mardi 19 novembre 2019 02:28:54

Education nationale : Retrait à partir d’aujourd’hui des convocations pour les Bac et BEM sport

Plus d’un million de candidats inscrits pour les examens du Bac et BEM sport, procéderont à partir d’aujourd’hui au retrait de leurs convocations pour se présenter à cette épreuve dont la date est fixée entre le 4 et le 22 mai prochain.

PUBLIE LE : 20-04-2014 | 0:00
D.R

Plus d’un million de candidats inscrits pour les examens du Bac et BEM sport, procéderont à partir d’aujourd’hui au retrait de leurs convocations pour se présenter à cette épreuve dont la date est fixée entre le 4 et le 22 mai prochain.
Pour ce qui est des examens de fin d’année scolaire, à savoir les épreuves d’entrée en première année moyenne, programmées pour le 28 mai prochain avec une session de rattrapage le 25 juin 2014, celles du baccalauréat dont la date est fixée entre le 1er et le 5 juin prochain et du Brevet d’enseignement moyen (BEM) qui auront lieu du 9 au 11 du même mois, l’Office national des examens et concours (ONEC), a invité les candidats, notamment ceux du Bac et du BEM, au retrait des convocations qui se fera à partir du 28 avril, soit lundi prochain sur les deux sites :
— http ://ins.onec.dz/bem
— http ://ins.onec.dz/bac.
Il y a lieu de rappeler que les postulants à ces deux examens ont eu un délai fixé entre le 15 mars et le 15 avril pour confirmer leur première inscription via Internet et corriger, d’éventuelles erreurs commises et de finaliser leur inscription. Pour la plupart d’entre eux, la mission a été accomplie avec succès, même si les deux sites étaient en passe de connaître par moment une certaine saturation !
En effet, après avoir procédé aux premières inscriptions via ces deux sites durant le premier trimestre de l’année scolaire en cours, les candidats aux deux examens (Bac et  BEM) ont procédé à la confirmation de cette opération durant les vacances de printemps.
Une nouvelle et dernière procédure qui permettra aux élèves concernés de revoir, de corriger et de valider une bonne fois pour toutes, leur participation à ces deux épreuves.
Une fois la convocation en poche, les candidats aux examens de fin d’année scolaire, se consacrerons aux révisions d’abord pour l’examen blanc et ensuite pour les épreuves finales. Afin d’améliorer les chances de réussite, les responsables du ministère de l’Education nationale on annoncé un certain nombre de mesures. Il s’agit entre autres de l’ouverture des établissements scolaires au profit des élèves intéressés en dehors des horaires ordinaires de travail et durant tout le mois de mai.
Cette année, on compte 1.894.500 candidats attendus aux différentes épreuves. On notera un nombre important de candidats par rapport aux années précédentes. Selon les premières estimations de  l’Office national des examens et concours (ONEC), on compte une différence de plus de 87.669 candidats au Bac soit un taux d’augmentation de 15,40%.
Idem pour ce qui est du nombre de postulants au BEM et dont le taux d’augmentation atteint  4,55%. Par contre le nombre d’inscrits à l’examen d’entrée au collège a enregistré une diminution de 1,94%.
S’agissant des préparatifs à ces trois examens, le ministère de tutelle compte ouvrir 7.808 centres d’examen dont 2.180 consacrés aux  épreuves du Bac, 2.226 au BEM et 3.400 pour l’examen d’entrée en première année moyenne.
L’encadrement de tous ces candidats sera assuré par 301.312 enseignants et surveillants, dont 120.000  prendront en charge la surveillance des candidats au Bac à raison de trois surveillants par salle pour les candidats scolarisés et de quatre surveillants par salle pour les candidats libres. Pour ce qui est du BEM, il sera confié à 100.212 surveillants avec une même répartition. Par contre celui de la fin du cycle primaire, verra 81.100 surveillants à raison de  deux par salle d’examen.
Pour ces trois examens, une enveloppe de 4,780  milliards de dinars est prévue, dont 2,588 milliards de dinars, soit 54%, sont destinés aux épreuves du Bac. 
Le ministère de tutelle a prévu 15.660 observateurs pour les épreuves du baccalauréat, 4.500 pour le BEM et 3.400 pour l’examen d’entrée au CEM. Le renforcement de l’effectif des observateurs, au niveau des centres d’examen permettra, selon les responsables du secteur, une meilleure transparence de l’examen et aidera les chefs de centres dans leurs missions.
Les observateurs auront tous à rédiger un rapport destiné à l’ONEC, dans lequel ils consigneront des informations et des observations sur le déroulement de l’examen.
Sarah Sofi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions