vendredi 28 fvrier 2020 13:15:53

Sud-est de l'Ukraine : Des centaines de manifestants à Marioupol contre Kiev

Poutine : « j’espère fortement ne pas avoir à envoyer l'armée russe en Ukraine»

PUBLIE LE : 18-04-2014 | 0:00
D.R

Plusieurs centaines de personnes manifestaient jeudi à Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine, contre le pouvoir en place en raison de violences ayant fait trois morts.

Le rassemblement se tenait devant la mairie de Marioupol, à une centaine de kilomètres au sud de Donetsk. Le bâtiment est occupé depuis le week-end par des partisans d'un référendum local en vue d'obtenir plus d'autonomie, dans le cadre d'une fédéralisation proposée par la Russie.
Les manifestants portaient le drapeau aux couleurs russes de la République de Donetsk proclamée par les sympathisants de Moscou. Une unité de la garde nationale a été attaquée mercredi soir par environ 300 assaillants, qui ont lancé des cocktails Molotov et des bombes incendiaires. Ils ont été repoussés par les forces spéciales du ministère de l'Intérieur, selon le ministre Arsen Avakov, qui a fait état de trois assaillants tués et 13 blessés et de 63 interpellations.
Au volet diplomatique, les chefs de diplomatie des Etats-Unis, de la Russie, l'Union européenne et l'Ukraine se réunissaient hier à Genève pour tenter une désescalade des tensions en Ukraine, notamment dans l'est du pays, alors que le fossé continue à se creuser entre Russes et Occidentaux sur un règlement de la crise.
Cette réunion quadripartite, dans un hôtel de la ville suisse, se tient entre les ministres des Affaires étrangères ukrainien, Andrïï Dechtchitsa, russe, Sergueï Lavrov, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, et la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.
Le chef de la diplomatie américaine s'était entretenu avant le début des discussions quadripartites tour à tour avec ses homologues européen, ukrainien et russe. C'est la première fois que les chefs de diplomatie russe et ukrainienne se rencontrent.
Des diplomates américains ont confié mercredi soir en arrivant à Genève qu'il espéraient que cette réunion soit l'occasion d'un «vrai dialogue» entre Moscou et Kiev.

--------------------------------

Poutine : « j’espère fortement ne pas avoir à envoyer l'armée russe en Ukraine»
Le président russe, Vladimir Poutine, a appelé hier les autorités ukrainiennes à tenir "un dialogue avec les populations des régions dans l'est et le sud-est" du pays. "Il est temps que les autorités (de Kiev) entament un dialogue avec la population de ces régions, libèrent des détenus et trouvent une solution par la négociation", a déclaré M. Poutine lors d'une séance de questions-réponses avec le public russe diffusée en direct. Il a, en outre, indiqué qu'il n'avait jamais planifié d'intégrer la Crimée au territoire russe, insistant sur le fait que le danger pour la population russophone avait été "clairement palpable". "Nous avons simplement suivi le cours des événements... lorsque nous avons pris la décision, tout a été mis en œuvre rapidement et de façon décisive", a-t-il ajouté. Par ailleurs, M. Poutine a souligné qu'il "espérait fortement" ne pas avoir à envoyer l'armée russe en Ukraine. "Je tiens à rappeler que le Conseil de la Fédération russe (chambre haute) a octroyé au président le droit d'utiliser les forces armées en Ukraine. J'espère fortement que je ne serai pas obligé de recourir à ce droit", a-t-il dit.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions