mercredi 18 septembre 2019 07:59:30

Crise en Ukraine, Lavrov : « Les autorités de Kiev enfreignent grossièrement l'accord de Genève »

Moscou : « Les tentatives d'isoler la Russie sont vouées à l'échec »

PUBLIE LE : 21-04-2014 | 23:00
D.R

Les autorités de Kiev "enfreignent grossièrement" l'accord de Genève, qui prévoit,  notamment le désarmement des groupes armés illégaux et l'évacuation des bâtiments occupés dans les villes ukrainiennes, dans la capitale comme dans l'Est, a estimé, hier, le ministre russe des Affaires étrangères.

«Non seulement, l'accord de Genève n'est pas respecté, mais des mesures sont prises, notamment par ceux qui se sont emparés du pouvoir à Kiev, qui l'enfreignent grossièrement", a déclaré Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse. Les autorités de Kiev "déclarent ouvertement que l'accord de Genève ne s'applique pas au Maïdan, car l'administration de la ville de Kiev a décidé que ce lieu pouvait être préservé et qu'il était légitime. C'est tout à fait inacceptable", a-t-il expliqué.
M. Lavrov faisait alors référence à une place centrale de la capitale, haut lieu du mouvement de contestation qui a renversé en février le régime pro-russe du président Viktor Ianoukovitch et sur lequel des manifestants campent toujours au milieu de barricades. Russie et États-Unis s'accusent mutuellement d'ingérence et d'absence de volonté pour appliquer l'accord de Genève, depuis sa signature jeudi. Les États-Unis, qui estiment que Moscou se trouve derrière les troubles en Ukraine, ont appelé la Russie à faire pression sur les insurgés pro-russes, qui gardent encore le contrôle de l'administration régionale de Donetsk, mais aussi de nombreuses mairies dans la région, pour qu'ils respectent l'accord et menacé de nouvelles sanctions.
"Les tentatives d'isoler la Russie sont vaines, car isoler la Russie du reste du monde est impossible," a rétorqué, hier, M. Lavrov. "Tout d'abord parce que nous sommes une grande puissance, indépendante et qui sait ce qu'elle veut. Et deuxièmement, parce qu'une écrasante majorité de pays ne veulent pas isoler la Russie", a-t-il ajouté. Sur le terrain, la situation était calme hier matin à Slaviansk, place forte des séparatistes de l'est de l'Ukraine, après une première nuit sous le couvre-feu qu'ils ont décrété à la suite d'une fusillade meurtrière, a rapporté un journaliste de l'AFP.
La mairie, comme d'autres bâtiments publics de cette ville au nord de Donetsk, reste occupée par les insurgés pro-russes, qui ont demandé dimanche à Vladimir Poutine d'envoyer des troupes de maintien de la paix pour protéger la population des nationalistes envoyés, selon eux, par les autorités pro-occidentales de Kiev.
"Il n'y a pas eu de tir, cette nuit", a indiqué à l'AFP, Evguen Gorbik, qui monte la garde sur une barricade bloquant la rue Karl Marx à proximité de la mairie. "On ne tirera que si l’on est attaqués". Le maire autoproclamé de la ville, Viatcheslav Ponomarev, a annoncé, dimanche, l'interdiction de toute circulation entre minuit et 6 heures.
Quelques heures plus tôt, dans la nuit de samedi à dimanche, une fusillade en périphérie de Slaviansk avait fait, selon les séparatistes, cinq morts, tandis que les autorités ont fait état de trois morts.

--------------------------

Moscou : « Les tentatives d'isoler la Russie sont vouées à l'échec »
"Les appels à l'isolement de la Russie sont voués à l'échec, car la plupart des pays du monde ne les soutiendront pas", a estimé, hier à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
"Les tentatives d'isoler la Fédération de Russie sont absolument futiles, puisqu'il est impossible d'isoler la Russie du reste de la communauté internationale", a déclaré le chef de la diplomatie russe lors d'une conférence de presse. "Tout d'abord, nous sommes une grande puissance indépendante qui sait ce qu'elle veut. Et puis, la grande majorité des pays du monde ne veulent pas d'isolement pour la Russie et ne soutiendront pas ces tentatives", a-t-il souligné.
Selon M. Lavrov, des appels à l'isolément de la Russie sont également lancés depuis certaines capitales européennes. Dans le même temps, Moscou entend "des voix plus raisonnables et plus objectives" au sein de l'UE, a souligné le ministre russe. "L'isolement n'a jamais rien apporté de positif à personne", a conclu M. Lavrov.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions