vendredi 21 septembre 2018 11:54:05

A travers les medias algeriens : Forte mobilisation de la profession

A chaque déroulement d’un événement qui marque un tournant politique historique et décisif pour la nation algérienne, la presse écrite et audiovisuelle qui entend être le plus proche relais de l’opinon publique, mobilise en grand nombre ses journalistes

PUBLIE LE : 19-04-2014 | 0:00
D.R

A chaque déroulement d’un événement qui marque un tournant politique historique et décisif pour la nation algérienne, la presse écrite et audiovisuelle qui entend être le plus proche relais de l’opinon publique, mobilise en grand nombre ses journalistes, techniciens et son personnel pour le traitement des informations en temps réel ce qui est un véritable tour de force compte tenu de la durée relativement courte impartie à l’élection. Mis à part les spéculations qui allaient bon train pendant la journée du 17 avril, le citoyen convaincu d’accomplir son devoir, ne pouvait en aucun cas rester indifférent à l’événement. Il faut dire, pour abonder dans ce sens, que les médias lourds comme les radios et télévisions  qui ont accrédité près de 1.000 journalistes auront accaparé toute l’attention des populations à travers le territoire national où étaient envoyés les reporters et journalistes des différents organes, ces derniers auront effectué les déplacements dans les villes les plus reculées pour relayer l’information.
Ainsi chacun pouvait suivre le déroulement de l’élection à travers les plateaux de télévision qui ont, à cette occasion, travaillé en étroite collaboration et conjugué leurs efforts pour la réussite de la couverture médiatique de l’événement. Ce fut le cas pour Canal Algérie et l’A3 qui ont opté pour un seul plateau présenté en langue arabe avec la diffusion par l’image et le son de reportages et des points de presse effectués par des envoyés spéciaux pendant que la programmation des journaux télévisés obéissait au fonction interne de chaque chaîne. Les téléspectateurs comme les auditeurs ont toute la latitude d’avoir une opinion générale sur les détails de ce scrutin attendu avec beaucoup d’intérêt par les uns et les autres et d’avoir en parallèle un aperçu global du climat qui régnait aussi bien dans les régions éloignées que dans les villes côtières pendant cette élection. Il faut bien convenir qu’avec les avancées spectaculaires enregistrées cette dernière décennie, la presse audiovisuelle algérienne ainsi que la diversité de la presse écrite maîtrisant parfaitement la technicité de pointe et les moyens modernes de la diffusion de l’information mis à sa disposition dans une organisation et une discipline sans faille, arrive malgré la conjoncture et sa place géopolitique assez délicate ces dernières années si l’on songe aux bouleversements que connaissent les pays voisins, à apporter au citoyen une information de proximité particulièrement pour le service publique et le secteur étatique. On peut noter, pour avoir été à l’écoute, que les médias, sans donner l’impression d’avoir un parti pris, ont distillé toutes les informations à travers leurs différents canaux dans une ambiance des plus conviviales et chaleureuses avec un entrain qui dénotait tout au long de cette élection un optimisme certain quant à son issue heureuse. Toujours à pied d’œuvre, le nombre impressionnant de journalistes mobilisés à cet effet et qui ont joint leur savoir-faire en toute impartialité, révélait aux yeux du monde des Algériens, pour la plupart jeunes, pleinement engagés dans l’exercice de leur métier et faisant montre d’un sang froid et de leur pleine disponibilité pour la couverture de cet important rendez-vous.  
Lynda Graba
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions