mercredi 26 septembre 2018 10:51:43

Canada : Affluence considérable à Montréal

Les Algériens de Montréal ont été plus nombreux hier à se rendre au consulat général de Montréal, au dernier jour du scrutin afin de participer à un vote à l’égard duquel ils se sentent « concernés ».

PUBLIE LE : 18-04-2014 | 0:00
D.R

Les Algériens de Montréal ont été plus nombreux hier à se rendre au consulat général de Montréal, au dernier jour du scrutin afin de participer à un vote à l’égard duquel ils se sentent « concernés ». Comme c’est souvent le cas en Algérie et à l’étranger, les électeurs algériens relevant de la circonscription de Montréal ont été nombreux à se rendre hier aux urnes en familles, en couples ou individuellement, afin de prendre part à un scrutin qui les « concerne » et pour lequel ils se sentent « impliqués », affirment des votants. « Je suis Algérienne avant tout et par conséquent, me sens concernée par cette élection. L’Algérie demeure ma patrie où que j’aille », martèle Malika, une jeune maman accompagnée de son époux et de son bébé. Avouant n’avoir pas été « tout à fait décidée » il y a une semaine quant à l’acte d’aller voter ou pas, cette employée d’usine à Montréal déclare avoir opté au final pour exprimer son opinion pour le programme qui a « permis à l’Algérie de retrouver sa stabilité », en espérant que la jeunesse se « mette à travailler sérieusement » afin de contribuer au développement du pays. « Nous sommes ici depuis deux ans, et nos débuts y ont été très difficiles, nous ne regrettons pas notre choix, car c’est une nouvelle expérience pour nous, mais nous réalisons que si nous avons eu des acquis, nous en avons aussi perdu d’autres », affirme-t-elle, en évoquant, notamment la nostalgie quant aux proches et à la mère-patrie. Son mari, anciennement contremaître à la SNTF occupe à Montréal la même fonction que son épouse, laquelle a abandonné son poste de chef de service dans les Assurances pour s’installer au Canada. Il intervient pour soutenir les mêmes propos et informer avoir voté pour un autre candidat, tout en étant « nourri » par les mêmes aspirations de stabilité et de progrès pour le pays d’origine. « J’ai voté pour empêcher l’usurpation de ma voix. J’aurais pu boycotter, mais j’ai décidé de prendre part pour participer au changement que je souhaite pour mon pays après l’avoir fait durant les récentes élections provinciales au Canada », argumente, de son côté, Samia Ferhani, contrôleur de la qualité dans une usine d’agroalimentaire à Montréal. « Peu importe qui gagnera, l’essentiel est que la stabilité de l’Algérie ne soit pas menacée », soutient de son côté Mohamed A. qui vient de sortir de quitter le consulat général, à l’instar de la majorité des électeurs rencontrés sur place. « Nous sommes les enfants d’Amirouche et de Si El-Haoues, nous sommes fiers d’être des Algériens et prions pour que notre patrie soit épargnée de toute atteinte. L’Algérie a des hommes et des femmes qui la défendent, nous méritons d’avoir une position plus prestigieuse au sein des nations », lance à haute voix un votant, la cinquantaine. Accompagné de sa fille adolescente, le fait de voter semble l’avoir si ému qu’il a du mal à s’arrêter de parler. A l’instar des jours précédents, de nombreux Algériens établis à Montréal n’ont pu exprimer leur position ou donner leur voix au candidat de leur choix à défaut de carte d’électeur.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions