lundi 14 octobre 2019 09:31:16

Ali Benflis l’a annoncé : Création d’un parti politique

L’ex-candidat à la présidentielle, Ali Benflis, a annoncé, hier à Alger qu’il a entamé la préparation pour la création d’un parti politique pour la consécration de son projet de renouveau national.

PUBLIE LE : 23-04-2014 | 23:00
D.R

L’ex-candidat à la présidentielle, Ali Benflis, a annoncé, hier à Alger  qu’il a entamé la préparation pour la création d’un parti politique pour la consécration de son projet de renouveau national. Lors d’une conférence de presse, organisée au siège de sa permanence électorale à Ben Aknoun, Ali Benflis a annoncé à ses fidèles qu’il a « entamé la préparation pour la création d’une formation politique dont la raison d’être est de perpétuer le projet pour le renouveau comme alternative ».
Ce parti sera, selon sa conception, « un cadre de mobilisation et un instrument de réalisation du changement ». L’ancien chef de gouvernement (2000-2003) a expliqué qu’une « étape du combat politique s’achève, une autre, aussi enthousiasmante et aussi déterminante commence ». « Je m’engagerai dans cette nouvelle voie avec vous et elle sera celle que vous voudrez vous-même », a promis M. Benflis à l’adresse de « celles et ceux qui ont adopté son projet comme alternative possible ».
Tout en exhortant ses sympathisants à demeurer mobilisés pour la mise en place de cette formation politique dans un « délai très proche », il a noté qu’il livrera ce combat dans « l’esprit et les règles de la compétition démocratique » car, a-t-il expliqué, il n’a pas « une autre conception de la politique que de la confrontation des idées, des programmes et des projets ». Il a réitéré sa détermination à continuer à militer sur le terrain, au sein de la formation politique qu’il va créer avec ses « soutiens » et ses « plus de un million de personnes » qui ont voté pour lui. Ali Benflis a affirmé qu’il travaillera également avec les 25 formations politiques, dont 13 sont agréées et le reste en voie de l’être, ainsi qu’avec la « Coordination pour les libertés et la transition vers la démocratie », constitué des parties ayant boycotté l’élection présidentielle de jeudi dernier. Dans ce contexte, il a indiqué qu’il allait rencontrer les représentants de cette coordination, précisant qu’il encourage « toutes les initiatives » allant dans le sens du changement et le combat démocratique. Par ailleurs, il réitéré son « rejet » des résultats du scrutin présidentiel proclamés, mardi soir, par le Conseil constitutionnel, lui attribuant la seconde place avec 1.288.338 voix.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions