samedi 21 septembre 2019 20:18:13

Bordj Bou Arreridj : Une grande réussite

Aucun équipement, de l’isoloir au matériel de communication ,en passant par les bulletins n’a manqué dans les centres visités, même dans les villages comme c’était le cas à Makhamra où nous sommes passés .

PUBLIE LE : 17-04-2014 | 23:00

Aucun équipement, de l’isoloir au matériel de communication ,en passant par les bulletins n’a manqué dans les centres visités, même dans les villages comme c’était le cas à Makhamra où nous sommes passés .
Aucun incident n’a été enregistré. Que ce soit dans les centres ou ailleurs l’ambiance était calme pour ne pas dire fraternelle, les représentants des candidats et les encadreurs des bureaux ont partagé les repas et même les bons moments. La discussion que nous avons surprise entre les deux parties à propos du match Barça-Athlético Madrid en est une parfaite illustration .
La sécurité qui a régné dans les localités que nous avons visitées était présente également sur les routes. Pourtant nous avons traversé des dizaines de kilomètres de chemins de wilaya, chemins communaux, routes nationales et même l’autoroute Est-Ouest sans le moindre problème. La présence des services de sécurité que ce soit la gendarmerie nationale ou la police était discrète mais efficace. La quiétude était maîtresse. La politique de réconciliation nationale est passée par là
Tous les chemins ont été modernisés et élargis donnant l’image d’un pays en développement. L’Algérie n’est plus ce qu’elle était. C’est ce qu’ont rappelé les citoyens que nous avons rencontrés dans les différents centres qui n’ont pas manqué de souligner tous ces acquis et d’autres tout en souhaitant qu’ils soient consolidés par le prochain président. Mais l’élément qui revenait le plus est la stabilité que certaines parties ont voulu mettre en doute et même en péril .
Le déroulement des élections dans la wilaya a montré le contraire. Non seulement la situation était normale comme l’indiquent tous ces commerces ouverts, cette circulation sur les routes et les citoyens dans tous les endroits y compris le parc d’attraction qui a eu droit à son affluence habituelle. La peur de certains est restée dans leurs esprits .
 
Pas de place pour l’instabilité
La bonne organisation des bureaux a levé toutes les équivoques à propos de l’intervention de l’administration. De l’aveu même des représentants des candidats, l’opération a été normale. Mieux toutes les dispositions légales ont été respectées. Ce que les observateurs étrangers ont confirmé. Le wali qui a effectué son devoir électoral au centre Bouderouaz Lamri au centre-ville de Bordj Bou Arréridj l’avait annoncé en soulignant que la mission de l’administration s’est limitée à mobiliser les moyens humains et matériels nécessaires pour la réussite du scrutin. Le seul espoir que nous formulons a ajouté le premier responsable de la wilaya qui était entouré de la presse locale et nationale, écrite et audiovisuelle, privée et publique pour montrer que l’interdiction dont elle a fait l’objet n’est qu’une rumeur, et que ces élections sont une fête pour l’Algérie.
Tous ceux que nous avons rencontrés disaient qu’au-delà de la personnalité du futur président c’est l’Algérie qui gagnera comme le prouve le taux de participation qui est allé en grandissant. De 7,50 % en fin de matinée on est passé en début d’après-midi à 20,33 %. Cela n’a rien de surprenant quand on sait que les femmes attendent d’avoir fait leur travaux ménagers pour se rendre dans les bureaux de vote. Les hommes préfèrent y aller en fin de journée . La seule exception se trouve dans les villages, à Makhmara le centre a fait le plein de votants à la fin de la matinée. Les paysans qui terminent leurs tâches très tôt préfèrent voter avant de se retrouver sur la place du village. A Ras El Oued, en début d’après-midi, des chaînes de femmes et d’hommes se sont formées, même devant les bureaux contrairement à Medjana ou les centres étaient vides ou presque le matin. Quand au chef-lieu qui a enregistré l’un des plus bas taux avec 16 % à 14 heures il faudra attendre la fin de la journée pour que les citoyens se libèrent et aillent voter. Au village nord, l’un des quartiers populaires de la ville, la participation n’avait d’égal que l’animation dont le quartier était coutumier. Même les enfants qui n’ont pourtant rien à voir avec l’événement se sont déplacés pour dire que ce dernier était important. Mais au-delà des chiffres et des noms c’est l’ambiance qui importe. A Bordj Bou Arreridj elle a été bonne et significative : le terrorisme ne passera pas, l’instabilité aussi.
F. D.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions