué.

PUBLIE LE : 28-04-2014 | 0:00
D.R

Le plan d’action stratégique en faveur des personnes  âgées a été adopté hier à Alger lors d’une réunion du Comité national de la protection et du bien-être de cette catégorie de la population, a indiqué le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme dans un communiqué.
« Dans le cadre de la célébration de la journée nationale des Personnes âgées qui coïncide avec le 27 avril de chaque année, le Comité national de la protection et du bien-être des personnes âgées, a adopté, lors de sa réunion tenue  dimanche 27 avril 2014, au foyer pour personnes âgées de Sidi Moussa  (Alger), le projet du plan d’action stratégique en faveur de cette catégorie de la population », a précisé la même source.
Conçu et élaboré sous l’égide du ministère de la Solidarité nationale,  en coordination avec les secteurs ministériels concernés et le mouvement  associatif, conformément à la loi relative à la protection des personnes âgées, ce plan s’articule autour de la protection juridique, sanitaire, sociale et  économique des personnes âgées, a expliqué le communiqué.
Ce plan « tend essentiellement à garantir la préservation des personnes  âgées dans leur milieu familial et à assurer l’aide et l’assistance à celles vivant seules ou placées chez les familles d’accueil ou prises en charge au sein des établissements spécialisés publics ou privés », a ajouté la même source.
L’objectif recherché à travers ce plan « demeure la garantie d’une vie décente et digne aux personnes concernées, la promotion des liens de la solidarité familiale à leur égard et enfin la valorisation de leur place et rôle dans la famille et la société », a conclu le communiqué du ministère.

---------------------------------------

Conférence a l’université Mohand-Oulhadj de Bouira
Plaidoyer pour l’amélioration de la prise en charge
Les participants à une conférence sur la question des personnes âgées ont recommandé, hier à l’université Akli Mohand Oulhadj  de Bouira, l’élaboration d’une stratégie et d’une politique nationale en vue d’améliorer la prise en charge de cette frange de la société de plus en plus vulnérable.         
 Prenant part à cette rencontre, organisée par la faculté des sciences humaines et sociales à l’occasion de la journée nationale des Personnes âgées,  les intervenants, dont des enseignants de l’université ainsi que des psychologues et des étudiants, étaient unanimes à souligner l’impératif de renforcer les dispositifs de prise en charge de cette population, qui, ont-ils déploré, "souffre  d’énormes problèmes socio-psychologiques liés notamment à l’abandon familial."          
"L’Algérie ne semble pas être épargnée par le phénomène du vieillissement de la population qui pourrait prendre de l’ampleur d’ici à 2030. Donc il est temps de penser à une politique globale pour une bonne prise en charge sociale,  médicale en milieux institutionnel et familial de cette couche sociale", a  souligné à cet égard Mme Amarouche Mezhoura, enseignante à l’université de Bouira.          
Les personnes âgées sont vulnérables, souvent exposées à des pathologies lourdes et fréquentes, (maladie d’Alzheimer, arthrose aiguë, et maladies chroniques) et n’arrivent pas à se faire prendre en charge, autant au sein de la famille qu'en milieu institutionnel, a-t-elle ajouté, appelant à la multiplication d'institutions relais et à une plus grande spécialisation (formation) des personnels affectés  aux personnes âgées dépendantes.          
Plusieurs autres volets relatifs à la prise en charge ont été, entre  autres questions, débattus lors de cette conférence qui s’est déroulée en présence de certaines personnes âgées.          
Plusieurs femmes et hommes, âgés de plus de 70 ans, ont été honorés par les autorités locales de la wilaya au niveau du centre d’Erriche, où le  wali, Nacer Maskri, leur a remis des cadeaux, lors d’une cérémonie ayant eu lieu dans un climat de joie.

---------------------------------------

MASCARA
Une subvention de 2 milliards de centimes pour la Maison des personnes âgées
La Maison des personnes âgées de Khessibia, dans la wilaya de Mascara, a célébré la journée nationale des Personnes âgées en organisant  une fête à laquelle ont pris part les pensionnaires de cette structure d’accueil qui compte plus d’une cinquantaine de personnes âgées et handicapées des deux sexes. La cérémonie qui a été présidée par plusieurs responsables locaux qui ont procédé à la distribution de 13 chaises roulantes aux personnes à mobilité réduite, par ailleurs l'on a appris de la bouche de la directrice de la Maison des personnes âgées que le même nombre a été attribué à la Maison des personnes âgées de la ville de Sig. La Maison des personnes âgées de Mascara a également bénéficié d’une subvention de deux milliards de centimes octroyée par le ministère de tutelle sur insistance du wali de Mascara. Cette somme sera répartie entre le budget de fonctionnement, soit 500 millions de centimes ; réaménagement d’un pavillon vétuste ; du logement de fonction et de la cuisine pour 1,5 milliard de centimes. D’autres cadeaux symboliques offerts par le Croissant-Rouge algérien ont été attribués aux personnes âgées et au personnel de la structure, en retraite, l'après-midi a été consacré à une collation suivie d’un  repas amélioré et d'un concert de musique qui a fait danser le personnel et les pensionnaires, main dans la main, histoire de partager ces moments de joie.
A. Ghomchi

---------------------------------------

Tissemsilt
Le rôle des associations mis en exergue
Le rôle des associations dans la prise en charge des personnes âgées a été mis en exergue, hier à Tissemsilt, à l’occasion  de la célébration de la journée nationale dédiée à cette frange sociale vulnérable.
Un spécialiste à l’université de Tiaret et président de l’association de psychologie de la wilaya de Tissemsilt, Mohamed Hamek, a estimé que « les  associations spécialisées peuvent contribuer à l’amélioration de la prise en  charge sociale, médicale et psychologique de cette frange sociale qui manque  énormément de chaleur familiale.»
A ce propos, il a expliqué que ces associations spécialisées ont adopté des méthodes particulières pour assurer la surveillance des personnes âgées, représentées notamment par la création de clubs et espaces adaptés à cette  frange sociale pouvant les aider à exercer nombre d’activités, telles que le sport,  le jardinage, le dessin et autres domaines pouvant les intéresser.
Le même universitaire a invité les responsables du secteur de la solidarité  nationale à « associer davantage ces associations à caractère social et humanitaire, dans les activités programmées par les administrations concernées par la prise en charge des personnes âgées.»
Il a également estimé, lors de cette rencontre, organisée par la DAS, que  l’information joue un rôle important en matière de sensibilisation à travers les médias et les prêches religieux.
D’autre part, il a annoncé que son association, en coordination avec la DAS, lancera prochainement plusieurs activités visant la prise en charge psychologique, sociale et médicale des personnes âgées de Tissemsilt.
Pour sa part, le directeur de l’action sociale et de la solidarité, Abderrezak Brima, a indiqué à l’APS, que le secteur a, à sa charge, 5.139 vieillards nécessiteux au niveau de la wilaya, âgés de plus de 65 ans. Ils bénéficient d’une prime forfaitaire de solidarité de 3.000 DA, chacun par mois.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions