lundi 18 novembre 2019 23:49:51

Bouira : Saccage de 2 centres à Saharidj et échauffourées

Deux centres de vote de la commune de Saharidj ont été saccagés par des jeunes et des échauffourées ont éclaté dans la matinée d’hier entre des unités anti-émeute de la gendarmerie nationale et des jeunes de la localité de Rafour (M’Chedallah), qui voulaient perturber le déroulement du scrutin présidentiel, a-t-on appris de source sécuritaire.

PUBLIE LE : 18-04-2014 | 0:00
D.R

Deux centres de vote de la commune de Saharidj ont été saccagés par des jeunes et des échauffourées ont éclaté dans la matinée d’hier entre des unités anti-émeute de la gendarmerie nationale et des jeunes de la localité de Rafour (M’Chedallah), qui voulaient perturber le déroulement du scrutin présidentiel, a-t-on appris de source sécuritaire. Au centre-ville de Saharidj (60 km à l’est de Bouira), des jeunes sont entrés dans deux centres de vote, mis en place au niveau de l’école primaire Mohamed-Khider et de la Nouvelle-Ecole, où ils ont commencé à "tout casser", a-t-on précisé de même source. Contacté par l’APS, le maire par intérim de cette municipalité, M. Irnaten Mouloud, a confirmé cette information, en soulignant toutefois que des citoyens de la région "tentent d’apaiser les esprits pour permettre aux gens d’accomplir leur devoir électoral dans la sérénité".
"Les urnes des deux centres de vote détruites ont été remplacées et le calme règne actuellement", a-t-il précisé, observant cependant qu’il y a "peu de gens" qui votent "pour le moment". A Rafour, des échauffourées qui ont éclatées la veille du scrutin entre des unités anti-émeute de la gendarmerie nationale et des jeunes de cette région, après avoir voulu saccager les bureaux de vote pour empêcher les gens de voter, se poursuivaient dans la matinée, a-t-on ajouté de source sécuritaire.
"Parmi ces jeunes, figurent notamment des militants du dit ‘‘Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie’’ (non reconnu)", a-t-on précisé de même source, ajoutant que la situation était "toujours tendue" et un renfort de la gendarmerie nationale y a été déployé.
En dépit de cela, l'opération de vote se déroule et des citoyens se déplacent aux bureaux de vote "timidement", selon des informations recoupées auprès de citoyens contactés par l’APS, rappelant que cette localité renoue ainsi avec son rituel de violence émaillant chaque rendez-vous électoral.

---------------------------------

44 gendarmes légèrement blessés
Quarante-quatre éléments des forces anti-émeute de la gendarmerie nationale ont été légèrement blessés hier dans les échauffourées les ayant opposés à des jeunes de Rafour (est de Bouira) qui voulaient empêcher le déroulement du scrutin présidentiel dans cette localité, a-t-on appris de source hospitalière. "Nous avons prodigué les soins nécessaires à 44 gendarmes blessés par des jets de pierres, évacués vers notre établissement", a indiqué à l’APS le chef de service de surveillance médicale de l’hôpital de M’chedallah, M. Gaci Khaled, précisant que tous les blessés, qui souffraient de légers traumatismes, "ont quitté l’établissement hospitalier". Plusieurs émeutiers ont également été blessés dans ces échauffourées, a fait savoir citoyen de Rafour. Aucun blessé, parmi ces jeunes, n’a été cependant signalé par cette source hospitalière. Les échauffourées se poursuivaient toujours dans l’après-midi dans la localité de Rafour, où les gendarmes assuraient la sécurisation d’un bureau de vote, sachant que le second avait été saccagé par les émeutiers dans la matinée, a-t-on constaté. Dans la commune de Haizer, à une dizaine de kilomètres à l’est de Bouira, un groupe de jeunes a tenté en vain de saccager le centre de vote installé au niveau de l’école primaire Amzal-Ali de la ville, où un renfort d’éléments de la gendarmerie nationale y a été aussi déployé pour sécuriser les opérations de vote, a indiqué le maire de cette municipalité, M. Chaâbane Meziane, signalant qu’en dépit de cela, "les gens continuent de voter, bien que timidement".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions