lundi 18 novembre 2019 18:56:22

L'ANR appelle à la formation d'un gouvernement représentatif de toutes les tendances politiques

Le secrétaire général de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a exprimé hier, son souhait de voir le nouveau gouvernement représenter l'ensemble des courants du paysage politique.

PUBLIE LE : 27-04-2014 | 0:00

Le secrétaire général de l'Alliance nationale républicaine  (ANR), Belkacem Sahli, a exprimé hier, son souhait de voir le nouveau gouvernement représenter l'ensemble des courants du paysage politique. Lors du forum du journal DK News, M. Sahli a souhaité que le gouvernement  de l'après présidentielle du 17 avril 2014, reflète le paysage politique national afin qu'il puisse "relever les défis". Il a affirmé que son parti ne s'opposait pas à la désignation de "technocrates parmi les compétences qui n'appartiennent à aucun parti politique dans la prochaine équipe gouvernementale", soulignant toutefois qu'"il préfère un gouvernement  politique représentant la majorité parlementaire et les différents partis politiques  y compris les nouveaux".          
A une question sur la participation de partis ayant boycotté la présidentielle, il a précisé que cette question relevait "des prérogatives du Président de la  République", rappelant que sa formation préconisait l'"élargissement de la sphère  de prise de décision".  Il n'a pas manqué de souligner à cette occasion, la "disposition de  sa formation à participer dans le nouveau gouvernement". D'autre part, le secrétaire général de l'ANR a estimé "prématuré" de parler d'élections législatives anticipées, relevant que son parti "soutient la stabilité des institutions et le renforcement de la sécurité tout en donnant  une place à l'opposition". Concernant la position de l'ANR sur l'amendement de la Constitution,  il a indiqué que cela "devra faire l'objet de concertation entre tous les Algériens pour le soumettre ensuite à un référendum populaire", suggérant un régime semi-présidentiel  avec rétablissement du poste de chef du Gouvernement à la place de celui de Premier ministre et une concrétisation effective de l'indépendance de la justice". Il a refusé, en outre, que la période actuelle soit "transitoire" d'autant  plus que, a-t-il dit, l'élection présidentielle a été "un succès à tous points de vue", à savoir "la participation, l'enthousiasme électoral et la surveillance".           L'ANR compte parmi les partis ayant soutenu la candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un 4e mandat. S'exprimant sur les dérapages enregistrés dans la région de Tizi Ouzou  lors de la commémoration du printemps berbère le 20 avril dernier, M. Sahli  a réitéré son soutien à la liberté d'expression à condition qu'elle n'enfreigne pas la loi. Les forces de sécurité "ont fait leur devoir", a-t-il poursuivi, avant  d'insister sur "le refus de porter atteinte à la dignité des Algériens et de leur liberté".          

  • Publié dans :
  • ANR
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions