mardi 13 novembre 2018 20:06:03

Association Machaal Echahid : Hommage au défunt Ali Kafi

A l’occasion du premier anniversaire de la mort du moudjahid, le colonel Ali Kafi, président du Haut Conseil d’Etat, l’association Machaâl Echahid et les membres de la famille du défunt, ont organisé, hier matin au cimetière El Alia...

PUBLIE LE : 17-04-2014 | 0:00
D.R

A l’occasion du premier anniversaire de la mort du moudjahid, le colonel Ali Kafi, président du Haut Conseil d’Etat, l’association Machaâl Echahid et les membres de la famille du défunt, ont organisé, hier matin au cimetière El Alia, une cérémonie de recueillement à la mémoire du défunt. Parmi les présents à cet hommage, l’on pouvait notamment reconnaître, Me Ali Haroun, ancien membre du HCE et M. Said Abadou, secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM). Etaient également présents, la veuve et les enfants du défunt ainsi que nombre de scouts (SMA) du groupe El Falah. Après la lecture de la Fatiha à la mémoire du défunt et le dépôt d’une gerbe de fleurs, au carré des martyrs, MM. Mohamed Salah Bouslama et Belkacem Fentazi, anciens moudjahidine, ont un à un, apporté des témoignages poignants sur le parcours militant du défunt Ali Kafi. Approché par la presse nationale, M. Saïd Abadou, SG de l’ONM, a également rendu un vibrant hommage au défunt qui fut, pour rappel, secrétaire général de cette même organisation. M. Saïd Abadou a souligné, dans ce contexte, que “ce recueillement se veut un hommage, une marque de reconnaissance, au défunt Ali Kafi mais aussi à tous les vaillants chouhada de ce cher pays qui ont donné leur vie à la patrie et pour que vive l’Algérie libre et indépendante”. M. Saïd Abadou a rappelé, lors de son témoignage, que le défunt Ali Kafi compte, en fait, parmi “les grands hommes de l’Algérie qui ont poursuivi, avec volonté et détermination, le parcours militant des chouhada pour le recouvrement de l’indépendance nationale”. Sous les ordres de Zighoud Youcef, Ali Kafi participa aux offensives d’août 1955. Un an plus tard, il fit partie de la délégation de la zone II au congrès de la Soummam et devint, par la suite, le dirigeant de la Wilaya II (de 1957 à 1959), après le départ de Lakhdar Bentobal en Tunisie. En mai 1959, Ali Kafi fut appelé à Tunis et devint un des dix colonels qui vont réorganiser les instances dirigeantes de la Révolution (GPRA et CNRA). Lors de la crise de 1962, Ali Kafi se retrouva du côté du GPRA. Au lendemain de l’indépendance, Ali Kafi est nommé ambassadeur dans plusieurs pays (Syrie, Liban, Libye, Tunisie, Egypte, Irak et Italie) puis élu en 1990 secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM). Le 11 janvier 1992, il est nommé membre du HCE, installé après la démission du président Chadli Bendjedid. Il succéda le 2 juillet 1992, en tant que président du HCE, à Mohamed Boudiaf, assassiné le 29 juin 1992. De 1994 à 1996, Ali Kafi reprit la direction de l’ONM avant de se consacrer à l’écriture de ses mémoires. L’ancien président du Haut Comité d’Etat (HCE), Ali Kafi, est décédé le 16 avril 2013, à l’âge de 85 ans, des suites d’un malaise.    
Soraya Guemmouri

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions