mardi 16 juillet 2019 18:18:57

Conférence de presse du candidat Moussa Touati : « Je vais continuer à exercer ma citoyenneté »

Le candidat à l’élection présidentielle, Moussa Touati, a indiqué qu’il n’était pas du tout convaincu par le taux de participation annoncé jeudi par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, estimant qu’il «est exagéré».

PUBLIE LE : 19-04-2014 | 0:00
Ph : Nacéra

Le candidat à l’élection présidentielle, Moussa Touati, a indiqué qu’il n’était pas du tout  convaincu par le taux de participation annoncé jeudi par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, estimant qu’il «est exagéré».

S’exprimant au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue hier au Centre international de presse avant même la proclamation officielle des résultats, Moussa Touati a estimé que le «taux réel de participation ne dépasse pas les 15%», alors que le taux annoncé par le ministère de l’Intérieur a dépassé les 51%. «Nous  n’acceptons pas ce taux. Il est exagéré», a-t-il indiqué, précisant qu’il attendait «la proclamation officielle des résultats pour présenter nos recours au niveau du Conseil constitutionnel». Pour ce qui est des avis «favorables» et «satisfaisants» émis par les observateurs internationaux sur le déroulement du vote, le président du FNA a indiqué que «l’Algérie n’est pas un pays en situation de guerre, et la présence  des observateurs n’est pas justifiée». Interrogé sur le rôle de ces observateurs étrangers, Moussa Touati a estimé que «leur travail n’est pas crédible, d’autant plus qu’ils ont été payés pour le faire ; donc on ne peut compter sur leur rapport relatif à la transparence du scrutin». Moussa Touati s’en est pris également à «certain candidats», notamment en ce qui concerne le financement de la campagne électorale. Pour lui, «ces candidats n’ont pas respecté la somme plafonnée par la loi est qui est de 6 milliards de centimes, estimant qu’ils l’ont largement dépassée. «Certains candidats ont franchi le seuil de 300 milliards de centimes», a-t-il lancé, sans donner de noms. Sur une question relative aux boycotteurs qui ont préféré ne pas s’engager dans cette course, parce qu’ils pensent que les résultats sont connus d’avance, et sur la possibilité de se joindre à ces derniers, Moussa Touati a affirmé qu’il n’avait  pas «l’intention de se retirer», et qu’il continuera à exercer sa citoyenneté, car, selon lui, «le changement ne peut avoir lieu par le retrait de la scène politique, mais par l’exercice de sa pleine citoyenneté jusqu'à atteindre mon objectif».  
M. Touati s’est dit «déçu, non satisfait et non convaincu» par les résultats annoncés par le ministre de l’Intérieur.  À une question sur l’action entreprise par son parti en coordination avec les autres candidats, le président du FNA a confirmé que les directeurs de campagne des candidats s’étaient déjà réunis une première fois, «sans qu’il y ait de suite à cette action».
«Nous avons voulu reprendre contact avec les autres partis et poursuivre  cette action, mais ils demeuraient injoignables, leurs téléphones portables  étant fermés», a encore regretté M. Touati.         
Moussa Touati a écarté  par ailleurs une éventuelle alliance avec l’opposition, y compris le courant islamiste ou même laïc, parce qu’il ne s’entend pas avec leurs méthodes de travail.  
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions