lundi 10 aot 2020 02:44:16

Khenchela, Développement : 320 millions de dinars pour promouvoir le tourisme

Le secteur du tourisme dans la wilaya de Khenchela a bénéficié de huit opérations de développement mobilisant un montant de 320 millions de dinars puisé dans le programme quinquennal 2010-2014, a-t-on appris hier auprès de la direction concernée. Près de la moitié de cette enveloppe, soit 150 millions de dinars, a été allouée à l’élaboration du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT) destiné à délimiter les différentes zones à vocation touristique telles que les forêts, les sources thermales et les sites historiques, a indiqué la même source, précisant que la majorité de ces opérations a été «lancée ou est en voie de l’être». Parmi les projets en cours, la même source a cité l’aménagement de la source principale de la station thermale de Hammam Salihine dont les eaux jaillissent à 20 litres par seconde. Le schéma d’aménagement touristique prévoit, dans cette station exploitée depuis l’ère romaine, l’aménagement de 6.035 m2, dont une partie (1.280 m2) est offerte aux investisseurs pour la création de nouvelles structures en extension, a-t-on indiqué à la direction du tourisme et de l’artisanat. Réputée pour les vertus thérapeutiques de ses eaux, notamment pour le traitement des rhumatismes et des arthrites, cette station a été fermée en novembre 2013, en raison des mauvaises conditions d’hygiène qui commençaient à y prévaloir. Un montant de 40 millions de dinars a été mis en place pour sa requalification dans le cadre du programme complémentaire accordé à la wilaya au terme de la dernière visite du Premier ministre. Une étude de valorisation et de promotion de la station climatique du mont Chelia a également été réalisée, à la faveur d’une opération relevant du programme national de promotion du tourisme de montagne et de l’écotourisme. Ce site naturel est surtout réputé pour son pic Ras-Kelthoum qui culmine à 2.836 m au-dessus du niveau de la mer et pour sa vaste et majestueuse cédraie. Cette étude exécutée par deux bureaux, dont un français, recommande, notamment la création d’un village touristique, d’un hôtel de 140 lits, d’un sanatorium de 60 lits et d’un espace de loisirs et de détente. Le secteur du tourisme compte, dans la wilaya de Khenchela, cinq sources thermales, cinq hôtels totalisant 193 lits, en plus de 2.000 artisans, dont 800 ont bénéficié des divers dispositifs de soutien à l’emploi.

PUBLIE LE : 20-04-2014 | 23:00
D.R

Le secteur du tourisme dans la wilaya de Khenchela a bénéficié de huit opérations de développement mobilisant un montant de 320 millions de dinars puisé dans le programme quinquennal 2010-2014, a-t-on appris hier auprès de la direction concernée.

Près de la moitié de cette enveloppe, soit 150 millions de dinars, a été allouée à l’élaboration du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT) destiné à délimiter les différentes zones à vocation touristique telles que les forêts, les sources thermales et les sites historiques, a indiqué la même source, précisant que la majorité de ces opérations a été «lancée ou est en voie de l’être». Parmi les projets en cours, la même source a cité l’aménagement de la source principale de la station thermale de Hammam Salihine dont les eaux jaillissent à 20 litres par seconde. Le schéma d’aménagement touristique prévoit, dans cette station exploitée depuis l’ère romaine, l’aménagement de 6.035 m2, dont une partie (1.280 m2) est offerte aux investisseurs pour la création de nouvelles structures en extension, a-t-on indiqué à la direction du tourisme et de l’artisanat. Réputée pour les vertus thérapeutiques de ses eaux, notamment pour le traitement des rhumatismes et des arthrites, cette station a été fermée en novembre 2013, en raison des mauvaises conditions d’hygiène qui commençaient à y prévaloir. Un montant de 40 millions de dinars a été mis en place pour sa requalification dans le cadre du programme complémentaire accordé à la wilaya au terme de la dernière visite du Premier ministre. Une étude de valorisation et de promotion de la station climatique du mont Chelia a également été réalisée, à la faveur d’une opération relevant du programme national de promotion du tourisme de montagne et de l’écotourisme. Ce site naturel est surtout réputé pour son pic Ras-Kelthoum qui culmine à 2.836 m au-dessus du niveau de la mer et pour sa vaste et majestueuse cédraie. Cette étude exécutée par deux bureaux, dont un français, recommande, notamment la création d’un village touristique, d’un hôtel de 140 lits, d’un sanatorium de 60 lits et d’un espace de loisirs et de détente. Le secteur du tourisme compte, dans la wilaya de Khenchela, cinq sources thermales, cinq hôtels totalisant 193 lits, en plus de 2.000 artisans, dont 800 ont bénéficié des divers dispositifs de soutien à l’emploi.


 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions