mardi 18 juin 2019 06:56:17

Ali Benflis : « Pour un changement pacifique »

Le candidat indépendant à l’élection présidentielle Ali Benflis a déclaré hier lors d’une conférence de presse organisée au siège de sa direction de campagne «rejeter les résultats du scrutin», en indiquant que «ma première conclusion est qu’il n’ya pas eu des élections

PUBLIE LE : 19-04-2014 | 0:00
Ph. T. Rouabah

Le candidat indépendant à l’élection présidentielle  Ali Benflis a déclaré hier lors d’une conférence de presse organisée au siège de sa direction de campagne «rejeter les résultats du scrutin», en indiquant que «ma première conclusion est qu’il n’ya pas eu des élections. Je les contesterai par toutes les voies politiques et légales», mais au-delà de ma position personnelle a-t-il dit, «ce qui importe aujourd’hui, plus que toute autre considération, c’est le sort de la République elle-même ».  
Le conférencier poursuivra «En conséquence,  je considère que ma candidature et mon projet  politique ont été accueillis avec une ferveur populaire qui est allée au-delà de tout ce que j’attendais ou espérais» .
Aussi, «si les suffrages avaient été exprimés de manière sincère et intègre et si le jugement    du peuple avait été rendu de manière irrécusable» a-t-il ensuite ajouté «je l’aurais accepté et je m’y serais soumis avec déférence».
Apparemment fort déçu par les résultats enregistrés, Benflis dira qu’«il ne faut pas se voiler la face, ce dont il s’agit, en ce 17 avril c’est une répartition  administrative des suffrages entre les candidats à l’élection présidentielle». «Ma seconde conclusion» a-t-il dit «est que mon projet politique pour l’Algérie a rencontré un engouement insoupçonnable et a gagné  une adhésion très large. Le peuple algérien dans son ensemble et celles et ceux d’entrevous qui m’ont suivi durant ma campagne  électorale» a fait savoir le candidat «ont pu constater par eux même, la réalité incontestable de cet engouement et de cette adhésion ».
Il a fait savoir que «l’alternance démocratique devra être  consensuelle, ordonnée  et pacifique». cette alternance consensuelle a-t-il expliqué, «devra  s’assurer la mobilisation politique  et sociale  la plus large autour  d’elle. Ordonnée,  elle devra  agencer ses priorités en distinguant entre le plus et le moins  pressant, entre l’essentiel et le secondaire  dans le cadre  d’une démarche graduelle.  Pacifique, elle devra avoir pour mot d’ordre le dialogue politique comme moyen de sa réalisation».  Le malheureux candidat à la présidentielle affirmera qu’«il est incontestable que mon projet  politique a bénéficié d’une large mobilisation  populaire, et beaucoup y ont cru et y croient toujours. Je ne les décevrai pas. je les invite à rester soudés et mobilisés pour le nouveau combat politique qui nous attend» a-t-il souligné.
Ce combat commun  a expliqué Ali Benflis « exige  du courage, de la  détermination et un souffle long. Je sais que nous n’en manquons  pas».  Ali Benflis a promis qu’il annoncera prochainement la création d’un large «rassemblement patriotique» au service de la République, comme il le dira. A cette occasion, le candidat à la présidentielle a salué et tenu à rendre hommage à ceux qui l’ont soutenu, accompagné et porté avec lui le projet de renouveau  pour l’Algérie.
Makhlouf Ait Ziane

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions