jeudi 19 septembre 2019 07:12:45

Farouk Chiali à Bordj Bou Arreridj : Le péage n’est pas à l’ordre du jour

L’Etat est plus préoccupé par le parachèvement de l’autoroute que par les droits d’exploitation

PUBLIE LE : 25-04-2014 | 23:00
D.R

M. Farouk Chiali qui a effectué une visite de travail dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj a déclaré à propos du mauvais état de certains tronçons de l’autoroute Est-Ouest que ces derniers ont été construits avant 2005 . Or, a-t-il précisé après 10 ans, il faut qu’ils soient réhabilités comme cela est admis de par le monde .
Le ministre a ajouté un autre facteur derrière la dégradation de ces tronçons, à savoir l’effet des camions de gros tonnage qui ne respectent pas, a-t-il dit la charge autorisée en plus de l’augmentation du parc automobile. Il est passé de 3 à 5 millions de véhicules en quelques années a-t-il noté. Pour ce qui est du rôle des entreprises, M. Chiali qui a rappelé que la priorité est accordée aux nationaux a relevé que celles qui ne respectent pas le cahier de charges devront reconstruire l’ouvrage défectueux. Elles ne bénéficieront plus de projets au niveau national. M. Chiali a réfuté la responsabilité de l’ouvrage dans l’augmentation des accidents de circulation en évoquant sa contribution dans la baisse du phénomène. Si des accidents ont lieu c’est que les automobilistes ne respectent pas le code de la route. Il n’en veut pour preuve que le nombre des usagers qui ont été pris en flagrant délit d’excés de vitesse par le radar. Quant à l’état d’avancement du projet, le membre du gouvernement a indiqué qu’il était satisfaisant. Le tronçon qui reste est celui liant la commune de Dheraane aux frontières tunisiennes qui est à la charge de l’entreprise japonaise COJAAL. Il a annoncé que les travaux d’aménagement du tunnel de Djebel Ouahche à Constantine qui a connu un glissement de terrain vont reprendre de nouveau du coté nord du site. Il a rappelé que 103 km ont été mis en service depuis 10 jours. Le 5 juillet prochain 112 kilomètres reliant Djebel Ouahche à Dheraane seront également livrés .
Le ministre qui a indiqué que le péage n’est pas à l’ordre du jour a précisé qu’ils seront dotés des équipements nécessaires en vue de faciliter la circulation et même de réduire les accidents de la circulation en informant les usagers des différentes contraintes qu’ils peuvent rencontrer.
Justement la wilaya de Bordj Bou Arréridj a bénéficié de trois structures de ce genre dont l’une est située sur l’échangeur de la sortie Est de la commune que le ministre a visité. M. Chiali a demandé aux responsables de l’AGA qui gère l’autoroute Est-Ouest de prévoir un flux de véhicules jusqu’à 2050, 2030 c’est déjà demain a-t-il dit à propos de l’horizon arrété par l’agence pour la construction de ces structures .
Celui de la sortie Est de la commune de Bordj Bou Arreridj est pris en charge par un groupement d’entreprises algéro-italiennes conduit par Rotahem, une société dont le siège est à Bordj Bou Arreridj justement. La même commune a bénéficié également de plusieurs projets pour désengorger le trafic routier qui devient de plus en plus dense. Un autopont et deux trémies sont en cours d’étude pour alléger le boulevard Houari-Boumediène qui est le principal axe de la ville .
Le ministre qui a eu droit à un exposé sur ces projets a insisté sur l’association des citoyens dans l’étude pour avoir leur adhésion .
Il a auparavant inauguré la trémie de la sortie sud-est qui devra faciliter le trafic important attendu après l’ouverture de la gare routière et de l’hôpital orthopédique en cours de construction d’autant que la déviation qui lie les routes nationales 5 et 45 et le chemin de wilaya 42 passe également par cet ouvrage.
F. D.

--------------------------------

L’Etat est plus préoccupé par le parachèvement de l’autoroute que par les droits d’exploitation
Le ministre des Travaux publics, Farouk  Chiali, a déclaré jeudi à Bordj Bou Arréridj que l’Etat est actuellement "plus  préoccupé par le parachèvement de l’autoroute Est-Ouest et son équipement en structures nécessaires que par la question de fixation des droits de son exploitation".  L’Etat "œuvre, en priorité, à valoriser ce qui a été réalisé sur cette  autoroute, à parachever ses différentes tronçons et à l’équiper de toutes les structures et des espaces de services nécessaires", a indiqué le  ministre à ce propos.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions