mardi 18 septembre 2018 15:42:36

Boumerdès, transfert d’eau à partir du barrage Taksebt : Mise en exploitation en juin de la troisième tranche

La mise en exploitation de la troisième et dernière tranche du projet de transfert d’eau à partir du barrage Taksebt (Tizi-Ouzou) vers Boumerdès interviendra en juin prochain, a-t-on appris, hier, auprès du responsable par intérim de la direction de l’hydraulique de la wilaya.

PUBLIE LE : 22-04-2014 | 0:00
D.R

La mise en exploitation de la troisième et dernière tranche du projet de transfert d’eau à partir du barrage Taksebt (Tizi-Ouzou) vers Boumerdès interviendra en juin prochain, a-t-on appris, hier, auprès du responsable par intérim de la direction de l’hydraulique de la wilaya.

Cette dernière tranche est destinée au renforcement de l’AEP de plus de 250.000 âmes des communes du sud-ouest de la wilaya, soit Larbaâtache, Khemiss El-Khechna, et Ouled-Moussa, a indiqué à l’APS M. Mehdi Akad.
D’un coût de réalisation de 450 millions de dinars, au titre du présent quinquennat (2010-2014), ce projet englobe la réalisation de 34 km de conduites d’eau, une station de pompage et 5 réservoirs d’une capacité unitaire de 2.000 à 5.000 m3 d’eau. Selon les données fournies par M. Akad, une population de 850.000 âmes de la wilaya de Boumerdès bénéficiera de ce projet de transfert d’eau potable à partir du barrage Taksebt, vers Alger, grâce à un apport d’eau quotidien de 95.000 m3 d’eau, soit 170 l/j pour chaque citoyen. Doté d’une enveloppe globale de 6,5 milliards de dinars, ce projet, dont la première tranche a été lancée en 2007, est destiné à couvrir les besoins en eau potable de 35% de la population de Boumerdès au-delà de l’année 2030, a-t-il ajouté. Réparti en trois tranches, le projet englobe, dans sa totalité, la réalisation de 180 km de conduites, 33 réservoirs d’eau d’une capacité globale de 70.000 m3 d’eau et 14 stations de pompage. La première tranche de ce transfert d’eau, livrée en 2008, a permis le renforcement de l’AEP d’un bassin de population de plus de 330.000 âmes résidant dans 13 communes de la wilaya, tandis que la seconde tranche, mise en exploitation en 2010, a profité à une population de 200.000 âmes de sept communes, ainsi que des villages relevant de Bordj-Menaïl et Cap-Djinet. Par ailleurs, la même source a signalé que la station de dessalement d’eau de mer de Cap Djinet, dont l’entrée en service est intervenue en 2012, profitera, à terme, à 145.000 habitants de la wilaya. Des travaux sont en cours en vue du raccordement de cette station au réseau AEP par le biais de 3 conduites principales d’eau. La première conduite principale, dont la réalisation est déjà achevée, est dirigée vers Bordj Menaïl, alors que la seconde conduite, réceptionnée récemment, est orientée vers les hauteurs de Dellys, afin d’alimenter les populations d’Afir, Dellys, Timezrit, Chaabat El Ameur et Issers en passant par Bordj Menaïl, avec une option future pour arriver jusqu’à Tizi-Ouzou. La troisième conduite, en chantier, partira en direction de Zemmouri et Boumerdès.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions