mardi 24 octobre 2017 08:48:15

La communauté nationale établie à l’étranger vote : Poursuite du scrutin à Bruxelles

Les électeurs résidents en Belgique, inscrits sur les listes électorales des bureaux de vote délocalisés de Gand, Charleroi, Mons, Liège et le Grand-duché de Luxembourg votent au siège du consulat, indique-t-on au consulat général, siège d’une animation particulière. Retraités, moudjahids, cadres de PME, employés, universitaires, femmes au foyer ou pour certaines enseignantes dans les universités et établissements scolaires de Belgique votent avec un certain enthousiasme pour beaucoup d’entre eux. «Tout se déroule comme prévu, mais il faut quand même retenir que pour les bureaux délocalisés, l’affluence reste modeste, l’éloignement semble dissuasif pour certains de nos compatriotes.» Dans ce centre de vote de Bruxelles, les Algériens résidant dans cette ville continuent d’ailleurs de voter, avec cependant une certaine prédominance des retraités, des femmes et jeunes filles, comparativement aux jeunes, assez clairsemés d’ailleurs au niveau du bureau de vote. Abdelouahab El- Haynia, 70 ans, originaire de Guelma, est confiant, affirmant qu’il vote pour son Algérie, pour faire avancer les choses. « Certes, chacun a ses idées, mais il faut que la démocratie triomphe», à l’issue de cette élection présidentielle, a-t-il estimé.

PUBLIE LE : 17-04-2014 | 0:00
D.R

Les électeurs résidents en Belgique, inscrits sur les listes électorales des bureaux de vote délocalisés de Gand, Charleroi, Mons, Liège et le Grand-duché de Luxembourg votent au siège du consulat,  indique-t-on au consulat général, siège d’une animation particulière.    

Retraités, moudjahids, cadres de PME, employés, universitaires,  femmes au foyer ou pour certaines enseignantes dans les universités et établissements scolaires de Belgique votent avec un certain enthousiasme pour beaucoup d’entre eux. «Tout se déroule comme prévu, mais il faut quand même retenir que pour  les bureaux délocalisés, l’affluence reste modeste, l’éloignement semble dissuasif  pour certains de nos compatriotes.» Dans ce  centre de vote de Bruxelles, les Algériens résidant dans cette ville continuent d’ailleurs de voter, avec cependant une certaine prédominance des retraités, des femmes et jeunes filles, comparativement aux jeunes, assez clairsemés d’ailleurs au niveau du bureau de vote. Abdelouahab El- Haynia, 70 ans, originaire de Guelma, est confiant, affirmant qu’il vote pour son Algérie, pour faire avancer les choses. « Certes, chacun  a ses idées, mais il faut que la démocratie triomphe», à l’issue de cette élection présidentielle, a-t-il estimé.          
Plus jeune, dynamique, Zahaf Abdelkrim, chauffeur-livreur, est catégorique quand il déclare qu’«il faut que le pays avance,  mais dans la sérénité. Il ne faut pas renier ce qui a été accompli comme avancées dans les différents domaines, et notamment en direction des jeunes», ajoutant que «nous voulons que les choses s’améliorent dans notre pays,  mais dans la continuité, pas dans l’anarchie. Il faut qu’il y ait un chef d’État qui s’occupe des jeunes, qui puisse répondre à leurs besoins», précisant qu’il ne connaît pas tous les candidats, mais  son vote servira la démocratie. Le centre de vote de Bruxelles compte 6.683 électeurs, et les cinq autres bureaux délocalisés qui ont été domiciliés depuis lundi au siège du consulat d’Algérie sont Charleroi (3.988 inscrits), Mons (2.558), Liège (2.010), Gand  (1.918), le Grand-duché de Luxembourg (458).           
La communauté algérienne au royaume de Belgique et au Grand-duché de Luxembourg est estimée, par les services consulaires, à 31.000 personnes immatriculées,  dont 17.635 inscrites sur les listes électorales.
Synthèse H. A.

------------------------------

Les Algériens de Montréal affirment avoir voté pour l’Algérie
Les Algériens de Montréal, qui se sont rendus  aux urnes pour la présidentielle du 17 avril, affirment qu’au-delà du candidat de leur choix, c’est pour la mère patrie, qu’ils ont décidé de voter, avec l’espoir d’avoir contribué pour que l’Algérie retrouve "définitivement la paix" et "plus de prospérité". À l’instar de leurs compatriotes en Algérie et dans d’autres pays, ceux établis dans la circonscription de Montréal sont nombreux à affirmer avoir décidé d’aller voter pour leur pays d’origine, afin, disent-ils, de se sentir surtout "utiles" en prenant part à un processus électoral "décisif" pour l’avenir des Algériens. "La majorité des votants se situe entre 40 et 60 ans, et pour certains d’entre eux, ils étaient en Algérie durant la tragédie nationale et connaissent, par conséquent, plus que d’autres, le sens de la sécurité et la valeur de la paix. C’est en partie, ce qui les motive à vouloir se prononcer sur cette élection", affirme à l’APS, un des responsables du bureau de vote, sis au sein du consulat Général d’Algérie à Montréal. "Nous sommes quasiment unanimes ici à souhaiter en priorité que notre pays renoue définitivement avec la paix et la stabilité, et pour cela, même si nous avons des points de vue différents sur l’actualité politique et que nous ne votons pas pour le même candidat, nous partageons les mêmes vœux pour notre  pays", soutient Abdelkader Mazit, 67 ans. Résidant dans cette circonscription du Canada depuis 21 ans, ce moudjahid, qui garde encore les séquelles physiques de la barbarie coloniale, s’est rendu au centre de vote de Montréal animé par la fougue nationaliste propre à celle qui habite tous les Algériens qui ont été en mesure de sacrifier leur vie pour la souveraineté de leur patrie. Aussi, était-il "très déçu" de s’entendre dire au bureau de vote du  consulat qu’il ne pouvait exprimer sa voix en raison de l’absence de la carte d’électeur, mais s’est "promis" de s’y prendre à temps à l’occasion la prochaine consultation, en espérant que celle du 17 avril soit porteuse de "bienfaits" et de "paix" pour l’Algérie. D’autres ressortissants s’accordent à soutenir qu’au-delà de leur choix,  les "intérêts suprêmes" de l’Algérie figurent également en toile de fond de leur démarche. Il en est ainsi pour Mohamed El-Habib Cherdoud, dirigeant d’un bureau de recrutement d’étudiants algériens au Canada, qui ne s’étant pas fixé sur  le candidat auquel il destinerait sa voix car "hésitant entre deux", n’en aspire  pas moins aux mêmes vœux  pour la terre d’origine de ses aînés.  "Peu importe qui remportera ces élections, l’essentiel est que les  Algériens cessent d’avoir autant de rancœur. Je veux que mes enfants soient  plus tard utiles à leur pays", martèle-t-il, non sans passion. La hantise du "printemps arabe" avec ses néfastes répercussions sur les peuples concernés est souvent évoquée comme étant un facteur "déterminant" de l’acte de voter, soutiennent, par ailleurs, des électeurs. "Après avoir accompli le droit que leur confère la Constitution, les électeurs algériens repartent plus sereins, car ils ont le sentiment d’avoir  fait leur devoir vis-à-vis de leur pays", soutient le responsable du bureau de vote de la circonscription de Montréal. Entamé depuis samedi 12 avril, le vote de la communauté algérienne établie à Montréal se poursuit jusqu’à aujourd’hui 17 avril, au siège du consulat général d’Algérie, alors que le second centre de vote est ouvert dans la ville d’Ottawa.

------------------------------

Grande affluence à Paris
Les ressortissants algériens relevant de la circonscription consulaire de Paris se sont rendus hier, au cinquième jour du scrutin pour la communauté nationale à l'étranger, en grand nombre aux centres et bureaux de vote pour élire le prochain président de la République parmi les six candidats  en lice, a-t-on constaté. Le centre de vote domicilié à l’École internationale d’Algérie, au 48, rue Bouret, dans le 19e arrondissement de la capitale française, ne désemplissait pas depuis son ouverture à 8 heures. Les électeurs formaient des files d’attente devant les cinq bureaux de vote que comprend le centre pour glisser leur bulletin dans l’urne, après avoir opté dans l’isoloir, pour le candidat de leur choix. Calme, sérénité et convivialité, entre électeurs, jeunes et moins jeunes,  personnels d’encadrement et observateurs, ont été par ailleurs observés en cette journée.
"Nous sommes agréablement surpris de constater qu’à 8 heures déjà, les électeurs attendaient devant la porte du centre de vote. Nous avons même accueilli un monsieur âgé de 102 ans plein de verve qui s’est présenté tôt ce matin pour voter", a relaté Nacira Arsouli, responsable du service d’observation du scrutin, à l’APS. Elle a exprimé sa "fierté" de faire partie du personnel d’encadrement  du scrutin,  ajoutant que "quel que soit le président qui sera élu par le choix des urnes, nous n’allons pas changer de nationalité et resterons toujours algériens, et ce sera le président de tous les Algériens". "Le déroulement du scrutin se déroule dans de bonnes conditions, de transparence et de neutralité depuis le premier jou, et à ce jour, on constate que de plus en plus d’électeurs se présentent aux bureaux de vote", a estimé  Ahmed Adab, représentant du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika. Le même avis est partagé par Belkacem Mohamed Amokrane, représentant du candidat indépendant Ali Benflis, qui a relevé aussi "la neutralité dont fait preuve l’administration dans le déroulement du scrutin et le respect mutuel observé entre les représentants des deux candidats en lice". Un total de 71.746 électeurs sont inscrits au consulat général d’Algérie à Paris. Sur cet effectif, on dénombre 43.250 électeurs pour la seule ville de Paris, et 28.496 répartis sur les autres départements relevant de cette circonscription consulaire. Parallèlement au centre de vote domicilié dans l’enceinte de l’École internationale d’Algérie à Paris, un autre centre a par ailleurs été ouvert dans l’annexe du Consulat général, à la rue des Eaux dans le 16e arrondissement,  comprenant trois bureaux de vote. Deux centres et huit bureaux de vote sont ainsi prévus pour Paris-ville, et douze autres bureaux sont répartis sur les autres départements (douze) que couvre le consulat général d’Algérie, soit au total 20 bureaux de vote pour ce scrutin présidentiel.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions