Ali Benflis : « L’avenir de notre pays est entre les mains du peuple »

Le candidat à la présidentielle M. Ali Benflis a accompli, hier, son devoir électoral à l'école primaire Mohamed-Alik, Hydra (Alger). S’exprimant à cette occasion, l’ancien chef du gouvernement a souligné qu’il venait accomplir son devoir électoral «avec un sentiment de confiance et d’espoir pour mon pays».
PUBLIE LE : 17-04-2014 | 23:00

Le candidat à la  présidentielle M. Ali Benflis a accompli,  hier, son devoir électoral à l'école primaire  Mohamed-Alik,  Hydra (Alger). S’exprimant  à  cette occasion, l’ancien chef du gouvernement a souligné qu’il venait accomplir son devoir électoral «avec un sentiment de confiance et d’espoir pour mon pays». «Je saisis cette opportunité pour renouveler à mes concitoyens mon appel pour qu’ils participent massivement  à ce scrutin déterminant». «L’avenir de notre pays est entre les mains du peuple qui est souverain», a-t-il ajouté. Il s’est également déclaré «convaincu que le changement et le renouveau par la voie pacifique des urnes est à portée de nos mains». «Notre pays a un rendez-vous décisif avec son histoire, un rendez-vous qu’il est important pour nous tous de ne pas manquer». Et d’ajouter que «chacun d’entre nous doit être convaincu que le changement démocratique auquel nous aspirons commence aujourd’hui». Selon lui, «la fraude à laquelle nous sommes habitués persiste toujours». Et de poursuivre : «Pour sauver notre pays de la crise et assurer son avenir, il est nécessaire d’instaurer la paix et la démocratie ainsi que le respect de la souveraineté du peuple  algérien». L’ancien ministre de la Justice a relevé, par ailleurs, le fait que  «personnellement, j’ai mis en garde contre la fraude durant la période électorale». Le candidat a rappelé qu’«il est venu avec son  projet pour le renouveau national», qui vise, a-t-il ensuite précisé,  «l’instauration d’un Etat de droit démocratique, fondé sur des institutions fortes, responsables, ayant pour principes et mode de fonctionnement les règles de bonne gouvernance et les mécanismes de concertation et de dialogue ».
Néanmoins, devant les journalistes qui le pressaient de questions, il dira : «Je suis convaincu que si le vote ne se déroule pas dans la transparence et que la fraude persiste, l’Algérie ne sortira jamais de sa crise.» Enfin, il tiendra à réitérer le fait qu’il est contre toute forme de violence en cas d’échec : «Je suis un homme de paix, de stabilité et de réconciliation et je suis un homme qui refuse la violence comme moyen de communication, et je n’appellerai jamais à celà», a-t-il précisé à la fin
Makhlouf Ait Ziane


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com